Coronavirus : le CFCM lance un message urgent de prévention aux mosquées et aux fidèles

Coronavirus : le CFCM lance un message urgent de prévention aux mosquées et aux fidèles

Par Hanan Ben Rhouma le 01/03/2020

Alors que le nombre de cas de Covid-19 se multiplie en France et dans le monde, les autorités religieuses aussi se mobilisent. Le Conseil français du culte musulman lance aujourd'hui un message de prévention aux mosquées et aux fidèles.

La France a été placée au stade 2 de l’épidémie de coronavirus, aussi appelée Covid-19, depuis vendredi 28 février. Une série de mesures préventives ont ainsi été prises par les autorités afin de limiter la propagation du virus, parmi lesquels l’interdiction, jusqu'à nouvel ordre, des rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu confiné ainsi que de certains événements en extérieur.

Les autorités religieuses aussi se mobilisent pour contribuer à la lutte contre l'épidémie, à l'image de l'Eglise catholique. De nombreux diocèses en France comme ceux de Paris, de Lille et de Marseille ont appelé les prêtres de respecter une série de mesures au cours des messes et dans leurs églises :

« Proposer la communion uniquement dans les mains des fidèles et refuser de la donner dans la bouche ; ne pas proposer de communion au calice pour les fidèles ; demander aux concélébrants de communier par intinction ; demander aux fidèles de ne pas échanger de poignée de main en signe de paix pendant les messes ; vider les bénitiers présents dans l’église. »


L'appel du CFCM à appliquer les consignes des autorités sanitaires

« Comme pour toutes les infections virales, le Covid-19 se propage facilement dans les grands rassemblements. Aussi, il convient de prendre toutes les mesures préventives utiles et nécessaires dans nos lieux de culte en lien avec les consignes des autorités sanitaires de notre pays », appuie dans un communiqué le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui indique avoir incité les mosquées d’afficher les consignes officielles de sécurité émises par le ministère de la Santé (plus bas).

affiches_fiches_reflexes.pdf Affiches-fiches-reflexes.pdf

« Les prières collectives dans les mosquées doivent être considérées comme des rassemblements collectifs auxquels doivent s’appliquer les consignes des autorités sanitaires de notre pays », fait part l’instance, pour qui il convient de rappeler que « tout musulman qui présente des symptômes d’une infection : qui éternue ou tousse ou a des difficultés respiratoires ou a une température élevée ou venu récemment de l'étranger doit consulter son médecin et rester prier à la maison pour éviter de propager les infections ».

« S'il y a un musulman dans la mosquée présentant certains des symptômes ci-dessus, conseillez-lui de consulter son médecin et de rester prier chez lui », signifie-t-on.

Le CFCM appelle aussi à adopter ces « quelques conseils simples mais utiles », que les responsables de mosquées et les imams sont appelés à mentionner, entre autres, « avant et après les prières notamment celle du vendredi » et sur leurs réseaux sociaux :

- Se laver très régulièrement les mains ;

- Tousser ou éternuer dans son coude ;

- Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter ;

- Si vous êtes malade, porter un masque chirurgical jetable ;

- Éviter de se serrer la main et privilégier la salutation orale et à distance ;

- Évitez de toucher fréquemment par la main vos yeux/nez/bouche ;

- Retirer des lieux d’ablutions des mosquées les serviettes à usage multiple et remplacer-les par des serviettes à usage unique.


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé depuis vendredi 28 février à son degré maximum le niveau de la menace liée au nouveau coronavirus dans le monde. Le bilan fait état de près de 3 000 morts, principalement en Chine continentale. Plus de 85 000 cas dans une soixantaine de pays ont été identifiés.

En France, la barre des 100 personnes contaminées par le Covid-19 a été dépassée samedi 29 février. Deux personnes en sont mortes depuis fin janvier, un patient chinois de 80 ans le 14 février et un Français de 60 ans le 26 février.

Le principal cluster a été identifié dans l'Oise avec une trentaine de cas recensés. A titre préventif, les déplacements y sont limités dans neuf communes du département (Creil, Crépy-en-Valois, La Croix-Saint-Ouen, Lagny-le-Sec, Lamorlaye, Montataire, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul et Vaumoise) où une mesure de fermeture de tous les établissements scolaires va être appliquée dès lundi 2 mars.

Mise à jour lundi 2 mars : Face à l'épidémie de coronavirus, plusieurs mosquées de l'Oise fermées « jusqu’à nouvel ordre »

Mise à jour mardi 3 mars : « Si, dans les semaines à venir, les autorités compétentes demandent l’annulation de la prière collective du vendredi, voire la fermeture provisoire des lieux de culte, parce que la situation sanitaire l’exige, vous devez appliquer ces consignes et expliquer aux fidèles que la préservation de la santé des fidèles prime sur la célébration collective de la prière », fait part le CFCM dans un nouveau message lancé cette semaine, incitant les personnes âgées de plus de 70 ans « à ne pas venir à la mosquée dans les semaines qui viennent, notamment lorsqu’elles souffrent d’une pathologie chronique ». Le message du CFCM ici dans son intégralité.

Lire aussi :
Coronavirus : l’Arabie Saoudite suspend l’entrée des pèlerins étrangers pour la omra