L’association L’islam au XXIe siècle lance sa revue éponyme

L’association L’islam au XXIe siècle lance sa revue éponyme

Rédigé le 09/02/2021
Lina Farelli

Plus de six mois après la présentation de sa gouvernance, l’association L’islam au XXIe siècle vient de lancer sa revue trimestrielle éponyme. « Quelle idée de lancer une nouvelle publication en 2021, au moment où de belles revues de haut niveau, comme Le Débat, mettent la clef sous la porte, et que d’autres ont du mal à trouver ou conserver leur lectorat et leur équilibre économique ? », écrivent Sadek Beloucif et Eva Janadin, respectivement président et déléguée générale de l’association, au sommaire du premier numéro numérique disponible à la lecture ici.

« Nous voulons relever le défi et créons cette revue pour trois raisons, qui sont pour nous autant d’idées fortes », assurent-ils. Voulant être « un acteur "comme les autres" du débat intellectuel contemporain », l’association souhaite « pouvoir approcher, discuter et déchiffrer les liens entre l’islam-religion et l’Islam-civilisation » avec, pour objectif, de « promouvoir les éléments de compréhension mutuelle dont notre monde globalisé a besoin ».

Des enjeux intellectuel et spirituel mis en avant

« La dernière raison a trait à la distinction entre le culturel et le cultuel. Habituelle dans le monde occidental puisqu’elle permet le partage (et donc l’établissement de rapports sereins) entre le politique et le religieux, elle est parfois plus difficile dans la sphère musulmane. Cette potentielle confusion, intensifiée par la multitude des interprétations, et donc des compréhensions et représentations partagées, doit être levée », lit-on.

« L’enjeu d’une telle revue est d’abord intellectuel », estime les dirigeants de l’association, qui souhaitent ainsi « produire et mettre en valeur un contenu intellectuel rigoureux qui puisse renouveler l’interprétation du corpus islamique à l’aune des nouveaux enjeux du XXIe siècle et ainsi contrer les discours de rupture extrémistes ». L’enjeu de cette revue est aussi « spirituel » afin de « répondre à une véritable demande parmi les musulmans dans le renouvellement de leur interprétation des textes ».

« L’islam est mal connu aujourd’hui, pas seulement chez les non-musulmans. L’objectif de cette revue est ainsi d’éduquer sur cet héritage pour qu’il soit mieux compris, mais aussi pour accompagner et faire savoir ses évolutions au XXIe siècle », note l’association, qui entend « créer du commun partageable, à partir de multiples ressources culturelles et cultuelles dont personne n’a le monopole ».

Lire aussi :
Avec L’islam au XXIe siècle, un « outing » de musulmans engagés pour donner une tribune à un islam contemporain
L'islam au XXIe siècle : « Il est encore possible à l’islam de s’accommoder aux réalités nouvelles »

2