Au Mali, les leaders chrétiens et musulmans plaident ensemble pour la paix et la stabilité

Au Mali, les leaders chrétiens et musulmans plaident ensemble pour la paix et la stabilité

Rédigé le 02/09/2021
Lina Farelli

« Nous les religieux du Mali, chrétiens et musulmans, nous sommes inquiets de la situation actuelle du pays. C’est ce qui nous oblige aujourd’hui à nous lever et à nous unir, afin que la paix revienne, et que tout le monde aille dans le même sens. » Ces mots des leaders religieux chrétiens et musulmans sont extraits d’une déclaration finale publiée lundi 30 août, à l’issue d’une rencontre organisée à Bamako.

Ce pays d’Afrique de l’Ouest est plongé dans l’instabilité depuis un premier coup d’Etat en août 2020, suivi d’un second en mai dernier perpétré par les forces armées maliennes. Vivement préoccupés face à une situation sécuritaire dégradée, les religieux de diverses confessions ont uni leurs voix pour plaider en faveur d’une meilleure cohésion nationale qui permettra de bâtir une paix durable dans la région.

Parmi les leaders religieux signataires de la déclaration, on retrouve, rapporte La Croix, l’archevêque de Bamako, le cardinal Jean Zerbo, l’imam Cherif Ousmane Madani Haidara, président du Haut conseil islamique du Mali, et le révérend Nouh Ah Infa Yattara, délégué général de l’Association des groupements d’Églises et missions protestantes évangéliques du Mali (Agempem).

« Le Mali est dans une situation très compliquée, on constate que les choses vont de pire en pire dans les petites localités, et maintenant même la capitale, Bamako n’est plus épargnée. Si l’insécurité atteint un tel niveau dans un pays, cela mérite qu’on s’inquiète vraiment », font-ils part. « C’est pour cela que les religieux se sont levés, c’est pour cela que nous faisons cette déclaration : il faut que ceux qui dirigent notre pays actuellement réagissent, et que ceux qui aspirent à diriger le comprennent aussi. »

Lire aussi :
Mali : une tentative d'assassinat du président après la prière de l'Aïd al-Adha

1