Grande-Bretagne : Liz Truss Première ministre, l'approche de tolérance zéro à l'égard de l'islamophobie exigée

Grande-Bretagne : Liz Truss Première ministre, l'approche de tolérance zéro à l'égard de l'islamophobie exigée

Rédigé le 05/09/2022
Lina Farelli

Deux mois après le départ forcé de Boris Johnson, c’est Liz Truss qui lui succède au poste de Premier ministre. La ministre des Affaires étrangères, décrite comme la nouvelle « Dame de fer » en référence à Margaret Thatcher, a remporté, lundi 5 septembre, l’adhésion d’une majorité des membres du Parti conservateur face à Rishi Sunak, ancien ministre des Finances. « Je me suis présentée en tant que conservatrice et je gouvernerai en tant que conservatrice », a-t-elle promis.

Saura-t-elle être attentive à la lutte contre toutes les formes de racisme dont l’islamophobie ? C’est le vœu formulé par le Conseil musulman de Grande-Bretagne qui, par la voix de sa secrétaire générale Zara Mohammed. « Nous espérons que la Première ministre Liz Truss mettra en œuvre son "approche de tolérance zéro à l'égard de l'islamophobie", en s'attaquant à l'islamophobie à la fois au sein du Parti et dans la société en général, et prendra des mesures définitives pour améliorer l'engagement du gouvernement auprès des communautés musulmanes », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Alors que la nouvelle cheffe du gouvernement prend ses fonctions « à un moment critique pour notre pays » lié à une inflation record sur fond d’une crise énergétique, le MCB espère aussi qu'elle sera « en mesure de faire preuve de leadership et de favoriser l'unité ». « La rhétorique de division pourrait être particulièrement puissante à un moment où la Grande-Bretagne est confrontée à sa crise la plus difficile depuis la pandémie. Alors que les communautés s'inquiètent de plus en plus de la crise du coût de la vie, nous avons besoin d'une Première ministre qui peut s'engager à apporter un réel changement, dès maintenant ».

Lire aussi :
The Lady of Heaven : un imam démis de ses fonctions de conseiller au gouvernement britannique
Grande-Bretagne : les musulmans incités à participer aux élections locales
Grande-Bretagne : une députée assure avoir été évincée du gouvernement car musulmane

4