Rachid : « Ma femme me néglige, elle me vante les maris de voisines non pratiquantes »

Rachid : « Ma femme me néglige, elle me vante les maris de voisines non pratiquantes »

Par Sabah Babelmin, le 20/08/2021

Je vais essayer d’être le plus clair possible, même si dans ma tête tout est brouillon.

Je n’ai plus aucun rapport intime avec ma femme depuis cinq ans. D’abord, elle a commencé par faire dormir ma fille entre nous deux. Puis, tout doucement, et sans que je ne me rende compte de rien (car cela a été fait en douceur), je me suis retrouvé à dormir sur le canapé. Depuis, plus de rapports intimes, sans qu'elle me donne aucune explication. Peut-être son mal-être, le manque de sentiment à mon égard, (une difficulté à) m’expliquer ce qui la gêne dans mon comportement.

Elle me désobéit devant les enfants et qualifie le père du copain de mon fils de « beau gosse ». Je n’ai pas de chambre, je fais ma lessive, mes repas, les courses, sort les enfants le weekend. Elle a d’abord retiré le jilbab, après la robe longue, le pantalon, et maintenant, elle met juste un foulard entouré sur sa tête à l’africaine.

Elle me reproche d’être radin, pingre, alors que certains mois, je lui ai donné jusqu’à 1 500 €, sans pour autant qu’elle ne rentre avec ne serait-ce qu’une bouteille d’eau. Elle me dit, dix ans plus tard, que sa mère n’a jamais eu confiance en moi en lui disant de ne pas se laisser faire. Elle me vante les maris d’autres femmes voisines qui ne sont, je le précise parce que cela a son importance, pas du tout pratiquantes et ce n’est pas là du takfir, elles le précisent elles-mêmes.

Quand j’essaye d’engager une discussion avec elle, elle s’enferme dans la salle de bain, prétexte de faire à manger aux enfants, passe son temps devant son écran de téléphone en laissant les enfants toute la journée devant les dessins animés. Voilà, j'espère avoir été clair. Je ne sais plus par quel bout prendre le problème.

Sabah Babelmin, psychanalyste

Cher Rachid,

Merci pour votre confiance et votre témoignage car ce sont souvent les femmes qui nous confient de telles histoires.

Vous décrivez une situation qui a commencé par une prise de distance, un refus de rapports sexuels, jusqu’à carrément vous exclure du lit conjugal.

Vous écrivez sans aucune explication : « Peut-être son mal-être, le manque de sentiment à mon égard, (la difficulté à) m’expliquer ce qui la gêne dans mon comportement. » Vous évoquez ici des points précis (mal-être, manque de sentiment à votre égard...). Comment cela a-t-il débuté ? Pourquoi parlez-vous de son mal-être ? De son manque de sentiment à votre égard ? Était-ce un mariage arrangé par la famille, ou était-ce à la suite d’une grossesse accidentelle qui vous a obligé à vous marier ? Est-ce vous qui lui avez imposé le voile ou était-ce son choix ?

Tout ce que vous décrivez invite à penser que cette femme est malheureuse. Elle se refugie dans la salle de bain ou devant son écran, ne s’occupe pas de vous ni de ses enfants, et vous laisse toutes les charges en vous ignorant royalement. « Je n’ai pas de chambre, je fais ma lessive, mes repas, les courses, sort les enfants le weekend ». Elle semble se comporter comme une adolescente en crise de croissance. J’ai l’impression qu’elle doit avoir beaucoup de colère qu’elle retourne envers elle en se comportant ainsi.

Quand vous essayez de lui en parler, elle vous dit que sa mère l’a prévenu, qu’elle ne vous fait pas confiance et qu’elle ne doit pas se faire avoir. Est-ce que sa mère a été maltraitée par son père ? Trahie ?

Elle vante les maris des autres femmes, non pratiquantes dites-vous, comme si la pratique était un gage de bonne conduite ! Traiter bien sa femme ou son mari n'est, me semble t’il, malheureusement pas lié au degré de religiosité. C’est une éducation, une capacité de traiter l’autre comme on veut être traité soi même.

Je pense qu’il est urgent que vous alliez ensemble chez un médiateur ou un thérapeute de couple pour parler clairement de cette situation de colocataires et prendre une décision dans un sens ou dans l’autre. Sinon, vous allez perpétuer cet enfer pour vous deux et les enfants qui sont pris en otage.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com