Consommation : les vins sans alcool font un tabac, halal pour les musulmans ?

Consommation : les vins sans alcool font un tabac, halal pour les musulmans ?

Par Lionel Lemonier le 04/10/2022

Chaque automne, la saison des foires aux vins bat son plein. Alors que la concurrence est rude dans ce marché, les vins sans alcool se démarquent et leur vente connait une belle progression ces dernières années. Des vins que les consommateurs musulmans pratiquants peuvent pour autant s'offrir ? Attention à savoir discerner les différents types de boissons réputées sans alcool. Explications.

Impossible de passer à côté depuis quelques semaines. Les foires aux vins sont présentes dans toutes les enseignes de la grande distribution. Si certains magasins ont déjà remballé les bouteilles et diminué drastiquement l'espace consacré aux rouges, blancs et pétillants, d'autres proposent encore ces boissons jusqu'à la mi-octobre. Des enseignes discount précisent que les promotions dureront « jusqu'à épuisement des stocks ». Sans compter les offres spéciales disponibles sur les sites spécialisés.

A priori, ce rendez-vous de la rentrée ne concerne pas les consommateurs musulmans pratiquants, pour qui l'interdiction de l'alcool est absolue. Boire du vin classique leur est interdit et la question ne fait pas débat pour l'immense majorité des adeptes de l'islam. Mais qu'en est-il des vins déclarés sans alcool ? Ces produits sont de plus en plus nombreux sur le marché et ont même la côte. Attention, il faut cependant être précis sur les caractéristiques de ces produits et leur élaboration.

En France, on ne peut pas vraiment parler de « vin » s’il est sans alcool. Officiellement, le vin sans alcool est une boisson à base de vin désalcoolisé. Or la règlementation considère que le vin est « exclusivement la boisson résultant de la fermentation alcoolique complète ou partielle du raisin frais foulé ou non ou du moût de raisin » et doit posséder un degré d’alcoolémie supérieur à 8,5 % en volume. La présence d’alcool est donc, comme l’explique le site Trois Fois Vin, un élément constitutif du produit.

Retirer l'alcool en conservant le goût, un défi

Pour autant, la présence d'alcool ne semble pas indispensable au palais de nombre de consommateurs, à en croire la progression des ventes de « vins sans alcool » relevée cette année par International Wines and Spirits Record (IWSR). Selon cet organisme international, les ventes de ces produits explosent depuis deux ans (+ 49% par rapport à 2019).

A quoi ressemble donc ces boissons issues de vin, mais dont on a retiré l'alcool ? Plusieurs techniques de « désalcoolisation » existent, dont les caractéristiques influencent le goût du produit final. Le défi, pour les producteurs, est de préserver au maximum les arômes et les spécificités du vin.

Tous les procédés partent d’un vin à faible taux alcoolémique (8,5° à 9°). Les producteurs évaporent l’alcool en distillant le vin, soit à chaud par évaporation partielle sous vide, soit à basse température, sous vide également. Les boissons élaborées « à froid », c’est-à-dire en réalité à basse température, ont généralement gardé plus d’arômes. Un autre procédé consiste à agir en amont, pendant la vinification : les jus sont « désucrés » par filtration et au moyen de levures produisant moins d’alcool.

Un « vin sans alcool » peut en contenir 2 %

La désalcoolisation d’un vin lui enlève donc le droit d’être présenté comme un vin. On trouve cependant sur le marché des bouteilles portant la mention « vin sans alcool » qui contiennent en réalité une boisson faiblement alcoolisée. Ce produit est issu d’un vin de base (vin de table ou vin de pays) et est désalcoolisé jusqu’à une certaine mesure. Mais il peut rester jusqu’à 2 % d’alcool. Ce qui leur interdit en conséquence la dénomination « vin halal ».

Depuis le 6 décembre 2021, la nouvelle Politique agricole commune de l’Union européenne permet l’utilisation de mentions complémentaires telles « désalcoolisé » ou « partiellement désalcoolisé » pour les produits « vin », « vin mousseux » et « vin pétillant gazéifié ».

La désalcoolisation totale est limitée aux produits ne bénéficiant pas de l’appellation d’origine ou d’indicateur géographique. Attention, la limite entre « désalcoolisé » et « partiellement désalcoolisé » se situe à 0,5 %, selon l’Organisation internationale du vin (OIV).

Des vins halal existent pourtant

Cependant, les musulmans curieux de découvrir le goût du vin sans enfreindre les préceptes du Coran peuvent trouver des vins « halal » , sans une goutte d’alcool. C'est le cas de Lussory, qui présente une gamme de boissons à 0,0 % d'alcool certifiés halal. Basé aux Etats-Unis, Halal Wine Cellar répertorie des marques de vins dans toutes les catégories. Ce portail de vente « n'est pas destiné à promouvoir ou à imiter la consommation d'alcool. Nous voulons faciliter la transition d'un mode de vie alcoolique à un mode de vie sans alcool », fait-on savoir. « Il sert d'alternative à ceux qui ne consomment pas d'alcool pour des raisons religieuses, des préférences personnelles ou des problèmes de santé. Cette alternative peut aider à vaincre les maladies. Les vins sans alcool sont une alternative adaptée à tous. »

Boisson sans alcool en répertorie aussi mais la liste des marques présentée par le site francophone est décevante. Trop de liens mènent à des domaines libres ou n’ayant plus d’existence. Preuve sans doute que la demande pour les vins estampillés « halal » n’est pas encore suffisamment forte pour constituer une niche économiquement viable pour de nombreuses marques.

Les musulmans à la recherche de nouvelles sensations gustatives peuvent tout de même satisfaire leur curiosité avec des « vins » à 0,0 % d’alcool comme Night Orient ou ceux de la maison Pierre Chavin. Pas de miracle cependant : ces boissons ne sont pas la réplique des vins classiques. Pour des experts, « le goût du vin sans alcool se rapproche, certes de celui du vin de base, mais ne pourra pas vraiment rivaliser avec ce dernier. Il manquera toujours de volume et d’ampleur. Le vin sans alcool est cependant plus complexe et riche en saveurs qu’un simple jus de raisin ».

Lire aussi :
Football anglais : plus d’alcool pour célébrer le titre de champions par respect aux joueurs musulmans
Halal : les boissons festives sans alcool décryptées