Hadda : « J’avais tellement d’espoir concernant le mariage »

Hadda : « J’avais tellement d’espoir concernant le mariage »

Par Lalla Chams En Nour, le 21/01/2023

Je souhaiterais avoir votre avis, vos conseils par rapport à ma situation. Je suis mariée depuis presque quatre mois. Lors de notre voyage de noces, j’ai trouvé des échanges de sms et des appels avec des prostituées. Mon mari était dans tous ses états, d’abord violent puis profondément triste. Il a prétexté qu’il n’était pas l’auteur de ces envois. Que ce sont ses mauvaises fréquentations qui en sont responsables.

A la suite de cela, il a plongé dans la consommation d’herbe. Il était fumeur de base mais je n’avais pas connaissance de sa dépendance au cannabis. Il est devenu de plus en plus colérique. J’ai eu droit à des disputes très violentes (physiques et verbales). Il a complètement délaissé la prière. J’ai fait le choix d’en informer sa famille qui, al hamdoulilah, me soutient. Cependant, je ne sais quelle attitude adopter, quel choix faire. Je suis d’une part prise par les waswas de ses tromperies et tellement déçue de ce qu’il fait (abandon de la prière, consommation de cannabis et manque de respect envers moi).

J’avais tellement d’espoir en ce qui concerne le mariage. Je m’imaginais évoluer et m’épanouir. Je suis perdue et ne veux pas être lésée. Je pense beaucoup à retourner chez mes parents. Et ces pensées m’apaisent… J’étais plus heureuse. Faites des douas (invocations) pour moi, s’il vous plaît.

Lalla Chems En Nour, psychanalyste

Chère Hadda,

Je suis désolée pour vous mais je ne peux m’empêcher de penser que vous avez dû fantasmer tellement sur ce que pourrait vous apporter le mariage que vous avez dans doute manqué de vigilance sur le choix de votre époux. Hélas, vous n’êtes pas la seule. Si vous prenez le temps de lire notre rubrique, vous constaterez que de nombreuses jeunes femmes se lancent dans le mariage avec un total manque de réflexion.

Le mariage est une alliance, la fondation d’une nouvelle cellule familiale, un partenariat (dans l’idéal) avec un homme qui deviendra père, le père de vos enfants. C’est une énorme responsabilité car des êtres nouveaux seront issus de cette alliance. Il faut donc prendre le temps de la réflexion.

Vous rendre compte au bout de quatre mois que votre rêve s’est écroulé, pour autant, est-ce une bonne raison pour retourner chez vos parents ? N’y a-t-il pas une petite chance de voir la situation s’améliorer ? Avez-vous pris le temps de discuter avec votre mari, de mesurer sa capacité de changement, sa volonté de construire une vie de famille harmonieuse à vos côtés ? Il faut se battre un peu, ne pas renoncer si rapidement dès qu’une difficulté se présente.

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com