Par Fouad Alaoui

Ramadan - Horaires de prières : l’appel à l’unité des fédérations musulmanes en France

Plus que les autres mois de l'année, c'est au mois du Ramadan que les musulmans accordent une attention particulière aux horaires de prières quotidiennes, en particulier ceux de l'aube (fajr), quand débute le jeûne, et du soir (icha). Or, selon la méthode de calculs choisis, les horaires divergent. Fouad Alaoui, ancien président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF, aujourd'hui MF) et ancien vice-président du Conseil français du culte musulman (CFCM), appelle les fédérations musulmanes en France à se rassembler pour adopter « une seule règle » pour le calcul des horaires, « dans l'unité et la fraternité ». Tribune. Gardez un œil ouvert sur l'actualité du fait musulman et téléchargez notre application en un clic pour recevoir nos notifications.

F Fouad Alaoui
Par Gabriel Hagaï

Israël, sionisme – Quand une idéologie profane le sens sacré des mots

En tant que rabbin, je suis toujours gêné par l’utilisation des mots comme « Israël » (Yisrâ’él) ou « Sion » (Ṣiyyôn) par l’entité politique nationaliste juive établie en Terre Sainte. A mes yeux, cela constitue une profanation pure et simple. Des explications s’imposent.

G Gabriel Hagaï
Par Samuel Grzybowski

Faisons de la fraternité la priorité absolue de nos politiques publiques !

Le 16 mai est décrété Journée internationale du vivre ensemble en paix par l’ONU mais aussi Journée française de la Fraternité par une coalition d’associations engagées pour retisser les liens brisés dans la société. La crise écologique n’est plus à prouver. Le dérèglement environnemental n’est plus à venir, il est déjà là. Toutes les preuves abondent et nous avons bien du mal à prendre les mesures d’urgence et structurelles qui devraient s’imposer à nous. Les défis sociaux sont pressants. La crise des gilets jaunes témoigne, parfois dans la violence, du sentiment d’injustice généré par l’accumulation de richesses dans les mains de quelques uns, et des difficultés à vivre du plus grand nombre, même dans un pays développé doté d’un système de solidarité organisée. L’égalité femme-homme traverse une période historique de nouvelles opportunités pour établir un nouvel équilibre. Le racisme, l’islamophobie, l’homophobie et…

  Samuel Grzybowski
Par Malik Bezouh

Aux sources théologiques du terrorisme jihadiste contemporain : l’azraqisme

Attentats dans les mosquées d’Égypte, du Nigéria, d’Afghanistan et assassinats de masse en Algérie, en Irak et en Somalie semblent être le lot quotidien des pays musulmans ces dernières décennies depuis que ces parties du monde est confrontée à un fléau redoutable s’appelant tour à tour GIA, Daesh, Boko Haram ou Al-Shabab. Défrayant la chronique, leurs membres ont massacré ou massacrent, sans considération d’âge et de sexe, tous ceux qui refusent d’embrasser leur interprétation particulière de l’islam. Les populations musulmanes l’ont appris à leurs dépens. Et pour cause ! Elles sont les premières victimes de la furie meurtrière de ces groupes mortifères au possible, donnée confirmée par les travaux du Centre international pour l’étude de la radicalisation (ICSR) établissant que près de 80 % des victimes de ce terrorisme jihadiste, à l’échelle planétaire, sont musulmanes. Dès lors, comment expliquer le fait que ces mouvances,…

M Malik Bezouh
Par Eric Geoffroy

Vivifions la Journée internationale du vivre ensemble en paix !

