« Salam » : le comeback surprise de Diam’s au Festival de Cannes, l'artiste s'explique

« Salam » : le comeback surprise de Diam’s au Festival de Cannes, l'artiste s'explique

Par Lina Farelli le 02/05/2022

Mélanie Georgiades, plus connue sous l'alias Diam’s, fait un retour inattendue sur le devant de la scène avec un documentaire qui raconte « (sa) vérité ». Il sera présenté au Festival de Cannes.

Après des années d’absence sous le feu des projecteurs, Diam’s, de son vrai nom Mélanie Georgiades, revient à la lumière pour le plus grand bonheur de ses fans, toujours nombreux. Ce n’est pas avec la musique que l’artiste fait son comeback surprise mais avec un documentaire au nom très évocateur : Salam, qui signifie « paix » en arabe, en référence à la sérénité retrouvée de Diam’s après des années de tourmente subis pendant ses années showbiz.

L’annonce a été faite vendredi 29 avril par la plateforme de streaming de Brut qui a coproduit le documentaire avec Black Dynamite. « BrutX est fier de vous annoncer la projection en avant-première mondiale et en séance spéciale au Festival de Cannes du film documentaire Salam, écrit et réalisé par Mélanie Diam’s, Houda Benyamina et Anne Cissé », a écrit la plateforme dans un communiqué. Mélanie « nous entraîne sur les traces de Diam’s et révèle dans ce récit intime et pudique les secrets de son histoire ».

Salam est présenté comme un documentaire « puissant et bouleversant » où Diam’s se raconte « à cœur ouvert » sur ses années de gloire mais aussi sa descente aux enfers et ses problèmes psychiatriques. Le documentaire entend soulever « la problématique de la santé mentale chez une grande artiste française et le choix délicat de changer de vie ».

L’histoire d’une quête pour « trouver la paix intérieure »

L’ex-rappeuse à succès, qui a déjà eu l’occasion de se livrer dans une autobiographie actant « sa renaissance » qu’elle doit notamment à l’islam, s’est expliquée sur les réseaux sociaux.

« Pendant des années, on a frappé à ma porte me demandant l'autorisation de mettre ma vie en scène, de la jouer, de l'interpréter. Des demandes nombreuses de documentaires, de biopics, de séries n'ont cessé d'affluer. J'avais comme le sentiment que l'on me demandait de donner les clefs de ma vie pour que d'autres puissent en faire un film. Un spectacle », confie-t-elle.

« J'ai été touchée que l'on s'intéresse à mon parcours mais il m'était impossible de laisser des inconnus parler à ma place. Alors j'ai repris la plume. Trouver les mots justes ne fut pas chose facile... Et puis, il me fallait les images. La beauté des paysages qui m'avait subjugués sera-t-elle aussi belle à l'écran qu'elle ne le fut à mes yeux ? Pourrais-je repartir à l'autre bout du monde pour raconter ce qui s'est réellement passé ? Aurais-je la liberté de raconter mon histoire avec mes mots, mes émotions ? Beaucoup d'interrogations qui ont disparu au fur et à mesure de l'aventure humaine que fut Salam. Une aventure pleine de bienveillance aux côtés d'Houda Benyamina et Anne Cissé », poursuit Diam’s.

« "Salam" m'a offert les moyens de raconter, avec ma vision, mon émotion et mes mots ce que j'appelle Ma vérité. Il y a certes l'histoire de Diam's derrière la femme que je suis aujourd'hui, mais c'est aussi un récit humain, et une quête qui peut faire l'écho à l'histoire de tant de gens qui se demandent comment trouver la paix intérieure alors qu'ils se sont perdus dans le labyrinthe de la vie. » Le documentaire promet de recevoir un bel accueil du public.

Mise à jour : Alors que s'est ouvert la 75e édition du Festival de Cannes mardi 17 mai, Mélanie Diam's ne devrait pas y faire d'apparition pour présenter son documentaire. Celui-ci, qui sera présenté hors-compétition le 26 mai, sera diffusé en salles pendant deux jours, les 1er et 2 juillet.

Lire aussi :
Mélanie, alias Diam’s : « Depuis que je suis voilée, j’ai bien plus accepté ma féminité » (vidéo)
« Mélanie, Française et musulmane » : la sortie du second livre de Diam's attendue
Diam’s voilée et sereine : l’islam « a guéri mon cœur » (vidéo)