Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine raciale envers les migrants mineurs isolés

Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine raciale envers les migrants mineurs isolés

Rédigé le 17/01/2022
Lina Farelli

Eric Zemmour a été condamné, lundi 17 janvier, par le tribunal correctionnel de Paris à 10 000 euros d'amende pour « complicité de provocation à la haine raciale » après ses propos scandaleux sur les migrants mineurs isolés tenus en septembre 2020 sur CNews.

Le polémiste, actuel candidat à l’élection présidentielle, avait alors affirmé que « tous » les migrants mineurs isolés sont « des violeurs, des voleurs, des assassins ». « Il faut les renvoyer, et il ne faut même pas qu’ils viennent », avait-il ajouté.

Eric Zemmour, absent de son procès, a annoncé qu'il fera appel de la décision qu'il estime « idéologique et stupide ».

Lire aussi :
Pourquoi une inéligibilité d’Eric Zemmour ne ferait pas les affaires du gouvernement et de Macron
Zemmour partout, bon sens nulle part ? Le danger d’un candidat semeur de haine
Provocation à la haine : Eric Zemmour relaxé en appel à la surprise générale