Vidéo – La Casa del Hikma : parler de sexualité, pourquoi la honte pour les musulmans ?

Vidéo – La Casa del Hikma : parler de sexualité, pourquoi la honte pour les musulmans ?

Par Hanan Ben Rhouma le 21/05/2021

La sexualité n'est pas un sujet facile à aborder pour tous et toutes tant elles est entourée de tabous au sein des communautés musulmanes. Pourquoi faire de la chose sexuelle un sujet de honte dont il ne faudrait pas parler ? Parlons-en ici ! C'est le thème du treizième épisode de la saison 2 de la série « La Casa del Hikma ». Ciao les préjugés.

Nombre de questions qui nous parviennent dans la rubrique Psycho sont liées à la sexualité. Des internautes interrogent nos psychothérapeutes et psychologues sur des problèmes qui tirent souvent leur origine de la difficulté de communiquer avec leurs conjoint-e-s sur ce sujet, perçu comme tabou. La « hchouma », la honte, dit-on ! Si parler de sexualité au sein du couple est difficile, que dire encore dans d’autres cadres, par exemple de parents à enfants ou d’éducateurs à jeunes ?

Si la tradition islamique, comme tant d’autres, vient fixer des règles en matière de sexualité, il n’a jamais empêché les hommes comme les femmes de parler de sexualité, de désir et de plaisir, et ce librement, même en dehors des couples. D’où vient alors le tabou qui pèse sur les communautés musulmanes ? Il est avant tout culturel, très prégnant parmi les populations originaires d’Afrique et du Moyen-Orient, et qui a pris une coloration (faussement) religieuse du fait, entre autres, de discours religieux diffusant une conception trop restrictive de la sexualité, qui aurait pour seul et unique but la reproduction.

La sexualité, en se tenant à la tradition islamique, c’est un sujet « dont il faut parler puisque ça fait partie de la réalité de l’expérience humaine que nous, êtres spirituels, nous vivons sur cette Terre » pour la sociologue Fatima Khemilat.

Lire aussi : Nadia El Bouga : « Vivre pleinement sa sexualité est un vecteur de foi en islam »


Après deux épisodes dédiés à l’antiracisme, et un épisode sur l'homophobie, « La Casa del Hikma » consacre, pour finir sa deuxième saison, non pas un mais trois épisodes sur la sexualité avec la chercheuse spécialisée en genre et islam Fatima Khemilat.

Un nouvel épisode qui intervient après la production d’une série d'une vingtaine de vidéos pédagogiques sur les thèmes de la charia, de la fatwa, du soufisme, de la foi face au doute, de l’universalisme, du califat, de la culture, du blasphème ou encore du réformisme que vous pouvez (re)voir ici au-delà du mois du Ramadan.


Qu'en pensez-vous ? Réagissez sur nos réseaux sociaux avec le hashtag #LaCasaDelHikma.

Téléchargez notre application en un clic pour recevoir chaque semaine les épisodes de « La Casa del Hikma ».