Sarthe : la fermeture de la mosquée d’Allones engagée sur ordre du ministère de l’Intérieur

Sarthe : la fermeture de la mosquée d’Allones engagée sur ordre du ministère de l’Intérieur

Rédigé le 13/10/2021
Lina Farelli

La mosquée d’Allones, près du Mans, est dans le viseur du ministère de l’Intérieur. La préfecture de la Sarthe a annoncé, mercredi 13 octobre, la fermeture administrative de ce lieu de culte géré par l’Association allonnaise pour le Juste Milieu (AAJM) et l’association Al Qalam.

La mosquée, qui accueille quelque 300 fidèles, est accusée de faire de prêches légitimant « le recours au jihad armé, la mort en martyr, la commission d’actes de terrorisme et le recours à la violence », selon les mots du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter.

La mosquée, également accusée d’être fréquentée par des individus appartenant ou proches de la mouvance islamiste radicale, abrite une école coranique accueillant environ 110 enfants « devant lesquels a été valorisé le jihad armé et qui constitue donc un lieu d’endoctrinement », selon la préfecture.

« Aux termes de la loi, l’ensemble de ces faits constitue des propos tenus, des idées et théories diffusées, ou des activités incitant à la violence, à la haine ou à la discrimination, provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes », indique-t-elle dans son communiqué. « Au regard de ces éléments, à la demande de M. le ministre de l’intérieur, le préfet de la Sarthe a engagé une procédure de fermeture de ce lieu de culte. »

Lire aussi :
Le projet de loi contre le séparatisme définitivement adopté

8