La langue arabe, un pont entre les civilisations

La langue arabe, un pont entre les civilisations

Par Audrey Azoulay, le 18/12/2021

La Journée mondiale de la langue arabe, célébrée tous les ans le 18 décembre, est marquée cette année par l’inscription dans le patrimoine immatériel de l’humanité de la calligraphie arabe par l’UNESCO. Sous le thème « La langue arabe, un pont entre les civilisations », l’organisation onusienne entend « réaffirmer le rôle clé de la langue arabe dans le rapprochement des peuples à travers la culture, la science, la littérature et bien plus encore », de même que son « rôle historique (…) en tant qu'outil de création et de transmission du savoir, en tant que moyen de renforcer le dialogue et de construire la paix ». A cette occasion, voici reproduit sur Saphirnews le message de la directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay.

Plus qu’un moyen de communication, la langue arabe est un moyen d’exprimer des valeurs culturelles, artistiques et sociales pour plus de 420 millions de personnes dans le monde. C’est pourquoi, chaque année, le 18 décembre, le monde entier célèbre cette langue, ainsi que son patrimoine remarquable et son influence dynamique.

À travers les siècles, l’arabe a été au cœur des échanges entre les continents et les cultures. Au carrefour de l’Afrique, de l’Asie et de l’Europe, cette langue, maniée par tant de grands poètes, penseurs, scientifiques et savants, a apporté une contribution indéniable à des langues telles que le swahili, le turc, l’espagnol, le français et bien d’autres encore. En effet, de nombreux termes des mathématiques, de l’optique, de la médecine et d’autres disciplines techniques trouvent leur origine dans la langue arabe et sont encore employés dans de nombreuses langues à travers le monde.

En outre, l’arabe a offert au monde une tradition littéraire exceptionnelle, en particulier la tradition orale de la poésie arabe – et les écrits d’Imru’ al-Qays, ou d’Abū Nuwās, continuent de nous enchanter et de nous éclairer.

L’originalité de la calligraphie arabe a rehaussé et souligné la beauté de la langue écrite et a ouvert la voie à de nombreux styles et techniques calligraphiques.

En reconnaissance de cette riche histoire, la calligraphie arabe vient d’être inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Cette liste sert non seulement à célébrer ces compétences et pratiques, mais aussi à perpétuer ces savoirs, permettant ainsi aux jeunes générations de s’approprier ces traditions uniques.

Si nos alphabets diffèrent, notre humanité est commune

L’UNESCO a placé cette édition de la Journée mondiale de la langue arabe sous le thème « La langue arabe, un pont entre les civilisations ». En cela, nous restons fidèles à l’esprit originel de notre organisation : depuis sa création, il y a 75 ans, l’UNESCO demeure attachée à son Acte constitutif, s’efforçant notamment de « développer et de multiplier les relations entre (les) peuples en vue de se mieux comprendre et d’acquérir une connaissance plus précise et plus vraie de leurs coutumes respectives ».

Dans un contexte de mondialisation accélérée et avec le développement spectaculaire des moyens de communication, il est devenu non seulement possible, mais également indispensable, de bâtir des ponts entre les civilisations.

Toutefois, ce phénomène implique également de nouveaux défis, car nous constatons souvent un manque de compréhension et de connaissance approfondie de l’autre – ainsi qu’un risque d’uniformisation des langues, notamment sur l’Internet. C’est pourquoi l’UNESCO s’emploie à promouvoir un Internet multilingue, par exemple au moyen de nos indicateurs de l’universalité de l’Internet.

Il nous incombe en particulier de placer le dialogue entre les cultures au cœur de nos préoccupations. Les langues doivent être l’occasion de rapprocher les gens, car si nos alphabets diffèrent, notre humanité est commune. En cette Journée mondiale de la langue arabe, l’UNESCO encourage chacun à se tourner vers les racines communes des civilisations et à œuvrer pour un monde plus uni.

Lire aussi :
La calligraphie arabe inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité par l'UNESCO
La langue arabe, trésor de France défendu par Jack Lang
Salam, shalom : apprendre l’arabe et l’hébreu, des langues si proches