Génocide des Ouïghours : la résolution de reconnaissance adoptée par l'Assemblée nationale

Génocide des Ouïghours : la résolution de reconnaissance adoptée par l'Assemblée nationale

Rédigé le 20/01/2022
Saphirnews

Une proposition de résolution présentée par 45 députés a été adoptée par l'Assemblée nationale jeudi 20 janvier par 169 voix pour, une voix contre et cinq abstentions, après avoir été soumise au vote des députés. Elle « vise à reconnaître le caractère génocidaire des violences politiques systématiques ainsi que les crimes contre l’humanité actuellement perpétrées par la République populaire de Chine à l’égard des Ouïghours, population turcique et majoritairement musulmane », lit-on dans le document porté par des députés du Parti socialiste et de micro-partis de gauche.

« Cette proposition de résolution vise également à condamner ce génocide, à condamner les crimes contre l’humanité ciblant le peuple ouïghour, à alerter nos concitoyens sur la situation des Ouïghours en République populaire de Chine, et à demander au Gouvernement français d’adopter officiellement cette position », appuient les députés, qui se réfèrent notamment à une résolution du Parlement européen votée en décembre 2020 portant notamment sur le travail forcé et la situation des Ouïgours au Xinjiang.

Ils ne manquent pas de dénoncer un certain tâtonnement de la part de l'État français sur ce dossier. « Plusieurs États ont officialisé leur reconnaissance du génocide des Ouïghours par la République populaire de Chine. Le gouvernement des États-Unis, les parlements britanniques, néerlandais, et canadiens, ont ainsi condamné des "crimes contre l’humanité" ainsi qu’un "génocide". Des procédures similaires sont en cours dans d’autres États (Belgique, Allemagne, Lituanie et Nouvelle-Zélande). Quant à elle, la France a dénoncé un "système de répression institutionnalisé" en février 2021 et a engagé des réflexions sur l’emploi du terme de "génocide", sans toutefois reconnaître ni condamner ce crime en tant que tel », ont-ils souligné.

« Il est donc particulièrement urgent que la France reconnaisse et condamne le processus génocidaire ainsi que les crimes contre l’humanité engagés par la République populaire de Chine et intervienne auprès de la communauté internationale et du Gouvernement chinois pour que cessent ces crimes et pour que les libertés fondamentales des Ouïghours soient respectées, au nom du respect des droits humains. Nous reconnaissons les crimes contre l’humanité et le génocide perpétrés à l’encontre des Ouïghours, et appelons le Gouvernement français à les reconnaître officiellement ainsi qu’à agir en conséquence », ont exprimé les députés.

A noter, les députés des Insoumis ont choisi de s'abstenir, Clémentine Autain précisant préférer le terme de « crime contre l'humanité » à celui de « génocide ». Le ministre chargé du Commerce extérieur Franck Riester a évoqué, des « violences sytématiques » envers les Ouïghours et des « témoignages accablants », mais a fait valoir que la qualification formelle de génocide ne relevait pas du gouvernement mais d'instances internationales.

Lire aussi :
A quand un Printemps ouïghour libérateur ?
Ouïghours : le boycott diplomatique des JO de Pékin 2022 annoncé par les Etats-Unis
Ouïghours : des pays musulmans toujours absents de la déclaration à l’ONU condamnant la Chine
Face à la répression des Ouïghours, boycotter – désinvestir – sanctionner la Chine aussi !