Deux imams évincés de leurs mosquées à la demande de Gérald Darmanin

Deux imams évincés de leurs mosquées à la demande de Gérald Darmanin

Rédigé le 26/07/2021
Saphirnews

Deux cadres religieux musulmans ont été écartés de leurs fonctions d’imams, l’un à Saint-Chamond dans la Loire, l’autre à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, à la demande du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, a annoncé ce dernier vendredi 23 juillet, le jour même de l’adoption définitive du projet de loi contre le séparatisme.

Les deux imams ont été accusés d’avoir tenus des propos jugés sexistes et « attentatoires à l’égalité femmes-hommes ». Des accusations balayées par les principaux intéressés, en particulier par celui qui officie à la mosquée de Gennevilliers. Il a décidé, en ce sens, de porter plainte contre Gérald Darmanin. Saphirnews reviendra plus en détail sur cette affaire.

Mise à jour : Du limogeage d'un imam à la plainte contre Darmanin, retour ici sur l'affaire secouant la mosquée de Gennevilliers

Une mosquée de Roubaix serait aussi dans le collimateur du ministère de l’Intérieur pour avoir réservé la totalité de sa surface de prière aux hommes depuis le début de la pandémie, excluant de fait les femmes de la prière. Une décision expliquée par les dirigeants du lieu de culte par la limitation d'accueil qui la pousse à privilégier les hommes plutôt que les femmes dont la venue à la mosquée n'est pas obligatoire.


30