Un militant danois d'extrême droite expulsé de France après une tentative d'autodafé du Coran

Un militant danois d'extrême droite expulsé de France après une tentative d'autodafé du Coran

Rédigé le 12/11/2020
Radjaa Abdelsadok

Rasmus Paludan avait un projet haineux bien particulier en tête pour le 11-Novembre, jour de la commémoration de l'Armistice marquant la fin de la Grande Guerre : ce militant danois d'extrême droite et islamophobe notoire avait prévu de brûler des exemplaires du Coran au pied de l'Arc de Triomphe, à Paris.

L’individu, arrivé en France mardi 10 novembre malgré son interdiction d'entrée de territoire français, a été interpellé « avant d'avoir pu exécuter son projet d'autodafé », indique Marianne. Selon plusieurs sources judiciaires rapportées par l’hebdomadaire, il a été placé en rétention administrative dans les locaux du Département de contrôle des flux migratoires (DCFM), qui dépend de la Préfecture de police de Paris avant son expulsion dans la soirée.

Avocat de profession, Rasmus Paludan est le fondateur au Danemark du parti politique d'extrême droite, Stram Kurs (« Ligne dure ») en 2017. Ce micro-parti identitaire avait réuni près de 2% des voix lors des élections législatives de juin 2019.

L’individu est méconnu en France – sauf de la fachosphère – mais c’est moins le cas dans plusieurs pays scandinaves à force de multiplier les provocations haineuses à l’encontre des musulmans. Lui-même et ses partisans réalisent régulièrement des autodafés du Coran, actions qui ont notamment mené à des rixes à Malmö, en Suède, en août dernier.

Lire aussi :
Coran brûlé et déchiré : des heurts à Oslo et à Malmö après des provocations islamophobes (vidéo)
Au Danemark, un leader d’extrême droite appelle à l'expulsion de tous les musulmans