Bangladesh : les Ahmadis accusent des fanatiques d’avoir déterré un bébé pour le jeter

Bangladesh : les Ahmadis accusent des fanatiques d’avoir déterré un bébé pour le jeter

Rédigé le 13/07/2020
Lina Farelli

Les Ahmadis du Bangladesh ont des raisons d’être en colère. Les responsables de cette communauté considérée comme « hérétiques » par des musulmans ont dénoncé, samedi 11 juillet, l’acte ignoble de « fanatiques », qui ont déterré le corps d’un nouveau-né fraîchement inhumé pour ensuite être jeté sur le bas-côté d’une route.

L’enfant, un bébé de trois jours, avait été enterré jeudi 9 juillet dans un cimetière de Ghatura, dans l’est du pays. Son « tort » ? Celui d’être né au sein d’une famille ahmadie. Une photo du petit corps étendu sur une natte (que nous choisissons de ne pas diffuser) a été largement partagée sur les réseaux sociaux.

Un membre du clergé local, Munir Hossain, a démenti auprès de l’AFP que le bébé ait été déterré mais a fait savoir que des musulmans avaient empêché les parents de l’inhumer. « C’est contre la charia de laisser un infidèle être enterré dans un cimetière musulman », a-t-il déclaré. Sans compassion donc pour les parents, qui se voient injustement dénier le droit d’enterrer dignement leur enfant dans le cimetière de leur choix par des radicaux.

Un responsable municipal a fait savoir que le bébé a finalement pu être enterré dans un autre cimetière, 16 km plus loin. Aucune plainte n’a été déposée selon la police. Les Ahmadis sont régulièrement la cible d’actes discriminatoires au Bangladesh comme au Pakistan.

Lire aussi :
Des funérailles islamiques accordées à une prostituée, une première au Bangladesh
Pakistan : une mosquée historique des Ahmadis attaquée et détruite en plein Ramadan
Grande-Bretagne : Jalsa Salana, le rendez-vous annuel incontournable des Ahmadis
Algérie : les Ahmadis victimes d'une campagne de répression, l'alerte d'Amnesty International
La question des Ahmadis au cœur des préoccupations de l’islam britannique