Mali : une tentative d'assassinat du président après la prière de l'Aïd al-Adha

Mali : une tentative d'assassinat du président après la prière de l'Aïd al-Adha

Rédigé le 21/07/2021
Lina Farelli

Le Mali est dans une situation sécuritaire des plus fragiles. Le président de la transition, Assimi Goïta, a été visé, mardi 20 juillet, par une attaque au couteau tout juste après la prière de l'Aïd al-Adha, aussi appelée Tabaski en Afrique subsaharienne, organisée à la Grande Mosquée de Bamako.

Les faits se sont produits alors que l'imam se dirigeait vers la sortie du lieu de culte pour égorger le mouton. Le président, visé de dos, n'a pas été blessé.

L'assaillant a été immédiatement interpellé. « Il a été bien maîtrisé avant de commettre son forfait », a indiqué à l'AFP le ministre des Affaires religieuses, Mamadou Koné.

« Quand on est leader, il y a toujours des mécontents, il y a des gens qui à tout moment peuvent vouloir tenter des choses pour déstabiliser, tenter des actions isolées », a déclaré, plus tard dans la journée, Assimi Gaoïta sur l'Office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM), affirmant aller bien.

Ce colonel est devenu chef de l'Etat du Mali entre août et septembre 2020 après un coup d'Etat qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta. Vice-président de la transition chargé des questions de défense et de sécurité durant huit mois, il est revenu aux commandes du Mali en mai dernier après un nouveau coup d'Etat.