Commentaires

m
mali
le 12/01/2019 à 00:23
Dieu tout puissant béni et protège les musulmans chinois de Chine contre la tyrannie et la dictature de ce pays. Libère-les de cette oppression qu'ils subissent chaque jours sur eux! amin.
SaphirNews.com

Chine : une nouvelle loi adoptée pour siniser l’islam

Par Lina Farelli le 06/01/2019

Rendre l’islam compatible avec le socialisme made in China, c’est ce que le gouvernement de Xi Jinping tente de mettre en place. Une nouvelle loi qui réinvente la manière dont l’islam doit être pratiqué en Chine été adoptée en ce sens, à travers la mise en oeuvre un plan quinquennal dont le contenu a été discuté, selon le quotidien chinois Global Times, lors d’une réunion organisé à Beijing samedi 5 janvier entre les autorités et les représentants de huit associations musulmanes.

Les représentants de ces associations issues notamment des provinces de Beijing, Shanghai, Hunan, Yunnan et Qinghai ont validé cette mesure d'une « sinisation » de l'islam sur cinq ans à la suite d’un séminaire organisé samedi 5 janvier.

L’Association islamique de Chine, étroitement contrôlée par les autorités depuis sa création en 1953 a soutenu la mesure, faisant savoir qu'elle servira de politique de base pour rendre l’islam compatible àvec la culture chinoise. Les musulmans de Chine ont été appelés à soutenir le plan et à améliorer leur position politique en suivant celle des dirigeants du Parti communiste au pouvoir.

Le président de l’Association islamique de Chine Yang Faming a affirmé que, pour concrétiser cette mesure, des dispositions seront prises, citant notamment l’organisation de conférences et de formations sur les valeurs fondamentales du socialisme, les lois et les cultures traditionnelles chinoises. Gao Zhanfu, vice-doyen de l’Institut islamique de Chine basé à Beijing, a indiqué auprès de Global Times qu’il n’était pas question de changer les croyances fondamentales de l’islam, mais à les rendre davantage compatibles avec l'idéologie socialiste.

Malgré les démentis du gouvernement chinois, les défenseurs des droits de l’homme accusent le pays de s’adonner à une répression des minorités religieuses. Ils estiment à plus d’un million le nombre de Ouïgours détenus dans des camps où ils seraient obligés de désavouer la religion musulmane et de prêter allégeance au gouvernement officiellement athée.

Lire aussi :
Chine : trois mosquées fermées dans la province du Yunnan
Chine : les mosquées sommées de hisser le drapeau national