En Arabie Saoudite, les mosquées priées de baisser le volume de leurs haut-parleurs

En Arabie Saoudite, les mosquées priées de baisser le volume de leurs haut-parleurs

Rédigé le 26/05/2021
Myriam Attaf

Dimanche 23 mai, le ministère saoudien des Affaires islamiques en la personne de son ministre Dr Abdullatif bin Abdulaziz Al Sheikh, a publié une circulaire visant à restreindre l’usage des haut-parleurs externes sur les minarets des mosquées du royaume. Ces derniers ne pourront être utilisés que pour l’adhan, le premier appel à la prière, et l'iqama, le second appel à la prière indiquant que l'Imam a pris sa place face à la Kaaba, et ne devront « pas dépasser un tiers du volume total des haut-parleurs ».

Selon le ministère, cette injonction s’appuie sur un hadith du Prophète invitant les fidèles à ne pas se déranger mutuellement pendant les temps de prières en récitant à voix trop haute. Elle se fonde également sur des avis religieux d'érudits affirmant que la voix de l’imam doit être entendue par tous à l’intérieur de la mosquée pendant la prière et qu’il n’est donc pas nécessaire de l’entendre à l’extérieur de l'édifice.

Le ministère souligne, en effet, que l'usage mal réglementé des haut-parleurs peut également déranger les prières en cours dans les lieux de culte avoisinants. Il précise également que cette demande vise à réduire une gêne pouvant affecter les personnes âgées, les enfants ou encore les personnes les plus vulnérables.

Cette préoccupation ne date pas d’aujourd’hui. En 2015, le ministère des Affaires islamiques avait déjà appelé les mosquées à éteindre leurs haut-parleurs externes pour n’utiliser que ceux situés à l’intérieur des mosquées. Une restriction qui avait toutefois été levée à l’occasion, entre autres, des prières du vendredi et de l'Aïd.

Lire aussi :
A La Mecque, une attaque déjouée à la Mosquée sacrée par un homme prétendant être le Mahdi (vidéo)
Hajj 2021 : le vaccin contre la Covid-19, une obligation pour les pèlerins