Le 8 décembre 2017, l’ONU a adopté à l’unanimité des 193 Etats membres la résolution de célébrer, chaque 16 mai, la Journée internationale du vivre ensemble en paix (JIVEP). Cela s’est fait à l’instigation du cheikh Khaled Bentounès, personnalité de l’islam et du soufisme impliquée depuis longtemps dans l’enseignement et la diffusion de la paix. La paix intérieure bien sûr, mais celle-ci doit rayonner dans le monde, n’y a-t-il pas urgence ? Le vivre-ensemble, en effet, ne nous y trompons pas, concerne et implique toute la chaîne du vivant. Au nom du principe d’Unicité (Tawhid), l’islam reconnaît et affirme l’interdépendance qui tisse une trame de solidarité, non seulement entre les humains mais, au-delà, entre toutes les créatures. L’infinie complexité de la vie est possible grâce à l’Unicité : « Ma miséricorde embrasse toute chose. » (Coran 7 : 156) La rahma est cette matrice divine qui permet d’englober et de protéger toutes les…

E Eric Geoffroy
Par Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (PCDI)

Ramadan 2019 : chrétiens et musulmans appelés à promouvoir la fraternité humaine

A l'occasion du Ramadan 1440/2019, le Vatican a adressé, par la voix de Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, ses vœux aux musulmans. Le message, émis fin mars, a été relayé par le Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France, qui s’associe au message du Vatican, ici reproduit, en souhaitant aux musulmans de France un bon mois de jeûne. Chères frères et sœurs musulmans, Le mois de Ramadan, consacré au jeûne, à la prière et à l’aumône, est également celui d’un affermissement des liens spirituels que nous partageons dans l’amitié entre musulmans et chrétiens. Je suis donc heureux de saisir cette occasion pour vous souhaiter une célébration du Ramadan aussi féconde que paisible. Nos religions nous invitent à « rester enracinés dans les valeurs de la paix; à défendre les valeurs de compréhension mutuelle, de fraternité humaine et de…

C Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (PCDI)
Par Ezzedine Ghlamallah

Pourquoi les intérêts bancaires sont l’inverse de l’aumône légale (2/2)

A lire : Pourquoi les intérêts bancaires sont une source d’injustice (1/2) Le professeur et économiste algérien Mohamed Boudjellal définit la zakat, troisième pilier de l’islam, comme étant « un devoir religieux qui interpelle tout musulman ayant atteint le nissab à purifier sa richesse et ses revenus en payant périodiquement, en nature ou en espèces, un montant déterminé qui sera affecté à des ayants droit bien précisés dans le Coran ». Il définit le nissab comme « un seuil qui, lorsqu'il est atteint, le détenteur d'un patrimoine devient redevable de l'impôt zakataire. Il est égal à 85 grammes d'or pur. Concernant les richesses accumulées (encaisse sous forme d'argent liquide ou de métaux précieux immobilisée pendant une année lunaire (354 jours) et plus, il y a lieu de payer un taux zakataire de 2,5 % par an ». La zakat représente donc un taux négatif de 2,5 % dissuadant la thésaurisation et encourageant l’investissement dans l’économie…

  Ezzedine Ghlamallah
Par Samuel Grzybowski

Le miracle de l'Europe : de l'importance de participer aux élections européennes

Contrairement aux apparences, le monde n’a jamais connu aussi peu d’homicides qu’aujourd’hui. Que ce soit par le biais de crimes, de guerres, de massacres ou d’épurations, en valeur absolu comme en valeur relative, l’humain n’a jamais aussi peu tué qu’en ce moment sur Terre. C’est Jacques Lecomte qui révèle cette statistique dans son livre Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez (Les Arènes, 2017) où il reprend point par point nos préjugés sur l’état de drame dans lequel nous sommes impliqués. Ce sera sans surprise que vous découvrirez en le lisant que les critères environnementaux sont assez rares du côté des bonnes nouvelles, mais il y en a quand même. Quoi qu’il en soit, si les relations sociales ont encore beaucoup à faire pour accomplir un état de cohésion et de paix parfaitement abouti dans nos sociétés, le progrès est d’abord à constater. Alors comment peut-on expliquer ce miracle d’une baisse imprévue de la violence ?…

  Samuel Grzybowski
Par Gabriel Hagaï

Préserver la biodiversité : plaidoyer contre le relâcher dogmatique des animaux dans la nature

