Un attentat contre un lycée et une mosquée déjouée, un adorateur d’Hitler mis en examen

Un attentat contre un lycée et une mosquée déjouée, un adorateur d’Hitler mis en examen

Rédigé le 04/10/2021
Lina Farelli

Un adorateur d'Adolf Hitler âgé de 19 ans a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle vendredi 1er octobre, trois jours après avoir été interpellé par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Depuis placé en détention, l’individu, sans emploi et originaire du Havre, projetait de commettre un massacre en s’attaquant à une mosquée et à son ancien lycée de Seine-Maritime le 20 avril 2021, date anniversaire de la naissance d'Adolf Hitler, rapporte BFM TV.

Le néo-nazi, qui se décrit comme un « combattant blanc et nationaliste », se disant aussi victime de harcèlement scolaire depuis l'enfance, souhaitait, selon des carnets retrouvés dans sa chambre, « faire un score pire que Columbine ». Cette tuerie en milieu scolaire, qui avait fait 15 morts le 20 avril 1999, avait choqué les Etats-Unis et continue encore de marquer les esprits plus de vingt ans après la fusillade.

Il a totalement assumé ses positions raciste au cours de sa garde à vue. Selon BFM, les enquêteurs sont remontés jusqu'à lui grâce aux investigations menées sur une jeune femme de 18 ans, avec qui il avait noué une relation amicale virtuelle sur Telegram parce que tous deux étaient harcelés à l'école. La jeune femme est... islamiste radicalisée et envisageait, pour sa part, d’attaquer un lycée et une église à Pâques. Elle a été interpellée et mise en examen en avril dernier.

Lire aussi :
Lutte contre les séparatismes : le suprémacisme blanc, une « menace réelle » pour le ministère de l'Intérieur
Pourquoi la menace du terrorisme d’extrême droite risque de s'accentuer en 2020
La « tentation terroriste » des groupuscules d'extrême droite pointée dans un rapport parlementaire