Lina Farelli le 21/01/2021

Charte des imams : Moussaoui dénonce un « communiqué accusatoire » de trois fédérations du CFCM

Quelques jours après le paraphage du texte de la charte devant Emmanuel Macron, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, dénonce, jeudi 21 janvier, un « communiqué accusatoire et non constructif » du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), de la Confédération islamique Milli Görus (CIMG) et de Foi & Pratique concernant la charte des principes de l’islam de France. Ces dernières ont fait savoir que « certaines déclarations portent atteinte à l’honneur des musulmans, avec un caractère accusatoire et marginalisant ». « J’aurais aimé que ces déclarations soient précisées par écrit sous forme d’amendements et transmises au CFCM », fait part Mohammed Moussaoui, jugeant ce procédé « plus bénéfique à nous tous qu’un communiqué accusatoire et non constructif ». Après la sortie de la Grande Mosquée de Paris, le président du CFCM déplore « cette nouvelle sortie unilatérale de trois…

L Lina Farelli
Myriam Attaf le 20/01/2021

Colonisation et guerre d'Algérie : « une démarche de reconnaissance » mais « ni repentance ni excuses » de la France

Des « actes symboliques », « une démarche de reconnaissance » mais « ni repentance ni excuses ». Car « la repentance est une vanité, la reconnaissance, une vérité. La vérité est dans les actes ». C'est ce que clame l’Elysée après la remise, mercredi 20 janvier, d’un rapport sur « les mémoires de la colonisation et de la guerre d’Algérie » par l’historien Benjamin Stora. Ce rapport, demandé par le président de la République, en juillet vise à « dresser un état des lieux juste et précis du chemin accompli en France sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie », presque 60 ans après la fin du conflit franco-algérien. L’objectif est avant tout de « regarder l'histoire en face » d'une « façon sereine et apaisée » afin de « construire une mémoire de l'intégration », précise-t-on à l'Elysée. Dans sa lettre de mission, Emmanuel Macron avait écrit « qu’il importe que l’histoire de la guerre d’Algérie soit connue…

M Myriam Attaf
Myriam Attaf le 20/01/2021

Etats-Unis : Joe Biden président, la fin du Muslim Ban actée

« Un jour nouveau se lève sur l’Amérique. » Joe Biden a bel et bien l’intention d'abroger plusieurs des mesures emblématiques prises par Donald Trump pendant son mandat. Alors que son investiture est prévue mercredi 20 janvier à midi heure locale (18h à Paris) à Washington aux côtés de sa vice-présidente Kamala Harris, son nouveau chef de cabinet Rob Klain a confirmé, dans un mémo rendu public samedi 16 janvier, que la nouvelle administration lancera dans les dix prochains jours une vague de mesures pour annuler certaines décisions politiques prises par l'administration Trump. Plusieurs d'entre elles seront abrogées dès son investiture. Parmi elles, figure le très décrié Muslim Ban, le décret discriminatoire instauré en 2018 et interdisant l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de six pays à majorité musulmane. Cette mesure, qui avait provoqué l’indignation des Américains de confession musulmane et bien au-delà, avait été dénoncé…

M Myriam Attaf
Lina Farelli le 19/01/2021

Besançon : grâce au soutien de son patron, un apprenti régularisé mais « le combat continue »

C’est une histoire qui se finit bien pour Laye Traoré. L’apprenti-boulanger à Besançon, qui était menacé d’expulsion du territoire car sans-papier, a réussi à obtenir gain de cause grâce à la mobilisation forte de son patron, Stéphane Ravacley. Après sa grève de la faim qui aura duré 12 jours, la requête du boulanger et de son apprenti a été entendue par les autorités. Laye Traoré a obtenu, jeudi 14 janvier, une carte de séjour qui lui permet de rester sur le territoire sans être inquiété. Quelques jours après cette nouvelle, le jeune homme est retourné aux fourneaux, mardi 19 janvier, dans la joie et la bonne humeur. Un retour qui s’est fait sous l’œil des journalistes. « Quand j’ai appris que j’étais régularisé, c’est comme si je venais de renaître », a déclaré à L’Est Républicain Laye Traoré, qui a remercié son patron qui est allé jusqu’à mettre sa santé en danger pour lui. Néanmoins, le combat pour la régularisation des…

L Lina Farelli
Myriam Attaf le 18/01/2021

Séparatisme : des amendements contre le port du voile pour les mineures rejetés, le CFCM réagit