Le rapport inquiétant de l’IPBES, plateforme sous l'égide de l'ONU sur l'état de la biodiversité, m'invite à partager une réflexion. Depuis des décennies, je m’élève contre une pratique consensuelle que je considère non seulement inutile mais cruelle : le dogme de la réadaptation des animaux avant d'être relâchés dans la nature. Des animaux sauvages (d’espèces en danger), blessés ou orphelins (souvent les deux), sont récupérés et remis en forme dans des centres de sauvetage et de réadaptation. Puis, une fois considérés aptes, ils sont relâchés dans leur milieu naturel. Ainsi en est-il des grands singes, des mammifères marins, des grands félins, des éléphants... Le problème, c’est que ces animaux sont tout simplement condamnés – ils sont relâchés vers leur mort ! Puisqu’ils avaient été trouvés et pris en charge, c’est bien que l’endroit où ils vivaient leur était devenu dangereux en raison de la pression humaine, de la…

G Gabriel Hagaï
Par Ezzedine Ghlamallah

Pourquoi les intérêts bancaires sont une source d’injustice (1/2)

Toutes les religions monothéistes ainsi que toutes les formes de sagesse universelle visent à établir la justice et la paix entre les Hommes sur Terre. Pour atteindre cet objectif de justice socio-économique, le droit musulman cherche à éliminer l’exploitation dans les transactions commerciales et prohibe toutes les sources d’enrichissement injustifié. L’une des sources principales de gain injustifié n’est autre que le fait de recevoir n’importe quel avantage monétaire dans une transaction commerciale, sans en donner la contre-valeur équitable. C’est pourquoi l’usure a été l’un des actes les plus malsains à avoir été sévèrement proscrit en islam. La racine sémitique du mot riba renvoie littéralement aux sens d’augmentation, d’addition, d’expansion ou de croissance. Dans la terminologie de la jurisprudence, le mot riba est traduit par surplus, usure et intérêt. Il désigne tout profit perçu sans aucune contrepartie acceptable et légitime du…

  Ezzedine Ghlamallah
Par Samuel Grzybowski

Un 1er mai 2019 singulier qui rallie ancien et nouveau monde

Ce 1er mai, davantage que beaucoup d’autres, arrive avec son lot de mystères et de surprises. Pour la première fois dans l’histoire contemporaine, des marches en tout genre vont essayer de converger sur la place publique. 1. D’un côté, les partis politiques traditionnels, de gauche et/ou d’opposition, ceux qui, depuis le Front Populaire en 1936, ont fait du travail le lieu d’investissement de l’égalité, de la dignité et de la justice. On pense ici aux socialistes, aux insoumis, aux communistes et tant d'autres. De l'autre, les syndicats, eux aussi de l’« ancien monde », celui des rapports de force traditionnels. Sensés représentés les travailleurs face aux employeurs, les syndicats seront, comme chaque année, en tête de certains cortèges pour répéter leurs revendications bien ficelées. 3. Dans le « nouveau monde » cette fois, celui qui advient, celui qui adviendra, des marches écologiques, ou écologistes parfois, tant cela s’apparente à une…

  Samuel Grzybowski
Par Ahmed Abdouni

L’homme est-il en droit d’opposer son veto à des actes de sa femme envers Dieu ?

Il est de coutume qu’à l’occasion de l’avènement du mois de Chaabane qui précède le mois de Ramadan, les imams des mosquées s’échinent à expliquer, afin d’éclairer leur lanterne, aux croyants musulmans les actes, en matière de jeûne, qui sont licites, ceux qui sont souhaitables et ceux qui sont interdits pour que cet effort de plaire à Dieu puisse être agréé par Lui. Après avoir égrené les cas de jeûne licite et souhaitable, ils se penchent sur le jeûne strictement interdit. Ils citent alors le cas de la femme, malade, en couches et d’autres situations nécessitant la non observance de ce rite parce qu’elles portent préjudice à la personne, ce qui en toute raison ne suscite la moindre objection. Puis, certains évoquent un cas dont le moins que l’on puisse dire est qu’il provoque la curiosité de l’esprit de toute personne humaine voulant éclairer les méandres de sa vie par la lumière de la raison. En effet, il est martelé, sur un ton on ne…

A Ahmed Abdouni
Par Adel Taamalli

Attentats au Sri Lanka : l’avenir de notre monde dépend de l’acceptation du tous par tous

