Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « islamisme »

Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « islamisme »

Par Pierre Henry, le 20/04/2022

Les mots qui fâchent, les mots du vocabulaire politique, souvent mal connus, employés de manière inappropriée, instrumentalisés sont nombreux. Ils se répètent et se buzzent en réseaux, confortant postures et partis pris. Ils font débat et nous divisent. Ce sont les mots piégés du débat républicain. Ces mots, nous allons les déminer, les expliquer ou simplement vous permettre de mieux les connaître. Le mot du jour ici décrypté : l’islamisme.

Nous avons choisi de décrypter le mot islamisme, un mot souvent associé à l'islam politique. La plupart des commentateurs autorisés considèrent que c'est là une vision politique basée sur la doctrine des textes religieux, qui a la prétention d'ériger le Coran en Constitution de tout État et qui promeut une approche religieuse de la société, comme les Frères musulmans en Égypte par exemple.

Cette façon d'envisager ainsi le mot islamisme est assez récente. On la doit à des universitaires français qui, dans les années 1980, voulaient décrire les courants de pensée politique et idéologique de l'islam en les différenciant de l'islam en tant que foi. Ils allèrent chercher le terme islamisme, qui existait déjà depuis la fin du XVIIe siècle. A cette époque, on hésitait encore sur le nom à donner à la religion musulmane : mahométisme, musulmanisme ou islamisme.

Le mot « islam » a dominé dès le début du XXe siècle car sa sonorité se rapprochait davantage du terme que les musulmans utilisent eux mêmes en arabe. Islam vient en effet de aslama qui veut dire « se confier, se soumettre, se résigner à la volonté de Dieu ». Le verbe aslama vient lui-même d'un ancien mot d'une langue sémitique, « slm », qui a donné des termes comme « shalom » en hébreu, et d'autres mots arabes comme « salam » et « muslim », devenus en français « musulman ».

Lire aussi : Salam, shalom : apprendre l’arabe et l’hébreu, des langues si proches

Le terme islamiste ne saurait rassembler, qualifier aujourd'hui l'ensemble des musulmans, par exemple ceux de France, dont l'immense majorité considère la foi comme une affaire privée et sont parfaitement respectueux des lois de la République française. Un islamiste porte une vision dévoyée de l'islam, qu'il souhaite voir instaurer dans un État en utilisant, si besoin est, la violence. C'est pourquoi il est important de distinguer « islamique », qui désigne ce qui est relatif, propre à l'islam, de l'islamisme, qui désigne une doctrine, un système, un mode de vie. Forme que l'on retrouve par exemple dans « communisme, capitalisme, nationalisme ».

Ainsi, pour évoquer le monde musulman, on peut parler de monde islamique, tout comme on utilise le terme d'art islamique ou de civilisation islamique, celle qui va du Maghreb à l'Irak, là d'où ont émergé des médecins, des philosophes, des astronomes, des poètes, des mathématiciens. Une civilisation brillante, à l'opposé de l'obscurantisme, que promeut aujourd'hui une minorité radicale.

Après être revenu sur l'origine du mot « islamisme » et sa balade dans l'actualité, un spécialiste nous aide à y voir encore plus clair. A venir Amélie Chelly

*****
Pierre Henry est le président de l’association France Fraternités, à l’initiative de la série « Les mots piégés du débat républicain », disponible également en podcast sur Beur FM.

Lire aussi :
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « obscurantisme »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « radicalisation »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « souverainisme »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « populisme »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « woke »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « créolisation »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « islamophobie »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « antisémtisme »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « racisme »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « séparatisme »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « laïcité »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « discrimination »
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « universalisme »