Etats-Unis : Joe Biden courtise activement le vote des musulmans contre Donald Trump

Etats-Unis : Joe Biden courtise activement le vote des musulmans contre Donald Trump

Par Hanan Ben Rhouma le 21/07/2020

Joe Biden, choisi par les Démocrates pour battre Donald Trump dans la course à la Maison blanche, est favori des intentions de vote chez les minorités. Pour s'assurer de remporter l'adhésion des musulmans, le candidat à la présidentielle, fort aujourd'hui du soutien de Bernie Sanders, courtise ouvertement et activement leurs voix.

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden a publiquement appelé, lundi 20 juillet, ses concitoyens musulmans à voter pour lui contre Donald Trump lors des prochaines élections prévues en novembre. L’ancien vice-président de Barack Obama a lancé cet appel lors d’une conférence virtuelle organisée par l’organisation Emgage, qui s’est donnée pour mission de mobiliser massivement les Américains musulmans dans le champ politique et de les inciter à prendre part au scrutin à venir.

Pour appuyer son incitation à voter (pour lui) formulée au « Sommet du million de votes musulmans » auquel ont assisté plusieurs membres du Congrès comme Ilhan Omar et Rashida Tlaib, Joe Biden a ainsi cité un célèbre hadith du Prophète Muhammad : « Celui d’entre vous qui voit un mal, qu’il le change par sa main. S’il ne peut pas, (qu'il le change) alors par sa parole. Et s’il ne peut pas, (ce sera) alors par son cœur, ce sera le plus faible degré de la foi. »

« Les voix des Américains musulmans comptent »

« Je serai un président qui recherche, écoute et intègre les idées et les préoccupations des Américains musulmans sur les questions quotidiennes qui comptent le plus pour nos communautés », a aussi fait savoir Joe Biden. En ce sens, il a promis de révoquer, dès le premier jour de son entrée en fonction à la Maison blanche s’il est élu, le très controversé décret anti-immigration appelé Muslim Ban.

« Donald Trump a attisé les flammes de la haine dans ce pays par ses paroles, ses politiques, ses nominations, ses actes, et il continue d'attiser ces flammes », a-t-il signifié, déplorant « une montée déraisonnable de l’islamophobie » depuis l'arrivée au pouvoir de son opposant politique en 2016.

« Les voix des Américains musulmans comptent. Nous savons tous que vos voix n’ont pas toujours été reconnues et représentées », a-t-il ajouté, promettant ainsi le changement avec lui. Souhaitant que « la foi islamique soit davantage enseignée dans les écoles » toute comme les autres grandes religions, il a déclaré son intention de travailler pour « répondre aux exigences morales découlant de la crise humanitaire en Syrie, au Yémen et à Gaza ».

Une organisation politique ouvertement partisane

Après le retrait de Bernie Sanders de la course à la Maison blanche, Emgage, qui a le soutien d’organisations musulmanes américaines influentes comme le Conseil musulman des affaires publiques (MPAC), a fini par approuver la candidature de Joe Biden en avril, après avoir longtemps appuyé celle de son rival démocrate.

« Des patrons de petites entreprises créatrices d'emplois aux professionnels de santé en première ligne pour lutter contre le Covid-19, les Américains musulmans contribuent chaque jour au tissu et au succès de notre nation », s'était alors réjoui Joe Biden à l'annonce de ce soutien de poids. « En tant que président, je défendrai les communautés musulmanes à travers le pays, abrogerai immédiatement le Muslim Ban et embrasserai la diversité comme une force fondamentale de notre nation, et non pas pour la diaboliser. »

« La présence de Joe Biden (au sommet d'Emgage, ndlr) sert non seulement à galvaniser les Américains musulmans pour qu'ils aillent voter, mais aussi à inaugurer une nouvelle ère d'engagement avec les communautés musulmanes américaines sous une administration Biden », a déclaré Wa’el Alzayat, directeur de l’organisation.

A noter, un des fondateurs d'Emgage, Farooq Mitha, a été engagé en mars par l’équipe de campagne de Joe Biden en tant que conseiller chargé de mobiliser les musulmans au vote. Bernie Sanders avaient, en effet, les faveurs des musulmans partisans des Démocrates.

Joe Biden est déterminé à mobiliser par tous les moyens les minorités contre Donald Trump. A ce jour, le candidat est favori des intentions de vote tant chez les minorités que chez les jeunes et les femmes. Mais rien n'est encore gagné ; il reste bien quatre mois avant un scrutin crucial qui promet d'être très disputé.

Lire aussi :
Covid-19 aux Etats-Unis : les musulmans dénoncent les propos « insultants » de Trump autour du Ramadan
Etats-Unis : l'indifférence des candidats démocrates à la présidentielle 2020 envers les musulmans critiquée