Magalie : « Sa mère n’accepte pas du tout que j'ai été bisexuelle »

Magalie : « Sa mère n’accepte pas du tout que j'ai été bisexuelle »

Par Lalla Chams En Nour, le 07/01/2023

Je me permets de vous contacter car j'ai besoin de votre aide. J'ai 23 ans, je suis Française et athée. Je crois en Dieu mais je n'ai pas de « religion », je suis actuellement en train de lire le Coran.

Je me suis mise en couple il y a quelques mois avec un homme plus âgé que moi (38 ans) de confession musulmane. Cet homme a déjà une fille de son précédent mariage.

Avant de me mettre en couple avec cet homme, j'ai eu une relation bisexuelle avec une femme pendant un an. Je ne me suis jamais sentie bi car cette femme avait « l'apparence » d'un homme, le « comportement » d'un homme. Je savais que ce serait la seule femme avec qui j'aurais pu avoir une relation car je ne suis pas attirée par les femmes.

Après cette relation, je me suis mise en couple avec cet homme qui sait tout de moi, de mes relations précédentes, etc. Cela ne le dérangeait pas. Cependant, depuis une semaine environ, son ex-femme a rapporté à la mère de cet homme que j'avais eu cette relation avec une fille. Sa maman n'accepte pas du tout cette partie de mon passé et fait tout pour que je ne puisse pas continuer ma relation avec son fils. Je comprends tout à fait que cela est un péché, mais je n'en avais pas conscience auparavant. Je souhaite être avec cet homme et souhaite me repentir. Comment puis-je me repentir pour ce péché ? En attente de votre réponse, milles mercis par avance.

Lalla Chems En Nour, psychanalyste

Chère Magalie,

Délicate question. Je constate d’abord que votre compagnon, lui, a accepté cette partie de votre vie, c’est le plus important. Tout dépend de l’ascendant que sa mère a sur lui : se sentira-t-il assez fort pour dire à sa mère que cela ne la regarde pas, que cette décision lui appartient et qu’elle n’a pas à manigancer pour mettre la vie amoureuse de son fils en danger ?

Le poids des mères sur les fils, parfois, nourri par leur frustration de n’avoir pas toujours été respectées par leurs maris, peut peser bien lourd sur les épaules de leurs fils, vite culpabilisés de ne pas « obéir » à Maman.

Si votre couple est harmonieux, que votre cœur va jusqu’à vous donner le goût de l’islam, vraiment, protégez votre amour. Imposez-le. Si vous avez eu la chance immense de rencontrer un homme avec qui vous vous sentez bien, que vous êtes respectée pour ce que vous êtes, ne la gâchez pas.

Quant à vous faire culpabiliser pour des erreurs de jeunesse, ou tout simplement une expérience de la vie que vous avez eu la franchise de confier, surtout évitez-moi ça. La culpabilité est toxique, elle ne sert à rien.


La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com