SaphirNews.com

Ismahen : « Le voile est-il vraiment une injonction divine ? »

Par Lalla Chams En Nour, le 14/03/2019

Je vous envoie ce mail car cela fait maintenant plusieurs mois que je m'interroge très profondément sur cette question : le voile est-il réellement une injonction divine ou cela provient-il de la compréhension ou de l'interprétation des versets qui traitent de cette question ?

En ce qui me concerne, je porte le voile depuis 11 ans. Lorsque j'ai pris la décision de le porter, c'était le fruit d'une longue réflexion mûre et réfléchie. De ce fait, j'étais certaine que la femme de confession musulmane était dans l'obligation de le porter. J'avais décidé de le porter avec un cœur joyeux et serein.

Aujourd'hui, évoluant encore spirituellement, j'ai de grands doutes sur le fait que le voile est véritablement un ordre divin ou si cela n’est pas plutôt issu d’une analyse et d’une compréhension de certaines personnes, à savoir de certains savants, islamologues, imams ou encore certain-e-s conférenci-è-res...

J'avoue qu'à présent, je ne suis plus heureuse en portant le voile. Etant donné que je ne suis plus sûre que c'est une obligation, je me dis intérieurement « A quoi sert-il de continuer à le porter dans ce cas-là ? » Et Dieu n'instaure pas les choses de façon binaire, dans le sens où ce n'est pas qu'une question d'obligation, c'est beaucoup plus profond que cela.

Aussi, d'autres questions me taraudent. Pour quelles raisons la femme musulmane doit porter le voile lorsqu'elle fait les cinq prières quotidiennes ou encore lorsqu'elle effectue le pèlerinage vu que Dieu juge l'état et la pureté de nos cœurs ? Le fait de porter un voile ou tout autre vêtement ne nous rapproche pas nécessairement du Très-Haut. C'est notre sincérité d'âme et de cœur (et de nos actes) qui crée un lien véritable et pur avec Notre Seigneur. C’est ce travail et cet effort qu'on doit tenter de faire sur notre être jour après jour.

Honnêtement, je désire enlever le voile mais, n'étant pas convaincue du fait que ce n'est pas une obligation, je ne peux prendre une décision consciencieuse et libre, avec un cœur apaisé et serein. Et puis je crains le regard et les dires des gens. Je sais pertinemment que je devrais ne pas y prêter attention car seul le « regard » de Dieu devrait être important à nos yeux, mais je veux être vraie avec moi-même. C'est cela aussi qui m'empêche de « passer à l'acte » et donc de retirer le voile.

Pouvez-vous m'éclairer sur ce sujet car je cherche depuis un long moment des réponses claires, précises et pertinentes sur cette question mais jusqu'à présent, je n'en ai pas trouvé qui m'apaise et réponde à mes questionnements ? Je vous en remercie chaleureusement.

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Chère Ismahen,

Vous vous adressez à des psychothérapeutes pour une question qui touche davantage à votre relation intime avec Dieu. Permettez-moi de ne pas vous répondre au sens religieux du terme.

Vous semblez avoir vous-même les réponses à vos questions. Votre cheminement prouve que vous êtes en recherche, que vous ne gobez pas toute crue la fameuse tradition coutumière qui, trop souvent, est dénuée de fondements authentiques. N'oubliez pas le verset souvent répété : « Il y a là des signes pour ceux qui réfléchissent. »

Justement, vous réfléchissez et, forcément, un jour ou l'autre, vous trouverez en vous-même une réponse juste à vos questions. Vous savez aussi et nous, les psychothérapeutes, le constatons chaque jour que le chemin de vie de chacun est unique. Là aussi, nous pouvons y voir une volonté divine.

C'est pourquoi il nous semble essentiel de devenir soi-même, de parvenir à se comprendre, à connaître qui nous sommes réellement. Chacun de nous doit se nourrir de ce qu'il a reçu en héritage, au cours de son éducation, mais avec la responsabilité de faire ses propres choix en son âme et conscience. Si vous voulez mon avis, voile ou pas, ce qui compte c'est la sincérité du cœur... Que les censeurs viennent me dire le contraire !

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com