Muharram 1443, la nouvelle année musulmane arrivée, la zakat à payer

Muharram 1443, la nouvelle année musulmane arrivée, la zakat à payer

Par Hanan Ben Rhouma le 09/08/2021

Avec l’entrée de la nouvelle année hégirienne, les musulmans sont appelés à payer la zakat al-maal dès lors qu’ils réunissent les conditions. Pour s'acquitter de cet impôt obligatoire, à combien le seuil minimal de l'épargne annuelle s’élève-t-il cette année ?

1442 s’est achevé et fait place à 1443. Le mois de Muharram, qui signe l'entrée de la nouvelle année hégirienne, a débuté lundi 9 août, ont annoncé le Conseil français du culte musulman (CFCM) et plusieurs fédérations musulmanes. Une date qui rappelle l’épisode de l’émigration (Hégire) du Prophète Muhammad et de ses proches compagnons de La Mecque vers Médine en l’an 622 de l’ère chrétienne.

« Cet évènement historique nous rappelle chaque année le grand élan de solidarité et de générosité qui a permis aux migrants mecquois de trouver, auprès de leurs frères et sœurs médinois, refuge, réconfort et respect de leur dignité », rappelle le CFCM dans un communiqué paru pour l’occasion de la nouvelle année. « Il nous rappelle également la Charte de Médine, établie par le Prophète Muhammad (PBSL) pour bâtir une société fraternelle entre les différentes composantes de la nouvelle société médinoise, notamment entre chrétiens, juifs et musulmans. Par les termes de cette charte, la citoyenneté englobait toutes les autres appartenances. »

Le début de Muharram, un des quatre mois islamiques sacrés, de l’an 1443 ayant débuté lundi 9 août, l’Achoura est, en conséquence, fixé au mercredi 18 août. Ce jour est traditionnellement jeûné par les musulmans pratiquants en hommage au prophète Moïse qui a souhaité remercier Dieu pour avoir sauvé son peuple du Pharaon lors de l’exil hors d’Egypte. Le 9e jour est également un jour de jeûne surérogatoire recommandé par la tradition prophétique.

Un point de référence pour le paiement de la zakat

Le début de la nouvelle année hégirienne n'est pas un jour de fête dans la tradition islamique. Néanmoins, de très nombreux pays musulmans décrètent férié le premier jour de Muharram.

La nouvelle année hégirienne est souvent le moment choisi pour les musulmans disposant du montant minimal de l'épargne annuelle rendant obligatoire l'acquittement de la zakat (nissab) de payer la zakat al-maal, qui fait partie des cinq piliers de l’islam. Tout savoir sur la zakât par ici.

Le montant du nissab est chaque année réévalué. Un comité théologique relatif à la détermination de ce seuil de richesse minimal, et formé par « les référents religieux des fédérations de La Coordination (FFAIACA, GMP, MF, RMF) et ceux du Conseil théologique musulman de France (CTMF) », a annoncé, dimanche 8 août, le montant du nissab, lui-même déterminé à partir de la valeur du cours de l'or en fin d'année hégirienne 1442, en s’appuyant « sur la cotation de la Banque de France, correspondant à celle du vendredi 27 Dhul-Hijjah 1442 (6 août 2021) ».

« Selon la valeur du gramme d'or (24 carats), le comité théologique déclare que le montant du nissab, correspondant en islam à 85 grammes d'or, est égal, pour le début de l'année 1443 de l'Hégire à 4 160 € », fait-on savoir. « Celui qui a donc possédé, pendant toute une année lunaire, une somme supérieure ou égale au nissab, en plus de ses dépenses habituelles, doit acquitter la zakat. Cela revient à multiplier le montant de l'épargne annuelle par 2,5 % pour ensuite donner le résultat aux nécessiteux », rappelle le comité théologique.

« Ayant fait le choix de respecter de la pluralité de l’islam de France », le CFCM rappelle, pour sa part, « les principes généraux et laisse à chacun la possibilité de se référer à l’avis religieux qui correspond à son choix en matière de jurisprudence ».

L’équipe de Saphirnews souhaite dès à présent à tous et à toutes une très bonne année 1443 !

Pour télécharger l'application @saphirnews en un clic, c'est par ici

Lire aussi :
La philosophie de la zakât
Abderrahmane Lahlou : « La zakât joue un rôle dans le développement économique et social »