Commentaires

T
Terry Barton
le 17/03/2019 à 23:19
Bonjour, je m'appelle "TERRY BARTON" et je viens des Etats-Unis. Je suis marié depuis 7 ans avec Ruben. Les choses ont commencé à devenir laides et nous avons eu des disputes et des disputes presque à chaque fois. La situation a empiré au moment où il a demandé le divorce ... J'ai fait de mon mieux pour le faire changer d'avis et rester avec moi, mais tous les efforts ont été vains. J'ai plaidé et tout essayé, mais rien ne fonctionnait encore. La percée est venue quand quelqu'un m'a présenté ce merveilleux et génial lanceur de sorts qui m'a finalement aidé ... Je n'ai jamais été un fan de ce genre de choses, mais j'ai décidé d'essayer à contrecœur parce que j'étais désespéré et que je n'avais pas d'autre choix ... Il a fait des prières spéciales et a utilisé des racines et des herbes ... Au bout de 2 jours, il m'a appelé et était désolé pour tout le traumatisme émotionnel qu'il m'avait causé, il est retourné à la maison et nous continuons à vivre heureux. quel miracle merveilleux Baba Egbe a fait pour moi et ma famille. Je lui ai présenté beaucoup de couples ayant des problèmes à travers le monde et ils ont eu de bonnes nouvelles ... Je crois fermement que quelqu'un a besoin de son aide. Pour toute aide urgente, contactez Baba Egbe par e-mail à l'adresse suivante: babaegbetemple@gmail.com ou par WhatsApp au 7 (926) 512–8701.
SaphirNews.com

Imam, celui qui est devant : un documentaire portrait de l'imam de la Grande Mosquée de Lyon

Par Hanan Ben Rhouma, le 16/03/2019

1
« Un homme à qui on demande trop et qui ne peut pas tout », c’est ainsi que le réalisateur Adrien Rivollier décrit Mondher Najjar, qui dirige depuis son arrivée en France en 2002 les prières des fidèles de la Grande Mosquée de Lyon. C’est autour de la figure de ce leader religieux tunisien, diplômé de la respectée université théologique de la Zitouna, que s’est construit le documentaire Imam, celui qui est devant qui va être diffusé dans la soirée du lundi 18 mars sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

C’est le portrait d’un homme aux multiples casquettes qui est dressé dans ce documentaire produit par Les films du Balibari. Tantôt conseiller conjugal, médiateur, formateur des convertis et psychologue, Mondher Najjar fait bien plus qu’il ne le devrait, comme c’est souvent le cas pour les imams et cadres religieux musulmans.

L'imam comme « le réceptacle des inquiétudes de ses fidèles »

Mondher Najjar a accepté de partager son quotidien avec Adrien Rivollier qui l’a suivi durant huit mois, à Lyon principalement mais aussi à Ksar Essef, la ville natale de l'imam où est née sa vocation, vers l'âge de 9 ans. Ce dernier, qui se présente comme « agnostique bien ancré,» a pu découvrir un « personnage dont l’engagement total inonde le moindre aspect de sa vie quotidienne, ses gestes, postures, actions et mode de vie ».

Le documentariste dit même avoir été surpris par la bonté d'un homme qui lui a « ouvert toutes les portes et de façon inédite », dans sa vie publique comme privée ; un imam décrit comme « le réceptacle des inquiétudes de ses fidèles sur ce que l’islam autorise ou non, sur ce qui est haram ou halal, dans cette obsession qu’ils ont à vouloir être de bons musulmans jusqu’à en prendre parfois tout libre arbitre ».

En partageant le quotidien de Mondher Najjar, Adrien Rivollier a découvert « un homme extrêmement sollicité, fatigué dont la fonction empiète largement sur sa vie privée et sa sphère familiale » et qui trouve, dans les matchs de foot de son fils Raïd, un interlude à ses lourdes responsabilités et obligations envers sa mosquée, plus encore après les attentats qui ont secoué en France en 2015 et qui ont placé les imams en première ligne dans la prévention de la radicalisation. De ce documentaire s'en dégage le portrait humanisant d'un imam dont la fonction, en proie à des fantasmes car mal connue en France, gagnent à être mieux jugée. A regarder.

Imam, celui qui est devant - Bande-annonce from Les films du balibari on Vimeo.