Des policiers de Rouen révoqués de leurs fonctions pour des faits de racisme

Des policiers de Rouen révoqués de leurs fonctions pour des faits de racisme

Rédigé le 04/10/2020
Saphirnews (avec AFP)

Des policiers de Rouen, qui ont été la cible d’une plainte en décembre 2019 par un collègue noir pour des propos racistes tenus dans un groupe de discussion WhatsApp, ont été révoqués de la police, a appris l’AFP samedi 3 octobre auprès de la Direction générale de la police nationale (DGPN).

Trois gardiens de la paix ont été révoqués le 11 septembre par la DGPN, après un conseil de discipline qui s’était tenu en juin et avait réclamé à l’unanimité leur révocation. La révocation leur a été notifiée le 17 septembre et est effective depuis le 18 septembre.

Un élève gardien de la paix a également été exclu le 11 septembre tandis que le contrat d’un adjoint de sécurité (ADS), également mis en cause, a également pris fin. Tous ont été accusés de « manquement au devoir d’exemplarité par un comportement indigne des fonctions ».

Une enquête préliminaire a été ouverte et l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie « du chef de diverses infractions, notamment diffamation non publique aggravée et provocation non publique à la discrimination ».

Lire aussi :
Un policier dénonce des collègues pour des faits de racisme et de maltraitance, deux enquêtes ouvertes
Les réponses peu convaincantes de Christophe Castaner pour lutter contre le racisme dans la police
Racisme et sexisme : la haine de milliers de policiers réunis dans un groupe Facebook exposée (vidéo)