Attentat de Notre-Dame de Nice : la solidarité exprimée par l’Union des musulmans des Alpes-Maritimes

Attentat de Notre-Dame de Nice : la solidarité exprimée par l’Union des musulmans des Alpes-Maritimes

Par Hanan Ben Rhouma le 29/10/2020

Les réactions d'indignation et de tristesse se multiplient après l'attentat contre l'église Notre-Dame de Nice. Parmi les nombreux messages, voici celle de l'Union des musulmans des Alpes-Maritimes (UMAM).

L'Union des musulmans des Alpes-Maritimes (UMAM), basée à Nice et regroupant plusieurs mosquées dans le département, a dénoncé l’attentat perpétrée jeudi 29 octobre au sein de Notre-Dame de l’Assomption à Nice qui a fait trois morts.

L’association, qui était au front lors de l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice, se déclare, dans un message parvenu à la rédaction, « horrifiée par ce nouvel attentat abject qui nous plonge dans l’effroi et la sidération », considérant cette tragédie comme « une nouvelle épreuve pour notre pays » après l'assassinat de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine.

Un appel à rester unis face à la haine

« Les églises, les temples, les mosquées et tous les lieux de culte sont des lieux de prières, de recueillement et de fraternité. C’est un crime abject et absolument inadmissible que d’y faire couler le sang au nom de Dieu. Nos cœurs sont avec nos frères et sœurs chrétiens en ces moments très douloureux », a-t-elle fait savoir, exprimant sa solidarité totale « avec l’Eglise catholique ainsi qu’avec l’ensemble des communautés chrétiennes ».

Ces derniers « sont nos frères tandis que les terroristes sont nos ennemis ». « Nous espérons que l’auteur de ces crimes, qui est actuellement hospitalisé dans un état grave, pourra en répondre devant les tribunaux et être sévèrement condamné », indique-t-on.

L’UMAM réaffirme « sa condamnation totale et ferme du terrorisme. Nous n’accepterons jamais toute violence commise au nom de l’islam ». « Notre pays saura compter sur les citoyens de confession musulmane pour dénoncer, rejeter et extraire en son sein tous les germes de ce terrible mal », déclare-t-elle. « Plus que jamais, restons unis, solidaires et résolus ensemble à éradiquer le terrorisme. (…) Ne laissons pas les terroristes semer la haine. »

L’association s’est jointe à l’appel du président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, d’annuler les festivités du Mawlid en signe de solidarité avec les chrétiens.

Lire aussi :
Attentat à la basilique Notre-Dame de Nice : trois morts, ce que l'on sait sur l'attaque

Et aussi :
De l’éthique de la responsabilité contre l'esprit victimaire