Commentaires

M
Melen
le 28/09/2017 à 19:07
L'Europe se fiche éperdument des musulmans. Encourageant, meme en voulant dire du bien les propos sont tendancieux. S'agissant des musulmans les politiciens démocrates sont aussi islamophobes que les populistes mais ils ont peur de ces derniers juste, personne n'est dupe.
M
Melen
le 21/09/2017 à 22:13
Les discriminations! Mais pourquoi ne font-ils pas islamophobe. Sont couillons ces musulmans. Tu es mal loti et tu veux réussir, deviens islamophobe. Tu passes de sinistre inconnu à number one. On te sollicite dans les médias, les journalistes s'intéressent à toi de très près, c'est comme un vrai métier, on t'offre des prix, on t'invite partout, tu n'as presque rien à faire. Tu écris des textes islamophobes, tu fais des dessins islamophobes, si tu n'as pas d'idée tu vas chercher l'inspiration chez les islamophobes déjà établis. Genre Fascisme Hebdo. Islam religion de paix. Et si des questions viennent comme eux tu fais valoir que le djihadisme puise sa source dans le coran et que ce dernier pose un vrai problème. C'est pas sorcier. Islamophobe est le métier le plus facile du monde. Pour en revenir au sujet. Les musulmans nous aiment, ils subissent le rejet mais sont heureux malgré tout. Mais heureusement que l'on a Frontex le bouclier anti bougnoule. Surtout heureusement qu'ils sont heureux car on en a déjà trop et que l'on en veut pas un de plus. Les populistes mettez là en sourdine c'est nous qui avons la main on est d'accord avec vous mais vous nous faites honte vous ne savez pas y mettre les formes.
SaphirNews.com

Les musulmans d'Europe confiants dans les institutions malgré les discriminations

Par Linda Lefebvre le 21/09/2017

Les musulmans d'Europe sont plus confiants dans les institutions démocratiques que la moyenne des Européens, et ce malgré les discriminations dont ils sont victimes, selon l'Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA), auteur d'un rapport, jeudi 21 septembre, sur l'intégration des musulmans à travers le continent.

Selon une enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’UE (FRA) rendue publique jeudi 21 septembre, journée d'action européenne contre l'islamophobie, « la grande majorité des musulmans de l’Union Européenne ont un sentiment fort de confiance dans les institutions démocratiques en dépit d’une discrimination et d’un harcèlement répandus ». Une assertion qui s'appuie sur une enquête d’une année réalisée entre octobre 2015 et septembre 2016 et menée sur plus de 10 500 personnes s’identifiant comme musulmanes à travers 15 pays.

Contredisant les thèses populistes, le rapport souligne une bonne intégration des populations musulmanes. « Les résultats de notre enquête décrédibilisent totalement l’affirmation selon laquelle les musulmans ne seraient pas intégrés dans nos sociétés. Au contraire, nous observons un degré de confiance dans les institutions démocratiques qui est bien plus élevé que celui de la population en général », déclare le directeur de la FRA, Michael O’Flaherty.

Parmi les personnes interrogées, 76 % ont indiqué un fort attachement au pays dans lequel ils vivent. Elles sont par ailleurs 92 % à ne voir aucun inconvénient à avoir un voisin ne partageant pas les mêmes convictions religieuses.

Assurer que les mesures de lutte contre la discrimination soient respectées pour tous

« Je trouve encourageant que les communautés musulmanes fassent confiance à nos institutions publiques et à l’État de droit, en dépit de leurs témoignages concernant la discrimination qui les touche individuellement », a déclaré le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans.

Dans le même temps, le rapport note qu’au cours des cinq dernières années, une personne musulmane sur trois s’est sentie discriminée mais seulement 12 % des personnes sondées auraient porté plainte pour discrimination tandis que 42 % déclarent avoir été contrôlées par la police au cours de l’année précédant l’enquête du fait qu'elles sont issues de l’immigration ou en raison de leur origine. « Je tiens à assurer nos citoyens musulmans que la Commission européenne ne tolérera pas l’intolérance, qui va à l’encontre de nos valeurs et de nos lois », a indiqué Frans Timmermans.

« Le rapport de l’Agence des droits fondamentaux montre que la discrimination à l’encontre des musulmans est un phénomène trop répandu. Je trouve les défis auxquels les femmes musulmanes en Europe font face particulièrement inquiétants », indique Věra Jourová, commissaire européenne chargée de la Justice, des consommateurs et de l’égalité entre les genres. « Il est de notre devoir au niveau européen, national et local d’assurer que les mesures de lutte contre la discrimination soient respectées et que la communauté musulmane fasse confiance à la police »

Lire aussi :
#NoHateSpeech : une journée d’action européenne contre l’islamophobie
Islamophobie et droit : une journée d'étude internationale en vidéos
David Friggieri : « Faire face à la montée de la haine antimusulmane en Europe »