Commentaires

m
mali
le 13/03/2019 à 23:19
Salam Aleykoum je trouve que cela est regrettable que cette artiste ne sois pas produite en France, on est dans un pays de liberté tout de même ! enfin je crois ? nous ici on s'en fou du polisario que le Maroc revendique depuis des années car les saharouis sont nos amies ici ! ils ont droit à leur liberté franchement !
SaphirNews.com

L’IMA annule le concert d'une chanteuse sous la pression du Maroc

Par Lina Farelli le 05/03/2019

Le concert d’Aziza Brahim, initialement programmé à l’Institut du monde arabe (IMA) dimanche 10 mars, a été annulé « pour une raison indépendante de la volonté de l’artiste », a fait savoir l’institution culturelle parisienne, assurant que « les billets seront tous remboursés ».

Selon RFI ce serait sous la pression de diplomates marocains que l'IMA a déprogrammé le concert de l'artiste, présentée comme une activiste du Front Polisario qui milite pour l'indépendance du Sahara occidental.

L’ambassade du Maroc en France aurait demandé des explications à l’IMA qui s’est alors justifié en affirmant que le choix d'Aziza Brahim correspondait parfaitement avec le thème du festival Arabofolies où sont mises à l'honneur les « femmes et les résistances ». Des explications qui n'ont pas satisfait le Maroc, qui figure parmi les financeurs de l'IMA. Sous la pression, toujours selon RFI, le président de l’institut, Jack Lang a ainsi décommandé officiellement la chanteuse sahraouie.

Attristée par cette annulation, Aziza Brahim a déploré qu’« une institution de ce calibre puisse céder à des pressions politiques étrangères ». Elle se produira le 26 avril, au Pan Piper, à Paris.