Municipales 2020 : les « dix mesures écologiques et sociales incontournables » adressées aux futurs maires (vidéo)

Municipales 2020 : les « dix mesures écologiques et sociales incontournables » adressées aux futurs maires (vidéo)

Par Lina Farelli le 05/03/2020

« Les maires ne peuvent pas tout. Mais une grande partie des solutions à la crise sociale, écologique et démocratique se trouve à l'échelle locale, formidable terrain du pouvoir d'agir ». C’est fort de ce constat que les organisations et ONG signataires du « Pacte du pouvoir de vivre » appellent les futurs élus aux municipales à appliquer « dix mesures écologiques et sociales indispensables ».

« Alors que les enquêtes d’opinion convergent pour montrer que la préoccupation environnementale gagne toutes les catégories de population, les candidats à l’élection municipale sont plus nombreux que jamais à revendiquer des promesses écologiques et sociales. Si l’intention est à saluer, les programmes sont, eux, à regarder à loupe. Suffit-il de prendre quelques engagements pour se parer de vertus ? »

A dix jours des élections municipales des 15 et 22 mars, la soixantaine d’organisations et d'ONG réunies autour du « Pacte du pouvoir de vivre », lancé en 2019 autour de Nicolas Hulot, ont appelé, mercredi 4 mars, les futurs maires et élus à appliquer « dix mesures écologiques et sociales indispensables » car « l’échelle locale est la bonne pour agir ».

Des mesures qui servent de « guide pour tout citoyen » pour examiner les candidats

Alors, quelles sont les mesures « vraiment structurantes » pour répondre aux crises sociales, environnementales et démocratiques ? « Parce que le temps presse, l’heure est à l'exigence et à la cohérence. Il ne peut pas y avoir d’un côté quelques mesures écolos et de l’autre une pincée de social ou de démocratie participative », font part les organisations du Pacte, qui suggèrent que « ces 10 mesures servent de guide pour tout citoyen souhaitant examiner en quoi les candidats mais aussi, plus tard, les maires et les élus d’opposition, répondent simultanément et avec ambition - ou non - aux urgences sociales, environnementales et démocratiques ». Ces mesures, les voici présentées dans la vidéo qui suit.

Les dix mesures prônées par le « Pacte du pouvoir de vivre »

1 - Développer les alternatives actives et collectives pour diminuer drastiquement les trajets en voiture individuelle.

2 - Réduire l’utilisation des pesticides de 50 % dans les zones agricoles.

3 - Garantir des cantines bio, locales et socialement responsables avec l’objectif de servir 60% de produits bio et locaux et au moins 2 repas végétariens par semaine.

4 - Lutter activement contre la précarité énergétique des personnes modestes et mettre en place un plan de rénovation thermique des bâtiments publics.

5 - Lutter contre l’artificialisation des sols en posant un moratoire sur toute ouverture ou extension de grandes surfaces commerciales ou logistiques dès 2020.

6 - Garantir aux personnes migrantes et réfugiés l’accueil et l’hospitalité et offrir des réponses aux situations d’urgence (hébergement, santé, éducation).

7 - Garantir l’accès à la santé pour toutes et tous au sein des territoires.

8 - Réguler les marchés du logement avec des loyers encadrés, un coût du foncier maîtrisé et des logements sociaux en nombre suffisant.

9 - Lancer un plan “Logement d’abord” avec l’objectif de zéro sans-abris dans nos communes.

10 - Intégrer les citoyens aux politiques publiques locales, en allouant 10% du budget communal pour la démocratie participative.

*Parmi les organisations, figurent ATD Quart monde, la CFDT, CCFD – Terre solidaire, Emmaüs, la Fondation Abbé Pierre, la Fondation Hulot pour la nature et l’homme, France Terre d’Asile, la Mutualité française ou encore Oxfam. La liste des organisations signataires du « Pacte du pouvoir de vivre » est ici.