Alors que le projet de loi « réconfortant les principes républicains » est examiné depuis lundi 18 janvier en commission à l'Assemblée nationale, environ 300 amendements sur les 1 750 amendements déposés ont d'ores et déjà été déclarés irrecevables. C'est le cas des amendements déposés par les députés LREM Aurore Bergé et Jean-Baptiste Moreau concernant l’interdiction du port du voile pour les mineures, jugés « irrecevables » par le président de la commission, François de Rugy, dès dimanche car jugés non conformes au droit. La décision a été confirmée par les principaux intéressés qui, dans un communiqué commun publié lundi 17 janvier, ont choisi de s’exprimer en évoquant « un emballement médiatique disproportionné ». « Notre objectif était simple : garantir que notre République protège tous ses enfants, et notamment ses filles, dont trop d’entre elles voient leur avenir entravé par un islamisme qui progresse dans notre pays. Le…

M Myriam Attaf
Lina Farelli le 18/01/2021

Pour Assa Koita, le port du voile à l'origine de sa mise à l'écart de l'équipe de France de rugby (vidéo)

Assa Koita a-t-elle été écartée de l'Equipe de France en raison de son voile ? Dans une interview accordée à BeIn Sport dimanche 17 janvier, cette joueuse de rugby, qui a pris sa retraite sportive en août 2020, a affirmé que sa mise à l’écart des Bleues après 2015 par la Fédération française de rugby est liée à son choix de porter le voile. Avant 2015, la jeune femme de 29 ans a été sélectionnée à 30 reprises sous le maillot de l’équipe de France et a même été troisième de la Coupe du monde 2014 de rugby. L'année à laquelle elle a décidé de porter le voile, Assa Koita a continué de jouer sans problème avec ses clubs, notamment le Stade Français, mais plus jamais pour le XV de France.

L Lina Farelli
Benjamin Andria (avec Belga) le 16/01/2021

Belgique : le voile autorisé dans l'enseignement supérieur en Wallonie dès la rentrée 2021

Alors que les signes convictionnels étaient interdits jusqu'ici dans l'enseignement officiel organisé par Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE), « ils seront autorisés sauf restrictions à partir de septembre 2021 », a déclaré, samedi 16 janvier, à la presse belge Julien Nicaise, administrateur général de WBE. Ce changement interviendra donc pour la prochaine rentrée scolaire dans tous les établissements d'enseignement supérieur WBE mais aussi de promotion sociale, qui comptent respectivement environ 20 000 et 30 000 étudiants. Cinq hautes écoles, cinq écoles supérieures des arts et 29 établissements de promotion sociale sont ainsi concernés. Cette décision d'autoriser les signes convictionnels, dont le port du voile (sauf exceptions prévues par les règlements intérieurs comme des raisons de sécurité et d'hygiène) a été prise par le conseil d'administration de WBE qui compte des représentants de toutes les formations politiques. « J'ai été surpris », a…

B Benjamin Andria (avec Belga)
Myriam Attaf le 15/01/2021

Attentats de Christchurch : l’Autriche abandonne l’enquête visant un groupuscule identitaire

La justice autrichienne classe sans suite une enquête concernant l'implication des membres du groupuscule IBO, appartenant à la mouvance identitaire autrichienne, dans les attentats de Christchurch. Parmi les militants visés, figurait Martin Sellner, le cofondateur d'IBO. Il avait reçu 1 500 euros de la part de Brenton Tarrant, l'auteur des attaques contre les mosquées néo-zélandaises qui ont causé la mort de 51 personnes en mars 2019. Martin Sellner avait admis avoir eu des contacts réguliers par courriel avec le meurtrier. En 2019, le parquet autrichien avait ouvert une enquête pour « soupçon de participation à une organisation terroriste » et avait perquisitionné le domicile du suspect. Mais cette enquête a été « abandonnée », a déclaré à l’AFP le procureur du tribunal régional de Graz Hansjörg Bacher. Interrogé par l’AFP vendredi 15 janvier, Martin Sellner a, de son côté, affirmé qu’en 2019, « le tribunal régional supérieur de Graz a statué…

M Myriam Attaf
Myriam Attaf le 15/01/2021

Robert Saleh, le premier Américain musulman à devenir coach dans une équipe de la NFL

