Hajj 2021 : l’Indonésie renonce à organiser le grand pèlerinage face au Covid-19

Hajj 2021 : l’Indonésie renonce à organiser le grand pèlerinage face au Covid-19

Rédigé le 04/06/2021
Saphirnews

Pour la deuxième année consécutive, l’Indonésie renonce à organiser le Hajj et, en conséquence, de n'envoyer aucun pèlerin que le quota pourrait lui permettre. C'est l'annonce qui a été faite jeudi 3 mai par le ministre des Affaires religieuse indonésien, Yaqut Cholil Qoumas, motivant sa décision par la nécessité de préserver la santé et la sécurité des pèlerins à l'heure où la pandémie de la Covid-19 sévit toujours dans le monde.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que l’Arabie Saoudite n’avait toujours pas transmis d’informations quant au quota d’Indonésiens autorisés à se rendre en terre sainte cette année. Le gouvernement a assuré que les pèlerins qui devaient partir cette année sont garantis de partir accomplir le grand pèlerinage en 2022.

A ce stade, l'Arabie Saoudite n'a toujours pas présenté les modalités d'organisation du hajj 2021, si ce n'est que les pèlerins autorisés à se rendre à La Mecque devront être vaccinés. En 2020, les musulmans vivant en dehors des frontières saoudiennes n'avaient pas été autorisés à accomplir le pilier de l'islam.

Lire aussi :
Covid-19 : la vaccination, « la seule alternative qui vaille » pour « nous sortir la tête de l’eau »
Hajj 2021 : le vaccin contre la Covid-19, une obligation pour les pèlerins
Hajj 2020 sous Covid-19 : un pèlerinage très limité pour une édition hors du commun