Covid-19 : face à la 5e vague, des consignes adressées aux mosquées et aux musulmans de France

Covid-19 : face à la 5e vague, des consignes adressées aux mosquées et aux musulmans de France

Par Lina Farelli le 05/01/2022

En pleine 5e vague dont le pic est attendu pour mi-janvier en France, de nouvelles recommandations ont été émises aux mosquées et à leurs fidèles. Ces derniers sont notamment incités à se faire vacciner pour se rendre dans les lieux de culte.

La hausse vertigineuse des contaminations en France inquiète les autorités, y compris religieuses. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé, dans la soirée du mardi 4 janvier, les mosquées du pays à mettre en place des protocoles de prévention adaptés à la situation épidémiologique du moment.

« Compte tenu des données chiffrées sur les malades en réanimation, la protection conférée par la vaccination et son efficacité contre les formes les plus graves de Covid-19 est désormais reconnue », affirme l'instance, qui adresse une série de recommandations aux fidèles comme aux responsables des lieux de culte.

Outre la nécessité pour les fidèles de « continuer d’adopter scrupuleusement les gestes barrières et toutes les mesures de prévention utiles et nécessaires à notre protection mutuelle », ceux et celles qui fréquentent les mosquées - idéalement munis d'un tapis de prière individuel - sont appelés à avoir un schéma vaccinal complet « dès que possible ».

« En attendant, il est leur recommandé de ne pas se rendre à la mosquée », tranche le CFCM, partisan de la vaccination. Il invite par ailleurs les personnes « présentant des comorbidités de ne pas se rendre à la mosquée jusqu’à nouvel ordre »

Lire aussi : La vaccination contre la Covid-19, « la seule alternative qui vaille » pour « nous sortir la tête de l’eau »

Au nom d'une responsabilité collective

De leur côté, les responsables des mosquées sont incités à remettre en place, « si ce n’est pas encore le cas », des mesures sanitaires comme l'aération des salles de prière, la distanciation physique entre les fidèles à l’extérieur et à l’intérieur de la mosquée, et le port obligatoire du masque à l’intérieur et aux abords de la mosquée.

Devant la situation, il importe aussi de « raccourcir la durée de présence des fidèles dans la mosquée notamment la durée du prêche du vendredi » ou encore d'appeler leurs fidèles à se faire tester en cas de doute et à respecter les règles en vigueur telles que l'isolement s'ils sont positifs au Covid-19.

Pour le CFCM, « le respect de ces mesures est une responsabilité collective qui nous permet de veiller ensemble à ce que les cérémonies religieuses ne participent pas à la propagation de la pandémie de la Covid-19 ».

Lire aussi :
Du pass sanitaire au pass vaccinal : 2022, l’année de la fin de la pandémie de Covid-19 ?
Des mosquées vigilantes et responsables, ce que disent les résultats de notre consultation