C’est une décision qui va marquer l’histoire du football américain. Les Jets de New York ont annoncé, jeudi 14 janvier, avoir nommé leur nouvel entraîneur-chef en la personne de Robert Saleh. L'ancien coordinateur de la défense des 49ers de San Francisco est le premier Américain de confession musulmane à diriger une équipe de la Ligue nationale de football (NFL). «Les Jets ont donné leur accord de principe pour que Robert Saleh, le coordinateur défensif des 49ers de San Francisco depuis quatre saisons, devienne leur entraîneur principal. Saleh devient le 20e entraîneur principal des Jets dans l'histoire de la franchise et leur 18e entraîneur nommé pour prendre les rênes de Green & White avant le début d'une nouvelle saison », ont annoncé les dirigeants dans leur communiqué. Et si les Jets de New-York ont misé sur Robert Saleh, c’est avant tout parce que l'entraîneur de 41 ans d’origine libanaise a un palmarès impressionnant. Nommé en 2017…

M Myriam Attaf
Myriam Attaf le 14/01/2021

Contre la loi bioéthique, l'Eglise catholique invite à jeûner

Alors que le projet de loi sur la bioéthique qui doit permettre, entre autres, l’ouverture de la procréation assistée aux femmes seules et aux femmes en couple, sera débattu en seconde lecture au Sénat le 2 février prochain, la Conférence des évêques de France (CEF) invite ses fidèles catholiques à quatre journées de prières et de jeûne les vendredis 15, 22, 29 janvier et 5 février pour « sortir d’une bioéthique aveuglée ». L'Eglise catholique a présenté l'initiative comme destinées à inciter les croyants à réfléchir sur « les techniques médicales qui s'immiscent là où s’origine la vie humaine ». « En effet, plus que dans d’autres domaines, la bioéthique exige un regard sur l’être humain et sur sa vocation à la fraternité », affirme l’institution religieuse. « Ce regard est comme obstrué par l’individualisme qui imprègne nos mentalités et qui nous rend myopes sur la grande beauté de l’être humain », ajoute-t-elle.

M Myriam Attaf
Myriam Attaf le 14/01/2021

États-Unis : après l'assaut du Capitole, les musulmans appelés à la vigilance

Quelques jours après l'assaut contre le Capitole par des partisans de Donald Trump, le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) a appelé ses concitoyens musulmans à faire preuve de vigilance jusqu’à l’investiture de Joe Biden le 20 janvier, à l'heure où des mouvements d’extrême droite menacent de mener de nouvelles actions contre diverses cibles. Dans un communiqué en date du mardi 12 janvier, l’organisation musulmane de défense des droits civiques indique, sur la base d’un rapport du FBI consulté par Yahoo, que des extrémistes s'affirment « prêts à commettre des actes de violence pour soutenir leur idéologie » à appliquer. Le rapport fait aussi état « de preuves crédibles » quant à l'organisation d’une « marche armée » par un mouvement d'extrême droite nommé Boogalloo. L'action, appelée à se derouler dans les 50 capitales des Etats américains, est prévue dimanche 17 janvier. Des menaces prises très au sérieux par Huazifa…

M Myriam Attaf
Saphirnews le 13/01/2021

Terrorisme, violences policières, international... Les inquiétudes de Human Rights Watch envers la France

Human Rights Watch (HRW) a publié, mercredi 13 janvier, son dernier bilan annuel sur les droits humains dans le monde. L’occasion pour l’ONG de faire un état des lieux sur le respect de ces droits fondamentaux en France. HRW a alerté sur les dérives du gouvernement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020. « Nous avons été profondément préoccupés par la manière dont le gouvernement français a répondu à la menace terroriste. Oui, il y a des actes de violence, mais le gouvernement semble assimiler l’islam en général à la menace terroriste, et c’est une énorme erreur », a déclaré à l'AFP le directeur général de l’organisation, Kenneth Roth. « La France, en dépit de sa tradition de laïcité, doit trouver un moyen de respecter le droit des gens à croire et à manifester leur croyance, tant qu’il n’y a pas de violence. Si le gouvernement diabolise un croyant quelconque et assimile…

S Saphirnews
Benjamin Andria (avec AFP) le 13/01/2021

Maroc : la peine de mort prononcée contre le meurtrier et violeur d'un garçon de 11 ans

