Un compendium sur le dialogue islamo-chrétien, pour « inspirer de nouvelles expériences » de fraternité

Un compendium sur le dialogue islamo-chrétien, pour « inspirer de nouvelles expériences » de fraternité

Par Hanan Ben Rhouma, le 28/05/2021

Reçu à Saphirnews


L'avis de Saphirnews

Quel état des lieux peut-on dresser du dialogue islamo-chrétien ? C’est l’objet du compendium réalisé par la Conférence des évêques de France, qui structure l’Eglise catholique, désormais à disposition des acteurs de terrain comme du grand public. Christianisme et islam ont un patrimoine commun qui « invite à reconnaître que (les deux religions) sont trop proches pour ne point se parler », rappelle Mgr Jean-Marc Aveline, qui signe la préface de l’ouvrage, à l’instar de Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), en postface.

Lire aussi : Pour le compendium sur le dialogue islamo-chrétien, un témoignage musulman sur l’Église de France

C'est sur cette base ancienne que put se jouer le tournant déterminant du concile Vatican II et, singulièrement, de la déclaration Nostra Aetate en 1965, « une étape capitale dans le rapport entre l'Eglise et les musulmans », qui signe le passage pour le Vatican « d'une vision "exclusiviste" où les rapports visent à la recherche de l'unique "vraie religion" ou à l'interrogation sur le "salut des infidèles" » à « une attitude de dialogue » véritable entre l'Eglise catholique et les autres cultes, où chacun « a véritablement quelque chose à dire de Dieu », rappelle l’archevêque de Marseille.

Voir aussi la vidéo de La Casa del Hikma : L'islam, l'unique voie vers le salut ?

Bâtir le dialogue « sur le fondement solide de la fraternité »

Bien que les attitudes positives des autorités chrétiennes envers l’islam demeurent minoritaires au Moyen-Age, la religion dite mahométane n’étant alors très souvent considéré que comme une hérésie, des rencontres, prémices d’un dialogue fécond entre christianisme et islam, ont tout de même existé. Pour les initiés au dialogue islamo-chrétien, la plus célèbre des rencontres est celle que fit François d’Assises avec le sultan Al-Kamil 800 ans plus tôt.

Le livre remonte donc bien avant le concile Vatican II pour se plonger dans les sources du dialogue islamo-chrétien. Mais il faudra tout de même attendre Charles de Foucault, ou encore Louis Massignon pour que s'opère « un véritable changement de regard de l'Eglise catholique sur les croyants de l'islam ». Ce qui explique une quantité de textes et de déclarations de l’Eglise catholique plus importantes ces dernières décennies comme les traditionnels messages du Vatican à l’occasion du Ramadan et de l’Aïd que Saphirnews, très engagé sur la thématique du dialogue, relaye chaque année, ici en 2021.

Lire aussi : Chrétiens et musulmans participent à la civilisation des héritiers des prophètes

Du côté des musulmans, les textes soulignant l’importance du pluralisme et du respect mutuel se sont aussi multipliés ces dernières années comme la déclaration de Marrakech en 2016 ou, plus récemment, la charte de la Mecque en 2019.

Entre ceux qui présentent le dialogue interreligieux comme une naïveté et ceux qui la perçoivent comme un danger, c’est la voie de la fraternité qu’il faut choisir d’emprunter et il ne peut se faire l’économie d’un dialogue à la fois posé et franc. « L'avenir de notre société, désormais pluri-religieuse, marquée par la présence séculaire du christianisme et l'arrivée significative de l'islam, ne peut se contenter d'un dialogue qui ne serait que l'auxiliaire de l'ordre public ou qui dériverait en simples échanges de façade entre responsables religieux », appuie Mgr Jean-Marc Aveline. Pour « écrire de nouvelles pages » du dialogue, qui pourra « se bâtir que sur le fondement solide de la fraternité », et « inspirer de nouvelles expériences » auquel le compendium peut y contribuer.

Présentation de l'éditeur

Du concile Vatican II à Assise et la réunion planétaire des chefs religieux sous l'égide du pape Jean Paul II en 1986, et à Abu Dhabi avec la signature du Document sur la Fraternité par le grand imam d'Al-Azhar et le pape François en 2019, le Vatican a amplifié le dialogue avec le monde musulman à l'échelle mondiale.

L'Église de France n'a pas été en reste. Ce dialogue est d'autant plus crucial que ces trois dernières décennies ont été marquées par l'essor d'un fanatisme politique et terroriste qui instrumentalise le fait religieux et menace le vivre-ensemble des communautés de foi. Pour la première fois, voici réunis les discours, textes, déclarations, chartes et communiqués, tant catholiques que musulmans, produits depuis Vatican II.

Un document exceptionnel qui permet de remonter aux sources mêmes du dialogue islamo-chrétien et de faire entendre comment les deux voix s'interpellent et se répondent. Une contribution décisive au cœur des questionnements de la société française face aux identitarismes de tous bords. Un vibrant appel à l'estime mutuelle.


Conférence des évêques de France, L'Eglise catholique et les relations avec les musulmans, Bayard, Le Cerf, Mame, avril 2021, 360 pages, 24 €