Desmond Tutu, figure engagée contre l'apartheid et les injustices, s'est éteint

Desmond Tutu, figure engagée contre l'apartheid et les injustices, s'est éteint

Par Lina Farelli le 26/12/2021

L'icône sud-africaine de la lutte contre l'apartheid, Desmond Tutu, est mort, dimanche 26 décembre. Les engagements multiples contre les injustices ont valu à l'homme d'Eglise un immense respect et une reconnaissance internationale.

« La voix des sans voix », selon l'expression empruntée à Nelson Mandela, s'est éteinte. Desmond Tutu est décédé, dimanche 26 décembre, à l'âge de 90 ans.

L’ancien archevêque du Cap, ordonné prêtre de l'Eglise anglicane en 1961, est une icône des plus respectés tant en Afrique du Sud que dans le monde. Son rôle dans la lutte contre l’apartheid a fait de lui une légende, lui valant l'obtention du Prix Nobel de la paix en 1984. Contrairement à ses camarades de lutte, il a échappé à la prison grâce à son statut d'homme d'Eglise, ce dont il s'est servi pour mener le combat tout en prêchant la non-violence malgré les violences du régime blanc ségrégationniste d'alors.

Dans le cadre de la reconstruction de la « nation arc-en-ciel » dans les années 1990, il a présidé la commission Vérité et Réconciliation (TRC) afin de faire la lumière sur les crimes commis pendant les années noires de l'apartheid.

Un homme aux engagements multiples

Outre la lutte contre le racisme, Desmond Tutu s'est publiquement engagé contre l'homophobie. Il s'est levé contre de multiples injustices, y compris celles qui sévissent dans son pays, jusqu'à annoncer en 2013 qu'il ne voterait plus jamais pour le Congrès national africain (ANC) pour dénoncer les dérives de ce parti qui a pourtant contribué à mettre fin à l'apartheid.

L'archevêque n'en oubliait pas de dénoncer haut et fort des injustices commises à l'étranger. Sensible au sort des Palestiniens, il a donné de sa voix pour dénoncer les exactions commises par Israël. Et comme Israël, il a agacé la Chine pour son amitié soutenue avec le Dalaï-lama.

« Le décès de l’archevêque émérite Desmond Tutu est un nouveau chapitre de deuil dans l’adieu de notre nation à une génération de Sud-Africains exceptionnels qui nous ont légué une Afrique du Sud libérée », a déclaré le président Cyril Ramaphosa.

Pour la Fondation Nelson Mandela qui juge la perte de Desmond Tutu « incommensurable », « sa vie a été une bénédiction. Ses contributions aux luttes contre l’injustice, localement et mondialement, n’ont d’égale que la profondeur de sa réflexion sur la construction d’avenirs libérateurs pour les sociétés humaines ».

Lire aussi :
Forgiven : le long et douloureux chemin vers la réconciliation en Afrique du Sud post-apartheid