La roulette russe du carnage a encore frappé au hasard de ses terribles tournoiements. Après la Nouvelle-Zélande en mars, le Sri Lanka est aujourd'hui sous le choc depuis la série d'explosions qui a visé des hôtels de luxe et des églises, souillant à jamais ce dimanche de Pâques. Des innocents qui, pour unique tort, se trouvaient sur les lieux à l’heure du drame, et ont suivi dans la tombe les fidèles musulmans de Christchurch, tout aussi innocents. Comble de l'horreur, sur les 350 décès enregistrés, 45 enfants et adolescents font partie de la liste des victimes touchées par la mort violente et soudaine qui caractérise au premier chef les attaques terroristes. Depuis le 11 septembre 2001 et même au-delà, un tourbillon sinistre, telle une sauterelle avide de sang, saute de pays en pays pour attiser les braises des affrontements qui pourraient colorer la teinte de notre futur. Alors que nous n'avons jamais autant produit de biens et de services censés nous mettre…

A Adel Taamalli
Par Eric Geoffroy

Vivre les cinq piliers de l'islam de l’intérieur

Tout le monde connaît le célèbre « hadith de Gabriel » où l'archange apparut un jour au Prophète entouré de ses Compagnons. Il lui demanda en premier lieu ce qu'était l'islam, ce que le Prophète définit par les cinq piliers : la double attestation (« Il n'y a de dieu que Dieu et Muhammad est Son envoyé »), la prière (salat), l'aumône purificatrice (zakat), le jeûne du mois de Ramadan et le pèlerinage (hajj). Puis l'homme interrogea le Prophète sur la foi (iman). Elle consiste, répondit le Prophète, à croire en Dieu, en Ses anges, Ses livres révélés, Ses envoyés, au Jour dernier ainsi qu'à la prédestination. Gabriel s'enquit enfin de l'excellence, la recherche de la perfection (ihsan). « C'est que tu adores Dieu comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas certes Lui te voit », lui fut-il répondu.

E Eric Geoffroy
Par Samuel Grzybowski

Hommage poétique à Notre-Dame de Paris

Dans ce village planétaire où j’ai beaucoup voyagé, Notre-Dame était devenu mon clocher d’à côté. Comme la Chapelle de mon enfance. Paris ma belle, on n’écrit pas de poème pour une ville qui en est un. Mais mon édito sur le football avait été rédigé avant l’incendie de Notre-Dame, et j’ai perdu la voix et les mots dans les flammes. Alors j’emprunterai ceux du romancier Théophile Gautier, contemporain de Victor Hugo, dont je vous partage les vers ci-après extraits de son recueil La comédie de la mort paru en 1838 : Las de ce calme plat où d'avance fanées, Comme une eau qui s'endort, croupissent nos années ; Las d'étouffer ma vie en un salon étroit, Avec de jeunes fats et des femmes frivoles, Echangeant sans profit de banales paroles ; Las de toucher toujours mon horizon du doigt. Pour me refaire au grand et me rélargir l'âme, Ton livre dans ma poche, aux tours de Notre-Dame ; Je suis allé souvent, Victor, A huit heures, l'été, quand le soleil se…

  Samuel Grzybowski
Par Samuel Grzybowski

Le football, une allégorie de nos sociétés

Cette semaine, j’ai ouvert mon dictionnaire dans les premières pages et j’ai consulté la définition précise de l’allégorie. Je me suis rendu compte que l’on connaît souvent une définition ainsi décrite : « oeuvre (peinture, sculpture, film) dont chaque élément évoque un aspect d’une idée complexe. » On pense spontanément à Marianne pour la France, ou la Liberté dans le tableau Delacroix. On pense aussi aux allégories des arts et des sciences représentées par des femmes portant des symboles particuliers sur la grande fresque du grand amphithéâtre de la Sorbonne. On pense à la Justice avec son épée et sa balance. Il existe cependant une deuxième définition de l’allégorie : « une narration mettant en œuvre des éléments concrets, chaque élément correspondant à un contenu abstrait. » Dans ce sens là, je réalisais à quel point les histoires qui arrivent au football sont les histoires de nos sociétés. Ainsi, le football devient, comme au…

  Samuel Grzybowski
Par Malika ZIRI

Le mois du Ramadan : moins d'un mois pour changer nos habitudes !

