Sécurisation des lieux de culte en France : quatre millions d’euros sur la table de l’Etat

Sécurisation des lieux de culte en France : quatre millions d’euros sur la table de l’Etat

Rédigé le 13/01/2022
Lina Farelli

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé, jeudi 13 janvier, une enveloppe de quatre millions d’euros pour la sécurisation des lieux de culte en France, financée par le Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR). « En tant que ministre des cultes, mon travail c’est de les protéger. Alors on augmente les moyens qui permettent d’équiper notamment en vidéoprotection les lieux de culte », a-t-il fait part.

L’annonce a été faite devant l’église Saint-Germain-l’Auxerrois à Romainville, en Seine-Saint-Denis, qui a été la cible de vandalisme dans la nuit de dimanche 9 au lundi 10 janvier. Une paroisse à Bondy, dans le même département, a également subi les mêmes méfaits. Des enquêtes ont été ouvertes afin d’identifier les auteurs.

« Aujourd’hui, c’est une enveloppe de quatre millions d’euros qui est donnée et notamment à l’Église catholique si elle le souhaite et indépendamment de la loi de séparation de l’Église et de l’État », a indiqué le ministre, qui était accompagné des députés Isabelle Florennes et Ludovic Mendès, chargés d’une mission dédiée à la lutte contre les actes antireligieux.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a réagi pour condamner « fermement les actes de vandalisme dont ont été victimes de nombreuses églises ces derniers jours », exprimant à l’occasion « son soutien total aux catholiques de France ». « Ces actes odieux contre des lieux de prière et de recueillement sont profondément choquants et intolérables », a affirmé l’instance.

Lire aussi :
Les actes antimusulmans en hausse en 2021, une mission contre les actes antireligieux lancée