Commentaires

F
Fatima
le 30/04/2019 à 15:28
Les citoyens du monde assimilent les cultures, les confessions, les langues à des pays. Une langue devient un endroit et pas une simple langue. Une confession idem. Une culture meme chose. Tout ce que nous sommes à une origine (un endroit) Pour savoir qui l'on est nous n'avons que cela comme référence, l'héritage. Les hommes ont fait de cet héritage une origine. En vérité tout cela n'a fondamentalement pas de sens, quantités de langues, confessions, ou cultures ont disparues, c'est l'Histoire, ça n'afflige personne et tout le monde s'en contre fiche. Elles ne sont pas nécessaires pour vivre. Elles sont en réalité utilisées par l'homme. Il ne sait pas comment dire autrement ce qu'il est, qui il est. Sans elles il n'est personne. Ca donne ça. Attention moi monsieur je suis quelqu'un. J'ai un héritage moooua! Je ne suis pas n'importe qui. Les hommes ont fait de leur héritage une origine. Et donc un sectarisme voire un racisme. Et ils se mettent à devenir comme dans la chanson de Bashung. Il y a un Yéti ( un métèque) dans le monoprix. Tiens ça me fait penser qu'il faut que j'aille à la police faire renouveler ma carte de milice... heureusement qu'on est là pour faire respecter la loi. Si vous ne connaissez pas cette chanson dénonce le racisme.
SaphirNews.com

L'attaque d'une synagogue en Californie inspirée par les attentats islamophobes de Christchurch

Par Lina Farelli le 29/04/2019

La communauté juive de Poway, près de San Diego, en Californie, est endeuillée. Six mois après l'attentat de Pittsburgh, en Pennsylvanie, c'est la synagogue Chabad qui a été la cible d’une attaque perpétrée samedi 27 avril, dernier jour de la célébration de la Pâque juive.

Quatre personnes ont été blessées lors de l'attentat dont le rabbin Yisroel Goldstein et Lori Kaye. Cette sexagénaire, membre fondatrice de la congrégation, est morte des suites de ses blessures après s'être interposée entre le rabbin et l'assaillant. L’arme du tireur s’est probablement enrayée, sans quoi le bilan aurait été beaucoup plus lourd puisqu'une centaine de fidèles se trouvait dans le lieu de culte.

Un adepte de la théorie du grand remplacement

John Earnest, 19 ans, a été interpellé par la police alors qu’il tentait de prendre la fuite à bord de son véhicule. Inconnu des services des polices, il était jusqu'à présent étudiant infirmier à l’université de San Marcos. Il a publié, selon la presse américaine, un manifeste sur les réseaux sociaux avant l'attaque de la synagogue, dont l’authenticité attend d'être confirmée par la police.

Son contenu fait froid dans le dos. Il y accuse les juifs d'être responsables d'un « génocide méticuleusement organisé de la race européenne ». Adepte de la théorie du grand remplacement, il a déclaré suivre les traces de Brenton Tarrant, auteur du double attentat à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Ce dernier a été « un catalyseur pour moi. Il m’ a montré ce qui pouvait être fait », a-t-il fait savoir.

Il a ainsi revendiqué l’incendie de la mosquée d’Escondido, dans le conté de San Diego, en mars. Une note faisant référence aux attentats de Christchurch y avait été laissée.

Donald Trump a très vite condamné « avec force les maux de l’antisémitisme et de la haine ». Le président américain n'a, pour le moment, pas condamné le suprématisme blanc. Après les attentats de Christchurch, il avait estimé que ce fléau, qui progresse aux Etats-Unis n'était pas une menace. L'attaque de la synagogue de Poway, précédée de l'incendie criminelle de la mosquée d'Escondido, témoigne bien du contraire.

Lire aussi :
États-Unis : un homme percute des piétons pris pour des musulmans
USA : une mosquée de Californie visée par un incendie criminel
États-Unis : les musulmans perçus comme les plus touchés par les discriminations, les juifs en hausse