Nuit de la Solidarité : au-delà de Paris, une 5e édition élargie à l'échelle métropolitaine

Nuit de la Solidarité : au-delà de Paris, une 5e édition élargie à l'échelle métropolitaine

Rédigé le 19/01/2022
Lionel Lemonier

La 5e édition de la Nuit de la Solidarité se déroulera, jeudi 20 janvier, dans 27 villes en France. Une première dans la mesure où les précédentes éditions étaient exclusivement organisées à Paris. L’initiative vise à faire un décompte des personnes sans solution d’hébergement ou sans abris pour mieux connaître leurs besoins.

Concrètement, l’opération rassemble des centaines de bénévoles et de professionnels des structures d’accueil et d’hébergement, des associations d’entraide et des centres communaux d’action sociale (CCAS). A Paris, quelque 2 000 bénévoles encadrés par près de 400 professionnels de l’action sociale sont espérés.

Dans de nombreux lieux tenus par ces structures, des « activités solidaires » seront proposés à tous à cette occasion : exposition photographique sur le travail des bénévoles, visites et présentations de l’activité associative du lieu, projection de documentaires, échanges conviviaux autour d’un apéro (avec ou sans alcool) avec des personnes hébergées sur place, réalisation d’une fresque collective… Sur Paris, le programme est disponible sur la page de La Fabrique de la Solidarité..

En parallèle, des équipes de bénévoles, encadrés par des professionnels du secteur social et qui auront préalablement suivi une petite formation, parcourront les rues à la rencontre de sans-abris. Disposée dans un périmètre précis de manière à couvrir l’ensemble du territoire où l'opération a lieu, chaque équipe devra établir un décompte des personnes qui dorment dans la rue et remplir un questionnaire anonyme pour chacune afin de mieux connaitre son itinéraire et ses besoins.

L’an dernier, la Nuit de la Solidarité avait permis de recenser 2 829 personnes sans solution d’hébergement dans Paris intra-muros, alors que 28 334 places d’hébergement et de mise à l’abri étaient disponibles la nuit du 25 au 26 mars. Cette année, « pour la première fois, la collecte de données de la Nuit de la Solidarité sera mutualisée avec le recensement de la population générale de l’Insee », note l'Union nationale des centres communaux d'action sociale (UNCCAS).

En Ile-de-France, cet événement concernera une dizaine de communes en plus de Paris. Une grande partie des métropoles régionales se sont aussi associées à l’opération, parmi lesquelles Arras, Bordeaux, Brest, Dijon, Dunkerque, Lorient, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Mulhouse, Quimper, Rennes, Rouen, Saint-Étienne, Toulouse et Tours.

Lire aussi :
Face au Covid-19, la progression vertigineuse de la pauvreté en France et dans le monde
Avec Baytouna, un toit pour les femmes sans-abris