Ce n’est pas un hasard, si le mois du Ramadan comporte 29 ou 30 jours. Il est répandu qu'il faut 30 jours pour changer une habitude, certains diront 21 jours dont Maltz Maxwell, auteur de Psycho-cybernétique dans lequel il explique le fonctionnement des processus subconscients permettant à chaque individu d'améliorer son comportement. Lire aussi : Ramadan 2019 : quelles dates pour le début et la fin du jeûne ? Qu’est-ce qu'une habitude ? Selon le dictionnaire Larousse, c'est une « manière de faire, (un) comportement créé chez quelqu'un par une action répétée ». Quelles sont ses particularités ? L’habitude, lorsqu’elle est ancrée, devient inconsciente : nous sommes en mode pilotage automatique. Pour Joseph Jean Gurney, auteur du livre De l’habitude et de la discipline, « nos habitudes se forment par des degrés presque imperceptibles, le geste, la manière de penser ou de s’exprimer, la ligne de tout cela est adopté en quelque sorte à notre insu, et avant…

  Malika ZIRI
Par Samuel Grzybowski

La bienveillance pour sauver le monde

Cette semaine, Le Parisien faisait sa Une sur la bienveillance comme nouvelle méthode de management dans les entreprises. Le propos était non seulement de montrer qu’elle était une valeur en vogue, mais aussi qu’elle avait un impact économique mesurable sur l’efficacité des équipes. Une perspective très libérale finalement. Néanmoins, la bienveillance est probablement l’une des choses dont le monde a le plus besoin en ce moment. Avec Coexister, nous avons fait de la bienveillance une valeur centrale et cardinale depuis 2009. Dans les débuts du mouvement quand nous n’étions encore que quelques dizaines en France, combien de fois avions-nous été accusés, avec les cofondateurs, d’être des « intégristes de la bienveillance ». Progressivement, depuis quelques années, une certaine idée de la bienveillance s'est progressivement imposée dans le débat public comme le fait de « vouloir du bien pour quelqu'un ». Des candidats aux présidentielles, en passant…

  Samuel Grzybowski
Par Collectif de signataires avec l'Union des mosquées de France (UMF)

Pour une vraie réforme du CFCM : la deuxième religion de France mérite mieux que ça !

L'Union des mosquées de France (UMF), présidée par Mohammed Moussaoui, sort du bois dans une tribune dans laquelle il dénonce la réforme des statuts adoptée par le Conseil français du culte musulman (CFCM) lors de son assemblée générale extraordinaire du dimanche 7 avril. Ce texte, signé par plusieurs grandes mosquées signataires (liste plus bas), y déplore une réforme « réduit(e) à des aménagements des statuts, taillés sur mesure » et qui « ne peut constituer une réforme en soi ». Ensemble, ils lancent un appel. Lire aussi : Une réforme des statuts du CFCM adoptée dans la difficulté Nous, responsables de mosquées et d’institutions musulmanes, appelons à faire évoluer la représentation du culte musulman pour qu’elle soit la plus large et à l’écoute des musulmans de France. Redonner la parole et l’initiative aux acteurs du terrain pour que le CFCM puisse retrouver sa légitimité et sa capacité à défendre la dignité et l’intérêt du culte…

C Collectif de signataires avec l'Union des mosquées de France (UMF)
Par Ahmed Abdouni

Pèlerins musulmans, contribuez à faire cesser le massacre au Yémen !

Nous sommes à environ quatre mois de la période (du 8 au 13 du mois de Dhul-Hijjah selon le calendrier islamique) du grand hajj (pèlerinage) que les musulmans effectuent chaque année en terre sainte dans la péninsule arabique. La religion islamique a aussi institué un petit pèlerinage (omra), que le musulman effectue à loisir durant toute l’année. Le nombre des candidats au grand pèlerinage est tellement grand que les autorités Saoudiennes qui dirigent le pays où se trouvent les lieux saints islamiques ont institué le système d’un quota pour chaque pays pour réguler ce flux croissant de candidats au grand pèlerinage. Il va sans dire que ce flux incessant et intarissable de musulmans qui pieusement aspirent de s’acquitter de leur devoir envers Dieu draine des ressources financières importantes au profit de l’Etat saoudien qui administre ces lieux saints.

