SaphirNews.com

Attaque de Strasbourg : un fidèle d'une mosquée locale parmi les victimes

Par Hanan Ben Rhouma le 12/12/2018

La Grande Mosquée de Strasbourg a appelé les mosquées de la ville à observer une prière et une minute de silence en mémoire à toutes les victimes de la fusillade à l'occasion de la prière hebdomadaire du vendredi.

Au lendemain de la fusillade à Strasbourg qui a causé la mort de trois personnes, les condamnations se sont bousculées, parmi lesquelles celles issues d'organisations musulmanes en France.

Alors que l’auteur présumé de l'attaque est toujours en cavale,* la Grande Mosquée de Strasbourg a dénoncé, par la voix de son président Saïd Aalla, un « acte infâme, lâche et barbare ».

Exprimant ses « sincères condoléances aux familles des victimes » et souhaitant « un prompt rétablissement aux nombreux blessés », la Grande Mosquée de Strasbourg a appelé, mercredi 12 décembre, tous les lieux de culte musulman locaux à « consacrer un moment de prière lors du prêche du vendredi » et à observer « une minute de silence et de recueillement (…) en hommage aux victimes ».

*Mise à jour jeudi 13 décembre : L'homme, identifié comme étant Chérif Chekatt, a été abattu à Strasbourg après deux jours de traque. Alors qu'une patrouille de police tentait de l'interpeller, l'individu a tiré sur les fonctionnaires qui ont riposté. Sa dépouille a été formellement identifiée par les autorités. L'acte terroriste a été revendiqué par Daesh. Une revendication possiblement opportuniste.

Un fidèle d'une mosquée strasbourgeoise annoncé mort

La Confédération islamique Milli Gorus (CIMG) France a également exprimé sa désolation face à l’attaque dont la « ville pionnière dans le vivre-ensemble et le multiculturalisme, ville où les musulmans vivent leur foi paisiblement » a été victime.

La CIMG, qui s’est dite prête à prêter main forte aux autorités et aux secours, a également révélé qu'un des fidèles de la mosquée Eyyub Sultan, affiliée à la fédération turque, figure parmi les morts. L'homme, un garagiste qui avait été « touché à la tête et plongé dans le coma », est décédé des suites de ses blessures, a fait savoir la mosquée auprès de ses fidèles. Un triste rappel que les balles de la terreur ne font pas de discrimination.

« Sa famille, présente avec lui au moment des faits, est saine et sauve », a-t-elle signifié. « Toute l'équipe de la mosquée lui présente ses condoléances ainsi qu'aux familles de toutes les victimes. Nous demandons à ce que l'auteur soit interpellé vivant afin qu'il réponde de ses actes devant ceux à qui il a pris un être cher. »

De son côté, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a, par le biais de son président Ahmet Ogras, a affirmé espérer que « l’auteur de cette barbarie, actuellement en fuite, sera neutralisé incessamment ».

Une enquête préliminaire pour « assassinats, tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle » a été ouverte et confiée au parquet antiterroriste de Paris.

*Mise à jour : L'homme, qui répond du nom de Kamal Naghchband, est un ressortissant afghan. Une prière funéraire est prévue en sa mémoire vendredi 14 décembre à la Grande Mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg avent son inhumation dans le cimetière musulman de Strasbourg Meinau.

Lire aussi :
Strasbourg endeuillé après une fusillade au marché de Noël