Vidéo – La Casa del Hikma : l'homophobie, une haine admissible au nom des religions ?

Vidéo – La Casa del Hikma : l'homophobie, une haine admissible au nom des religions ?

Par Hanan Ben Rhouma le 17/05/2021

Si les grandes religions condamnent sans détour la pratique de l'homosexualité, peut-on s'en servir comme d'un laisser-passer à la haine et aux violences contre les personnes en raison de leur orientation sexuelle ? C'est le thème du douzième épisode de la saison 2 de la série « La Casa del Hikma ». Ciao les préjugés.

Il est un fait : les grandes religions monothéistes réprouvent largement la pratique de l'homosexualité. Ne pas accepter, en son for intérieur, cette pratique au nom d'une morale, religieuse ou non, est un droit. Ceci étant dit, pour les croyants adoptant cette vision, une ligne rouge, claire, est à ne pas dépasser : aucune spiritualité ne doit servir à justifier l'exclusion, la stigmatisation, les discriminations et les violences tant psychologiques que physiques envers les personnes en raison de leur orientation sexuelle réelle ou supposée. Rassemblées sous le vocable homophobie, ce sont autant de manifestations de haine, subies par une minorité d'hommes et de femmes, qu'il faut refuser.

Voir aussi cette vidéo de La Casa del Hikma : Rejeter toutes les exclusions, un engagement impossible ?

Des interprétations des textes religieux incitant à la violence contre les LGBT existent mais elles doivent être condamnées, ne serait-ce qu'au nom du respect de la vie et de la dignité humaine, sacrées pour toutes les spiritualités et sagesses de ce monde. A ce titre, de plus en plus de leaders religieux à travers le monde, comme Tareq Oubrou en France, font entendre ces dernières années leurs voix pour dénoncer l'homophobie.

A l'occasion de la Journée mondiale contre l'homophobie célébrée le 17 mai, le message du sociologue Omero Marongiu-Perria se veut limpide : « Si on vit et on se pense dans une société démocratique, avec un droit qui respecte la diversité des individus, on ne peut pas demander pour soi ce que l’on va refuser, en termes de droit à l’humanité, de droit à la citoyenneté, de droit à la liberté, pour les autres individus » en raison de leur orientation sexuelle ici mais aussi, plus globalement, de leur genre, de leur origine, de leur religion, de leur âge, de leur handicap et de tant d'autres motifs.


Après deux épisodes dédiés à l’antiracisme, ô combien d'actualité, « La Casa del Hikma » consacre un épisode spécial sur l'homophobie avec le sociologue et spécialiste de l'islam français Omero Marongiu-Perria.

Un nouvel épisode qui intervient après la production d’une série d'une vingtaine de vidéos pédagogiques sur les thèmes de la charia, de la fatwa, du soufisme, de la foi face au doute, de l’universalisme, du califat, de la culture, du blasphème ou encore du réformisme que vous pouvez (re)voir ici au-delà du mois du Ramadan.


Qu'en pensez-vous ? Réagissez sur nos réseaux sociaux avec le hashtag #LaCasaDelHikma.

Téléchargez notre application en un clic pour recevoir chaque semaine les épisodes de « La Casa del Hikma ».