Méditer sur la Création de Dieu, un exercice aux grands bienfaits à entretenir

Méditer sur la Création de Dieu, un exercice aux grands bienfaits à entretenir

Par Salima El Hadou, le 06/11/2020

La méditation est un exercice qui entre dans les mœurs des personnes en recherche d’équilibre dans cette course folle à la performance. Méditer, tel est le nouveau mantra de tous les professionnels du bien-être. Et ils n’ont pas tort. La méditation renferme des bienfaits multiples. Seulement, la méditation au sens spirituel renferme d’autres secrets.

Ces quelques paragraphes sont une invitation modeste à repenser notre rapport à la méditation, et même à repenser notre éducation à la méditation. Profitons de ces mots pour orienter nos pensées et nos cœurs sur la méditation de la Création de Dieu.

Méditer pour nous rapprocher du Créateur

On définit la méditation comme le fait de réfléchir en profondeur de manière répétée sur quelque chose. Le mot même méditation renferme une notion d’habitude, de régularité. Comme un exercice essentiel à l’éducation de notre esprit.

Elle nous permet de nous rapprocher de Dieu et apprendre à être plus reconnaissants car quand on médite on prend davantage conscience de Sa Toute Puissance. Elle nous permet de devenir meilleurs en mettant en pratique les connaissances que l’on a eues grâce à Lui et de pleinement les vivre. On disait du Prophète (paix et bénédictions sur lui) qu’il était un Coran en marche. Pour être un Coran en marche, il nous est essentiel de pleinement incarner les enseignements divins. Or, cet ambitieux objectif spirituel ne peut se faire qu’en les méditant.

Contempler la Nature, la respecter pour ce qu’elle est et méditer sur ce qu’elle nous apprend sont des éléments clés pour quiconque souhaite nourrir sa foi et la renouveler. La relation particulière que le Prophète entretenait avec la Nature souligne à quel point celle-ci est importante dans notre éducation spirituelle. Rappelons-nous que le meilleur des hommes, notre modèle, notre bien-aimé Messager (paix et salut sur lui) a commencé par être berger dans sa jeunesse, des années durant lesquelles il a côtoyé animaux et Nature. Comme si cette destinée avait pour objectif de préparer son cœur à recevoir le message divin d’abord par l’observation des signes de Dieu.

Eduquons nos âmes à développer un lien à Dieu en cherchant Son amour par cette même contemplation et par de la profondeur, pour ensuite mieux comprendre le sens et les finalités de nos pratiques religieuses.

Méditer sur la Création de Dieu

Ibn Abbas (que Dieu l’agrée) rapporte : « Un jour, un groupe de personnes s’adonnait à la méditation sur Dieu ; le Prophète, paix et bénédictions sur lui, leur dit alors : "Méditez sur Sa création, et non sur Lui, car jamais vous ne parviendrez à appréhender Sa Puissance." » (Hadith rapporté par Abou Cheikh al Asbahani) Méditons donc sur la Nature, sur sa beauté, sa diversité.

De récentes études scientifiques ont démontré que les arbres communiquent entre eux. Quand un arbre est malade, ses voisins arbres de la même espèce vont l’aider à se rétablir jusqu’au bout, en lui donnant de quoi se nourrir par les racines. Et ils ne s’arrêtent pas avant qu’il ne soit rétabli ou bien qu’il ne meurt. Quel exemple de solidarité !

Méditons aussi sur les animaux, leurs comportements, leurs rôles. Levons nos yeux au ciel, méditons sur les astres : les étoiles, les planètes, le Soleil, la Lune. Dans la sourate Ar Rahman, Dieu nous informe que le Soleil et la Lune évoluent suivant un calcul minutieux. Si on s’arrête un instant sur ce verset, et qu’on regarde du côté de l’astrophysique, on apprend que le soleil aussi a sa propre orbite et que le tout évolue suivant des équations précises au sein de notre galaxie, tout est en mouvement. Et ces lois physiques ne sont que les lois de Dieu, qu’Il nous donne l’opportunité de découvrir selon Sa volonté.

