Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
SaphirNews.com

Depuis la Grande Mosquée de Lyon, le Conseil des mosquées du Rhône institué

Par Hanan Ben Rhouma le 28/01/2019

Après la création du Conseil théologique des imams du Rhône (CTIR) en février 2018, un nouveau pas vers une plus grande structuration de l'islam dans ce département de la région Auvergne-Rhône-Alpes a été franchi avec l'annonce, dimanche 27 janvier, de la création d'un Conseil des mosquées du Rhône.

Près d’un an après la création du Conseil théologique des imams du Rhône (CTIR) en février 2018, le Conseil des mosquées du Rhône (CMR) a été fondé, dimanche 27 janvier, en marge d’une réunion organisée à la Grande Mosquée de Lyon entre leaders et cadres religieux musulmans exerçant dans le département, annonce. L’instance, qui sera régie sous le régime de la loi 1901, sera dirigée un conseil d’administration qui comptera 10 membres.

Les membres du Conseil d’administration du CMR, au nombre de dix, ont fait savoir qu’ils s’engageaient à « encourager les mosquées à s’investir davantage dans l’action sociale, éducative et culturelle, dans un esprit de solidarité » et à « aider les écoles de langue arabe et d’éducation islamique au sein des mosquées en définissant un cadre pédagogique commun ».

Le CMR entend également guider davantage les imams « à construire des discours qui tiennent compte à la fois de l’authenticité des Textes et de la réalité sociale économique et politique dans laquelle vivent les Français de confession musulmane » et « à s’investir dans le dialogue interreligieux et interculturel dans la tolérance et le respect mutuel par l’organisation de colloques, de conférences et des rencontres dans les lieux de culte respectifs ».

Aussi, la structure souhaite « veiller à la participation des personnalités de la société civile musulmane au sein des structures représentatives » et « donner toute leur place aux femmes dans l’organisation et la gestion des activités dans les mosquées ».

Lire aussi : La structure de représentation des musulmans de France doit émerger d’eux-mêmes, de la base

Un nouveau pas vers une meilleure structuration de l'islam dans le Rhône

Le CMR « regroupe les présidents des associations gestionnaires des lieux de culte » et « se charge des questions de gestion administrative, des questions financières, des problèmes juridiques, des relations publiques et de la communication », précise à Saphirnews Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, lui-même membre fondateur de l’instance rhodanienne, en charge du pôle communication.

Le CTIR, dont le rôle « sera de répondre aux questions de théologie et d'organiser les activités relatives au culte », n'est « pas une entité à part, elle est partie intégrante du CMR », indique-t-il. « Les deux organes sont complémentaires et non concurrentiels dans leurs actions et dans leur vision de l'avenir. »

Lire aussi :
Les imams du Rhône martèlent l’obligation du mariage civil comme préalable au mariage religieux
Le Conseil théologique des imams du Rhône voit le jour