Fermeture de comptes bancaires de mosquées : le CFCM dénonce à son tour l'arbitraire

Fermeture de comptes bancaires de mosquées : le CFCM dénonce à son tour l'arbitraire

Rédigé le 25/11/2021
Lina Farelli

Après le Conseil des mosquées du Rhône (CMR), le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé, jeudi 25 novembre, la fermeture « ces derniers temps » de comptes bancaires d’associations musulmanes gestionnaires de mosquées, une « situation discriminatoire ».

Ces fermetures sont « constatées sur l’ensemble du territoire national », signale l’instance, qui déplore des décisions prises « de façon autoritaire » qui les place « dans une situation de précarité, alors qu’aucune infraction justifiant un tel acte n’a été relevée ».

« Il semblerait que les versements en espèces seraient la cause principale de ces fermetures. Or ces versements proviennent des collectes organisées lors notamment de la prière du vendredi et du mois de Ramadan », observe le CFCM. « Sans ces dons des fidèles, des nombreuses mosquées ne pourraient pas assumer leurs dépenses de fonctionnement. Il faut rappeler que ce type de collecte n’est pas propre uniquement au culte musulman. »

L’institution, qui déclare avoir sollicité les pouvoirs publics « pour mettre fin à cette situation injustifiée », a annoncé son intention d’adresser prochainement aux responsables associatifs « des propositions de bonnes pratiques pour les collectes de dons à même d’améliorer la confiance mutuelle entre les associations musulmanes et les institutions bancaires ».

Lire aussi :
Fermeture de comptes bancaires de mosquées : des pratiques « abusives et injustes »

2