Après la Turquie et la Grèce, l'Algérie secouée par des incendies monstres

Après la Turquie et la Grèce, l'Algérie secouée par des incendies monstres

Par Lina Farelli le 11/08/2021

L'Algérie fait face à plusieurs incendies majeurs qui secouent plusieurs régions du pays en plein mois d'août. Tout comme la Grèce ou encore la Turquie, qui subissent des feux de forêt historiques depuis fin juillet. Face aux nombreux appels de détresse, l'aide internationale s'organise pour ces pays.

Des incendies spectaculaires ravagent plusieurs régions en Algérie, en particulier en Kabylie, depuis lundi 9 août. Le bilan humain est lourd : au moins 69 personnes sont décédées des suites de ces feux. Parmi elles, 28 militaires sont morts, l'armée ayant été appelée en renfort pour tenter de venir à bout des flammes et protéger les civils. Les soldats décédées procédaient ainsi à l’évacuation de villageois menacés par les flammes, dans les montagnes de Bejaïa et Tizi Ouzou.

Alors que l'Algérie est confrontée à un épisode de canicule extrême, les pistes criminelles de ces incendies sont, à ce stade, privilégiées par les autorités pour la plupart des incendies. « Cinquante départs de feu en même temps, c'est impossible. Ces incendies sont d'origine criminelle », a déclaré le ministre de l'Intérieur Kamel Beldjoud.

Dans l'attente de conclusions des enquêtes, trois jours de deuil ont été annoncés par la présidence. Cette période débutera jeudi 12 août, avec la suspension provisoire de toutes les activités gouvernementales et locales, excepté les actions de solidarité.

Des témoignages de compassion massifs sur les réseaux

Alors que l'Algérie fait actuellement face à une situation sanitaire des plus précaires du fait de la Covid-19, les incendies viennent s'ajouter au désarroi de la population. Les appels à la solidarité et à l'aide internationale se multiplient au travers des réseaux sociaux. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a indiqué que la France « se tient prête à apporter son appui pour faire face à cette situation » et « exprime (s)a solidarité avec le peuple algérien ».

« Avec Benoit Payan, nous nous tenons prêts à envoyer l’aide de la ville de Marseille dès que les autorités algériennes l’accepteront. Nous voulons agir face au désastre vécu en ce moment par le peuple frère de la Méditerranée. Notre main fraternelle et solidaire est tendue », a signifié via Twitter la maire adjointe de la cité phocéenne, Samia Ghali.

« La France doit être aux côtés des algériens par l’envoi des moyens de lutte contre ces incendies. La Seine-Saint-Denis apportera son aide aux collectivités et réseaux partenaires » du département, a aussi assuré Stéphane Troussel, président du Conseil départemental.

Mise à jour : « Face aux drames auxquels sont confrontés les amis de la France, notre solidarité est sans réserve. Au peuple algérien, je veux apporter tout notre soutien. Dès demain, deux Canadairs et un avion de commandement seront déployés en Kabylie en proie à de violents incendies », a annoncé, mercredi 11 août, le président Emmanuel Macron.

Des incendies aussi destructeurs ailleurs

Avant l'Algérie, les Balkans, la Grèce et la Turquie sont confrontées depuis fin juillet à des feux de forêts aussi gigantesques qu'historiques, provoqués par une vague de chaleur extrême qui touche l'ensemble des pays du pourtour méditerranéen. Des milliers de personnes ont dû fuir leurs habitations.

Face aux centaines d'incendies qui n'en finissent pas de provoquer la désolation, comme en témoigne le gigantesque brasier sur l'île grecque d'Eubée, la solidarité internationale s'organise en conséquence. L'Union européenne a mobilisé à ce jour 14 avions de lutte contre les incendies, 3 hélicoptères, quelque 1 300 pompiers et 250 véhicules pour assister ces pays, a indiqué l'exécutif européen dans un communiqué lundi 9 août.

« Nous mobilisons l'un des plus grands plans de lutte contre les incendies à l'échelle de l'UE, pour combattre plusieurs feux faisant rage simultanément dans plusieurs pays. Cela montre la nécessité de faire de la réponse de crise une priorité au niveau européen », a fait savoir le commissaire européen chargé de la gestion des crises Janez Lenarcic, en remerciant les pays contributeurs. Quatorze membres de l’UE dont la France ont offert de l’assistance aux cinq pays en proie aux flammes.

Ces événements extrêmes, que de nombreux experts et chercheurs lient au réchauffement climatique, sont malheureusement appelés à se multiplier dans les prochaines années, a alerté le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) dans un rapport publié lundi 9 août. Face au dérèglement climatique « sans précédent » aux conséquences désormais « irréversibles pour des siècles », c'est un nouvel avertissement sévère qui est lancé à l'ensemble de l'humanité, plus que jamais poussée à prendre ses responsabilités pour sauvegarder la planète.

Mise à jour samedi 21 août : Les incendies sont éteints depuis le 18 août et les indépendantistes kabyles et le Maroc sont désormais sur le banc des accusés. Explications

Lire aussi :
Face au changement climatique, la disparition totale des glaciers annoncée : le point de non-retour franchi ?
Biodiversité : la sixième extinction de masse en marche, de l'urgence de renverser la vapeur

Et aussi :
Plaidoyer pour une écologie islamique de transformation
Pas de conscience religieuse sans conscience écologique !