La justice a condamné, mercredi 13 janvier, un homme à la peine de mort après avoir été reconnu coupable du meurtre et du viol d'un garçon de 11 ans en septembre 2019. Le jeune Adnane, qui était sorti pour faire une course, avait été découvert mort cinq jours après sa disparition dans le quartier populaire de Tanger où il vivait. Son meurtrier, âgé de 24 ans, avait emmené le garçon dans l'appartement qu'il louait, l'a agressé sexuellement puis l'a tué avant de l'enterrer à proximité. Cette sordide affaire avait alors secoué l’opinion publique marocaine. Le roi Mohammed VI s’était exprimé dans un message de condoléances à la famille dans lequel il avait condamné « un crime odieux ». « Le tribunal a été convaincu de l'implication du principal accusé dans le crime de meurtre avec préméditation, associé à l'enlèvement, la séquestration et le détournement de mineur », indique l'agence officielle MAP. Ses colocataires ont été condamnés…

B Benjamin Andria (avec AFP)
Lina Farelli le 13/01/2021

Israël dénoncé comme un Etat d’apartheid par l'ONG israélienne B'Tselem

Israël applique un régime d’apartheid : c’est le constat accablant visant l’Etat hébreu que la grande ONG israélienne des droits humains B’Tselem s’est attachée à expliquer dans un rapport publié mardi 12 janvier au titre choc « Une suprématie juive du Jourdain à la Méditerranée : c'est l'apartheid ». Alors qu’Israël se présente comme une démocratie modèle au Proche-Orient, B’Tselem martèle que cette affirmation est très loin de refléter la réalité : « On ne peut pas parler de démocratie lorsqu’un groupe de personnes en contrôle un autre, et œuvre en permanence à perpétuer cette domination. Ça, c’est l’exacte définition de l’apartheid. » Cette définition, établie par le droit international à travers le statut de Rome instituant la Cour pénale internationale (CPI), fait de l'apartheid un crime contre l’humanité. Ce Centre israélien d'information pour les droits de l’homme, fondé en 1989, dénonce une discrimination…

L Lina Farelli
Lina Farelli le 06/01/2021

Saint-Nazaire : condamné à un stage de citoyenneté après son appel à brûler la mosquée de Béziers

Après l’assassinat de Samuel Paty en octobre 2020, des appels à « brûler la mosquée de Béziers » ont été lancés sur Facebook. L’auteur d’une telle menace a été jugé, mardi 5 janvier, devant le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) pour « provocation publique à la commission d’un délit de dégradation dangereuse pour les personnes ». il risquait jusqu'à cinq ans de prison et 45 000 € d'amende ; il n'a finalement écopé que d'une amende de 400 €, assorti d'un stage de citoyenneté. Le cinquantenaire, inconnu des services de police et de gendarmerie, avait écrit : « Vous voulez lui rendre hommage ?? Allez cramer la mosquée de Béziers question de faire passer le message. » Aucune des cinq mosquées de Béziers n’a été explicitement visée mais la menace était claire. Une plainte avait été déposée par l’Association culturelle des Français musulmans de Béziers (ACFM), qui gère la mosquée Arrahma, le plus grand lieu de…

L Lina Farelli
Lina Farelli le 05/01/2021

Accusé d’antisémitisme, un imam de Toulouse renvoyé devant la justice pour « incitation à la haine »

L'imam de la grande mosquée de Toulouse, Mohamed Tatai, a été renvoyé, mardi 5 janvier, devant le tribunal correctionnel pour « incitation à la haine raciale », trois ans après un prêche en arabe tenu en 2017 durant lequel il est accusé d’avoir tenu des propos susceptibles de constituer une incitation à la haine à l’encontre des juifs. Après le tollé suscité par les accusations, quelques jours après l’inauguration de la mosquée d’Empalot en juin 2018, l’imam, lié à la Grande Mosquée de Paris, avait formulé des excuses « auprès de ses amis de la communauté juive de Toulouse et de France de l’interprétation décontextualisée de ses propos ». L'affaire ne s'est pas arrêtée là. Mohamed Tatai, visé par une plainte de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) et de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA), a été mis en examen en décembre 2018 après une information judiciaire pour « provocation publique, par…

L Lina Farelli
Lina Farelli (avec AFP) le 04/01/2021

Après plus de trois ans de blocus, l'Arabie Saoudite et ses voisins se réconcilient avec le Qatar