A Ahmed Abdouni
Par Samuel Grzybowski

La fraternité n’est pas un poisson d’avril

Le Saint-Siège déplacé à Avignon ; Greta Thunberg cessant son combat contre le changement climatique après avoir convaincu les chefs d’État du monde entier ; la police nationale recrutant des lapins renifleurs ; le Tour de France exclusivement en Belgique ; la NASA sortant un rapport sur la première espèce – l’humanité - acceptant de s’auto-détruire ; la gendarmerie de Savoie ayant enfin trouvé la recette du reblochon après d’inlassables recherches et investigations ; des marins-pompiers cherchant la sardine géante bloquant le vieux port de Marseille ; ou encore des anciens de conseillers de Macron associant le capitalisme au progrès... Ah non, pardon, le dernier, ce n'était pas une blague. Bref. Le Pape François et le roi du Maroc Mohammed VI sont passés de justesse sur le devant la scène, bien avant les trombes de poissons d’avril de ce lundi. Car oui, la fraternité à laquelle les deux souverains nous invitent est loin d’être une blague ! Il est…

  Samuel Grzybowski
Par Adel Taamalli

Pourquoi le prix Nobel de la paix doit revenir à Jacinda Ardern

A intervalles plus ou moins réguliers, les choix d’attributions effectués par le Comité en charge du prix Nobel de la paix s’avère, sur le long terme, malheureux. Ainsi de celui porté en 1994 sur Yasser Arafat, Yitzhak Rabin et Shimon Peres. Ces derniers, bien qu’acteurs principaux du processus d’Oslo, n’ont jamais assisté de leur vivant au règlement d’un conflit israélo-palestinien qui, encore aujourd’hui et plus que jamais, est enfermé dans une violente impasse. Pour autant, recevoir le prix confère à la plupart de ses bénéficiaires un prestige incommensurable, qui se traduit par l’adoubement universel de leur œuvre pacificatrice. La contrition unanime qui a gagné le monde en 2013 lors de la mort de Nelson Mandela, qui a reçu la distinction vingt ans plus tôt, nous l’a encore démontré. Cette aura planétaire pourrait très bien habiter Jacinda Ardern, la Première ministre de Nouvelle-Zélande qui a impressionné par son attitude bienveillante…

A Adel Taamalli
Par Samuel Grzybowski

Vivre ensemble : et si on s'inspirait de l'expérience du Liban ?

Ces quelques derniers jours, la communauté de Taizé a organisé avec le Conseil oeucuménique des Églises sa première rencontre régionale de jeunes au Moyen-Orient et dans le monde arabe au Liban. À cette occasion, j’étais à Beyrouth avec un peu plus d’un millier de jeunes, un tiers d’Européens, un tiers de Libanais, et un tiers d’Arabes issus notamment de Syrie, d'Irak, de Jordanie et de Palestine. Plus de 15 Églises chrétiennes étaient représentées par leurs fidèles, leurs patriarches ou leurs évêques autour de l’humble et simple prière de Taizé, assis par terre, dans une salle du parc des expositions de Beyrouth. Quel signe incroyable d’être au Liban pour réunir pour la première fois des chrétiens des deux rives dans une région si tourmentée ! La rencontre se tenait jusqu’au 25 mars, date de l’Annonciation. Un symbole fort pour élargir la recherche d’unité des chrétiens à la recherche d’unité entre toutes les femmes et tous les…

  Samuel Grzybowski
Par Adel Taamalli

En finir avec la querelle sémantique autour de l’islamophobie

Après les attentats islamophobes de Christchurch qui ont endeuillé la Nouvelle-Zélande le 15 mars dernier, l’une des réactions les plus remarquables fut celle de Caroline Fourest. La polémiste féministe tweetait en effet une nouvelle salve contre le concept d’islamophobie, notion qu’elle combat avec d’autres intellectuels depuis de nombreuses années.

A Adel Taamalli