La création d'une Vigie de la laïcité annoncée pour lutter contre les manipulations de ce principe

La création d'une Vigie de la laïcité annoncée pour lutter contre les manipulations de ce principe

Par Saphirnews le 10/06/2021

Treize personnalités parmi lesquelles figurent Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène, duo emblématique de l'Observatoire de la laïcité, ont annoncé la naissance d'une Vigie.

Quelques jours après l'annonce officielle de la disparition de l'Observatoire de la laïcité, treize personnalités ont annoncé, mercredi 9 juin, la création d’une nouvelle structure baptisée la « Vigie de la laïcité », destinée à apporter « une expertise citoyenne fondée sur la raison, la connaissance et le débat critique ».

L’ancien président de l’Observatoire de la laïcité Jean-Louis Bianco et l’ex-rapporteur général Nicolas Cadène figurent parmi les fondateurs de cette association. Sont réunis autour d'eux les historiens Jean-Marc Schiappa, Jean Baubérot, Philippe Portier et Valentine Zuber, les sociologues Michel Wieviorka et Nilufer Gôle, le philosophe Olivier Abel, l'anthropologue Dounia Bouzar ou encore la présidente de l’association Coexister France Radia Bakkouch.

Dans une tribune publiée au Monde, ils s'inquiètent de l'instrumentalisation politique qui est faite de la laïcité par des idéologues qui dénaturent les fondements de ce principe. « Diverses relectures, en rompant son équilibre savamment dosé, parfois même en se situant dans la lignée de ce qui avait pourtant été refusé par ses principaux architectes, Aristide Briand et Jean Jaurès au premier chef, menacent le consensus national nécessaire autour de la laïcité », écrivent-ils.

Une vigie « au plus loin du culte contemporain de l’immédiateté, du clash et de l’émotion »

« De nos jours, la laïcité est souvent manipulée, comme si elle devait − et pouvait à elle seule − résoudre tous les problèmes de la société. Elle est alors une ressource utilisée pour mener des combats idéologiques et politiques, elle divise… au lieu de rassembler », constatent les fondateurs de l’association dès les premières lignes de la tribune.

« La puissance publique ne peut ni ne doit imposer un régime particulier de vérité. Elle doit, au contraire, adopter une posture d’arbitre qui, en exerçant sa neutralité active, assure la préservation de la liberté de conscience individuelle et la liberté de religion et de conviction collective », affirment les signataires de la tribune, qui estiment « important, pour rappeler la teneur démocratique de ce projet républicain, que s’exerce une veille active, et que soient données des informations fiables et proposées des formations adéquates à la compréhension » de la laïcité.

« La vigilance doit éviter que la laïcité dévie de son cadre juridique éprouvé, et se coupe de la philosophie politique libérale contenue dans la loi de 1905 qui l’a toujours guidée. Elle doit aussi permettre de continuer à mener une réflexion active sur les modalités, éventuellement nouvelles, de l’application de la laïcité face aux défis contemporains. »

Cet organisme se veut être « indépendant » et « citoyen », « à la disposition tant du grand public que des acteurs de terrain, des médias ou des responsables politiques ». L'association entend proposer divers contenus afin d'offrir un meilleur éclairage sur la laïcité. Ainsi, « au plus loin du culte contemporain de l’immédiateté, du clash et de l’émotion, cette vigie de la laïcité apportera une expertise citoyenne fondée sur la raison, la connaissance et le débat critique », concluent-ils.

Les statuts de l'association seront adoptés le 19 juin après une réunion du conseil d'administration. Jean-Louis Bianco, qui en est le président, l'assure auprès de l'AFP : « 0n ne règle aucun compte » et la Vigie de la laïcité ne sera « pas un Observatoire (de la laïcité) bis », qui va être prochainement remplacé par un comité interministériel.

Lire aussi :
La disparition de l'Observatoire de la laïcité officialisée, un « comité interministériel » à la place
Séparatismes : l'Observatoire de la laïcité (r)appelle médias et politiques à leurs responsabilités
En finir avec les idées fausses sur la laïcité, par Nicolas Cadène

Voir aussi la vidéo de La Casa del Hikma : La laïcité, un outil contre les religions en France ?