Après une rupture des relations diplomatiques qui aura duré plus de trois ans, l'Arabie saoudite va rouvrir son espace aérien ainsi que ses frontières terrestres et maritimes au Qatar. L'annonce a été faite lundi 4 janvier par le ministre des Affaires étrangères du Koweït, qui fait office de médiateur dans cette crise politique. « Sur la base d'une proposition de l'émir du Koweït, cheikh Nawaf al-Ahmad Al-Sabah, il a été convenu d'ouvrir l'espace aérien ainsi que les frontières terrestres et maritimes entre l'Arabie saoudite et le Qatar à compter de ce soir », lundi, a affirmé cheikh Ahmed Nasser Al-Sabah dans une déclaration télévisée faite la veille d'un sommet des pays du Conseil de coopération du Golfe dans la province d’Al-Ula, en Arabie saoudite. Une très officielle invitation du roi Salmane d'Arabie saoudite avait été adressée au cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani du Qatar pour ce sommet attendu, avait-on fait savoir fin décembre. Une invitation à…

L Lina Farelli (avec AFP)
Saphirnews le 04/01/2021

Allemagne : une mosquée vandalisée deux fois en moins de deux semaines

Selon Kemal Ergün, dirigeant de la Confédération islamique Milli Gorus en Allemagne, 122 attaques contre les mosquées ont été répertoriées en 2020. Vendredi 1er janvier, une mosquée située dans la ville de Sontheim, dans le Bade-Wurtemberg, au sud-ouest de l'Allemagne, a été vandalisée. Des dommages matériels ont été constatés au niveau des fenêtres dont l'une a été brisée. Cet acte de vandalisme a grandement suscité l’inquiétude des fidèles et des administrateurs de la mosquée Fatih. « Ces deux dernières semaines, il s'agit de la deuxième attaque contre notre mosquée », a déclaré à l’agence Anadolu Ali Ozdemir, le président de l’association qui gère le lieu de culte. Une croix avait été découverte peinte, lundi 18 décembre, sur le mur de la mosquée. La police, informée par cette nouvelle attaque, a ouvert une enquête. En octobre, la police annonçait avoir recensé en trois mois 188 crimes de haine contre les musulmans à travers…

S Saphirnews
Lina Farelli (avec AFP) le 31/12/2020

Un scandale de fausse viande halal sur fond de corruption secoue la Malaisie

En Malaisie, les révélations portant sur une vaste escroqueries autour de la viande halal ont provoqué le scandale. Une enquête du quotidien national New Straits Times (NST) a révélé, en date du 21 décembre, qu'un cartel organisait l'importation de viandes non-halal pour faire entrer ces produits de contrebande en Malaisie en les étiquetant « halal ». Pour y parvenir, il soudoyait des agents gouvernementaux, chargé de garantir le respect des normes halal, avec de l’argent et/ou des faveurs sexuelles. La fraude, très bien structurée, aurait duré… plus de 40 ans ! La viande frauduleuse provenait de Chine, d’Europe (Espagne, Ukraine) ou encore d'Amérique du Nord (Canada, Mexique) et du Sud (Brésil, Colombie, Bolivie). À l’exception du Brésil, aucun des pays cités ne font pas partie de la liste des pays autorisés par la Malaisie pour l’importation de viande halal. Les seuls pays dont les autorités malaisiennes acceptent l'importation de viande halal sont,…

L Lina Farelli (avec AFP)
Radjaa Abdelsadok le 29/12/2020

Du rififi autour du Conseil national des imams : l'exaspération marquée des mosquées du Rhône

Depuis l'annonce de la Grande Mosquée de Paris de son retrait du projet visant à créer un Conseil national des imams qui a forcé le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) à sortir de son silence, plusieurs organisations musulmanes font part de leur colère et de leur exaspération. C'est le cas du Conseil des mosquées du Rhône (CMR) et du Conseil théologique des imams du Rhône (CTIR) qui se sont exprimés, dans la soirée du lundi 28 décembre, pour exprimer « leur profond malaise à l’égard des représentants nationaux de l’islam de France qui ne cessent d’étaler publiquement leurs divergences sans la retenue et le sens élevé des responsabilités qui devaient être les leurs ». Ces deux organes, qui se sont déclarées fin novembre opposées au projet du CFCM construit « dans la précipitation et sans la consultation nécessaire des personnes concernées par cette décision », déclarant que « la quasi-totalité des imams de France sont…

