Après plus de deux ans de prison, Ramy Shaath libre, expulsé d'Egypte vers la France

Après plus de deux ans de prison, Ramy Shaath libre, expulsé d'Egypte vers la France

Rédigé le 08/01/2022
Lina Farelli

Ramy Shaath est libre. Après plus de deux ans de détention, l’activiste égypto-palestinien, aujourd’hui âgé de 48 ans, a été libéré dans la soirée du jeudi 6 janvier par les autorités égyptiennes, apprend-t-on par sa famille samedi 8 janvier.

Ramy Shaath a été remis à un représentant de l’Autorité palestinienne à l’aéroport international du Caire. « De là, il a pris un vol pour Amman, en Jordanie » avant de prendre la route vers Paris où vit son épouse Céline Lebrun Shaath depuis son expulsion d’Egypte en juillet 2019.

Ce militant historique de la révolution égyptienne de 2011, coordinateur du mouvement BDS Egypte (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre Israël, avait été arrêté la nuit du 5 au 6 juillet 2019. Une intense campagne pour sa libération avait alors été mise en place par ses proches, avec le soutien actif de plusieurs ONG de défense des droits humains. Une campagne qui fut longue mais payante.

« Aucun mot ne peut exprimer toute notre joie de le voir libre et bientôt réuni avec sa famille », a signifié la famille dans un communiqué. Néanmoins, Ramy Shaath a dû renoncer à sa citoyenneté égyptienne en échange de sa libération alors que celle-ci « aurait dû être inconditionnelle après deux ans et demi de détention injuste dans des conditions inhumaines ».

« Personne ne devrait avoir à choisir entre sa liberté et sa citoyenneté. Ramy est né Egyptien, a grandi comme un Égyptien et l'Égypte a toujours été et sera toujours sa patrie ; aucune renonciation forcée à la citoyenneté prise sous la contrainte ne changera jamais cela. »

« Nous célébrons la libération de Ramy et l'incroyable mobilisation derrière la campagne comme une étape importante dans le plus grand mouvement pour la liberté et les droits fondamentaux. La libération de Ramy est un témoignage vivant du pouvoir de l'organisation collective pour mettre fin à de graves injustices telles que celles contre lesquelles Ramy s'est battu tout au long de sa vie », indique sa famille. Elle n’oublie pas, dans sa joie, de rester « solidaires de toutes celles et tous ceux qui continuent d’être injustement détenus et nous prions pour le jour où eux aussi seront à nouveau réunis avec leurs proches ».

Mise à jour : Emmanuel Macron a salué la décision des autorités égyptiennes, écrivant sur Twitter : « Je partage le soulagement de son épouse Céline Lebrun, qu’il retrouve en France, avec qui nous n’avons rien lâché. Merci à tous ceux qui ont joué un rôle positif dans cette heureuse issue. »

Lire aussi :
#FreeRamyShaath : plusieurs ONG réclament la libération du coordinateur du mouvement BDS en Egypte

2