N'oublions pas le corps humain et son extraordinaire complexité, notre système immunitaire, comment chacune de nos cellules a une tâche bien spécifique. Si un corps étranger pénètre notre organisme, c’est toute une armée de cellules qui va se réveiller pour le neutraliser et nous protéger. Quand on a une plaie, certaines cellules sont chargées de refermer d’abord le trou de la plaie pour éviter des infections, pendant ce temps d’autres cellules travaillent vite pour cicatriser notre plaie et reconstruire ce qui a été lésé.

Un article ne suffira jamais à tous les lister. Dieu, dans Sa Miséricorde et Sa Toute Puissance, a créé tellement de belles créatures. Partout où nous tournons nos yeux, nous retrouvons Sa Grandeur.

Méditer pour notre bien-être

Les progrès des neurosciences ont permis de démontrer que la méditation modifie en profondeur la structure et le fonctionnement du cerveau. Elle nous donne une meilleure résistance au stress et à la dépression et va jusqu’à agir sur nos gènes ! Elle est non seulement un bienfait pour notre spiritualité, mais aussi notre bien-être physique.

Le Messager de Dieu a dit : « Il n’y a pas une fois où des gens se réunissent dans l’une des maisons de Dieu pour réciter le Livre de Dieu et pour l’étudier entre eux sans que la sérénité ne descende sur eux, que la miséricorde ne les couvre, que les anges ne les entourent de leurs ailes et que Dieu ne les mentionne devant ceux qui sont auprès de Lui. » (Hadith rapport par Muslim, Ahmad, Abû Dâwûd, At-Tirmidhî et Ibn Mâja) Cette fameuse sérénité qui descend nous apaise, et chasse le stress. Et Dieu est le plus savant.

Le confinement lié à la crise sanitaire que traverse le monde nous a encore plus éloignés de la Nature à un moment donné. Nous étions privés de sortie, du vent qui glisse sur notre peau, du soleil qui éblouit nos yeux, de l’odeur des fleurs, de la danse des oiseaux… Toutes ces simples belles choses que l’on voit au quotidien mais auxquelles on ne prête plus attention comme les enfants. Toutes ces merveilles de Sa Création qui, tous les jours, témoignent de Sa Toute Puissance et de Sa Miséricorde.

Dans la sourate An Nour, verset 41, on peut méditer ce splendide verset « N’as-tu pas vu que Dieu est glorifié par tous ceux qui sont dans les cieux et la terre ; ainsi que par les oiseaux déployant leurs ailes ? Chacun, certes, a appris sa façon de L’adorer et de Le glorifier. Dieu sait parfaitement ce qu’ils font. » Et dans la sourate Ar Rahman, verset 6 : « Et l’herbe et les arbres se prosternent. » Ce qui nous entoure d’animaux et de végétaux, les astres célestes, tous adorent Dieu, Le glorifient. Armons-nous d’humilité et tentons de nous inspirer de ces merveilles.

Apprenons à mieux méditer sur Sa Création, motivons-nous à accorder chaque jour un peu de notre temps à la méditation des versets et de Sa Création avec l’intention de nous rapprocher du Vrai, du Très Haut. Transmettons à nos enfants cet amour de la méditation. Terminons sur un sage conseil de Léonard de Vinci : « Va prendre tes leçons dans la nature c’est là qu’est notre futur. »

Que Dieu nous guide vers la sagesse et ouvre nos yeux et nos cœurs pour apprendre à voir la beauté de Ses signes.

*****
Première parution de cet article sur le site de Participation & Spiritualité musulmanes (PSM), ici dans son intégralité.

Lire aussi :
Comment entretenir sa mémoire et sa vivacité d’esprit ?
L'animal, une source de méditation en islam