R Radjaa Abdelsadok
Radjaa Abdelsadok et Lina Farelli le 28/12/2020

Un musulman agressé pour avoir fêté Noël : « Laissons les gens libres de pratiquer ou de ne pas pratiquer »

Le soir du réveillon de Noël n’a visiblement pas été source de joie pour tout le monde à Belfort. C’est le cas d'un jeune homme, de confession musulmane, dont les photos de son repas de Noël postés sur ses réseaux sociaux et qui ont suscité de vives réactions. La célébration de cette fête n’aurait, en effet, pas été appréciée parmi plusieurs de ces connaissances de culture musulmane pour qui ce fils de policiers célèbre une fête qui n'est pas la leur.* Après avoir reçu le soir même de nombreux messages hostiles et menaçants, le jeune homme de 20 ans donne rendez-vous le lendemain, le 26 décembre, avec deux camarades à l'auteur des menaces afin d'obtenir des explications ; mais là, ce n’est pas une mais plusieurs personnes qui lui réservent un accueil assez particulier, loin d'être tendre. Il est roué de coups. Pour la mère de la victime, officier de police judiciaire, c'est « un guet-apens » dans lequel son fils serait tombé. « Cette affaire…

R Radjaa Abdelsadok et Lina Farelli
Lina Farelli le 24/12/2020

Ecarté d'une centrale nucléaire, un technicien de confession musulmane obtient justice face à l'Etat

Un technicien nucléaire de confession musulmane a gagné son procès contre le ministère de la Transition écologique. L’homme, qui travaillait depuis mai 2018 pour le compte d'un prestataire d'EDF, s’était vu retirer en janvier 2019 l’habilitation à travailler dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, dans l’Aube. Après un premier recours administratif en mars de la même année, il apprend qu’il serait inscrit dans le Fichier de prévention des atteintes à la sécurité publique et qu’il serait connu « pour sa fréquentation de la mouvance salafiste et pour sa proximité avec des individus pratiquant un islam radical ». Le plaignant a obtenu gain de cause, mardi 22 décembre, devant le tribunal administratif de Toulouse pour qui le ministère « ne se réfère à aucun fait précis et circonstancié qui serait de nature à établir la réalité des relations d'Amir avec des individus pratiquant un islam radical », rapporte son avocat Me Sefen Guez Guez.…

L Lina Farelli
Myriam Attaf le 24/12/2020

L’accord d’investissement sino-européen entravé par la répression des Ouïghours en Chine

La répression des Ouighours par le gouvernement chinois risque de mettre en péril l’accord commercial négocié depuis sept ans entre l’Union européenne et la Chine. La France a annoncé, par la voix de son ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Franck Riester, qu’elle ne soutiendrait cet accord que si Pékin s’engage à ratifier les conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT) et de fait, à abolir le travail forcé qui perdure en Chine, particulièrement envers les minorités musulmanes du Xinjiang. Dans un rapport publié mardi 15 décembre, Libération, la BBC et Süddeutsche Zeitung, un des quotidiens allemands les plus importants, ont fait des révélations accablantes sur la mobilisation de 570 000 Ouïghours dans les champs de coton du Xinjiang. Ces révélations sont loin d’être passées inaperçues et qui ont, en partie, encouragé le gouvernement français à taper du poing sur la table, quitte à freiner le processus de…

M Myriam Attaf
Lina Farelli le 24/12/2020

Noël officiellement jour férié pour tous en Irak

Le Parlement irakien a décidé le 16 décembre de faire de Noël un jour férié pour tous. Cette décision, prise à l’unanimité, intervient moins de deux semaines après l’annonce par le Vatican d’une visite historique dans le pays prévue du 5 au 8 mars 2021. Deux ans plus tôt, en 2018, le gouvernement de ce pays à majorité musulmane avait annoncé sa fierté d’instituer Noël comme jour férié. Cette annonce n’a cependant pas été suivie d’effets sauf dans la seule province de Kirkuk, rapporte l’agence Fides. C’est désormais l'ensemble des Irakiens, toutes confessions confondues, qui pourront bénéficier d’un jour férié. Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de Babylone des Chaldéens, a publiquement remercié le président irakien Barham Salih, le président du Parlement, Muhammad al Halbousi, et tous les parlementaires « pour le vote exprimé pour le bien de leurs compatriotes chrétiens », implorant sur eux les bénédictions de Dieu. Dans le monde…

L Lina Farelli