A la UneLivreCinémaArt & Scènes
Par Samba Doucouré

Latifa Ibn Ziaten, celle qui réparait les cœurs

La sortie du documentaire « Latifa, le cœur au combat », mercredi 4 octobre, en plein procès Merah, permet de découvrir le quotidien de Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad, premier soldat tué par Mohamed Merah en 2012. Le film présente une quête, celle qui consiste à distribuer de l’amour et à rompre le cycle de haine qui a pu motiver les atrocités du terroriste toulousain. Cinq ans après les tueries de Toulouse et Montauban, le procès de Mohamed Merah s’est ouvert lundi 2 octobre. Hasard ou non du calendrier, il coïncide avec la semaine de sortie du film documentaire « Latifa, le cœur au combat ». Durant ces cinq années marquées par plusieurs autres attentats terroristes, le visage de Latifa Ibn Ziaten est devenu familier pour les Français. La mère d’Imad Ibn Ziaten, soldat assassiné par Mohamed Merah, a arpenté à de nombreuses reprises les plateaux des JT et récolté plusieurs distinctions prestigieuses, notamment de la part du président François…

Par Saphirnews

Les Sages Inepties de Nasr Eddin Hodja, par Jean-Louis Maunoury

La renommée de Nasr Eddin s’étend du monde arabe aux pays balkaniques, en passant par l’Asie mineure et centrale. Tous les peuples qui connaissent ses aventures se sont approprié le mythique ouléma. Ukrainien, Mongol, Albanais ou Algérien, ce personnage est d’origine turque, et aurait vécu entre 1209 et 1284 à Ashkéhir, où il a sa tombe, vide. Voici rassemblées des centaines d’anecdotes, facéties, histoires drôles et/ou acides du Hodja. Ce volume d’inédits, qui fait suite aux précédents recueils publiés notamment chez Phébus où ils sont devenus des classiques instantanés, réjouit toujours autant par son irrévérence et sa sagesse paradoxale et joyeuse.

Par Samba Doucouré

Chrétiens d’Orient : 2 000 ans de patrimoine exposés à l’Institut du monde arabe

Les minorités chrétiennes du Moyen-Orient ont rarement autant occupé l’actualité depuis le déclenchement du conflit syrien et les atrocités commises par l’Etat islamique. L’Institut du monde arabe (IMA) a choisi de mettre à l’honneur les chrétiens d’Orient en coproduction avec son antenne de Tourcoing du 26 septembre 2017 au 14 janvier 2018. Inauguré lundi 25 septembre par Emmanuel Macron et le président libanais Michel Aoun, l'exposition vient ainsi mettre en valeur la diversité des Églises orientales et leur ancrage bimillénaire dans une région parmi les plus instables de la planète. L’expression française « chrétiens d’Orient » désigne, à partir du XIXe siècle, les populations chrétiennes situées sur les territoires allant de la Turquie à l’Iran, en passant par l’Egypte, le Liban et la Jordanie. Sans oublier évidemment la Palestine, terre de naissance du prophète Jésus. L’exposition inédite « Chrétiens d’Orient », proposée par…

Par Hanan Ben Rhouma

La laïcité en débat, au-delà des idées reçues, de Valentine Zuber

« La laïcité est une exception française », « La laïcité est une antireligion », « L’islam est incompatible avec la laïcité »… De l’urgence de remettre de l’ordre dans les idées autour de ce qu'est - ou n'est pas - la laïcité, ceci afin d'apaiser les tensions qui découlent des débats politico-médiatiques agitant la France ces dernières décennies. C’est ce à quoi s’attache Valentine Zuber qui offre avec son ouvrage un éclairage distancié et approfondi sur la laïcité - sous ses formes les plus diverses selon les contextes - et les discours qui l’entourent. Avec La laïcité en débat, cette spécialiste des questions religieuses part ainsi à la défense d’une valeur qui doit puiser sa force dans ce que dit le droit mais aussi dans chacune des trois valeurs qui constituent la devise française, Liberté, Egalité, Fraternité. Une défense aujourd’hui indispensable pour refuser l’instrumentalisation de la laïcité comme une idéologie…

Par Linda Lefebvre

Welcome !, le festival pluridisciplinaire qui met l’hospitalité à l’honneur

Du 21 septembre au 24 novembre 2017, le Musée national de l'histoire de l'immigration accueille un festival pluridisciplinaire autour de la question des migrants et de l'hospitalité. Danse, concerts, cinéma et débats sont au rendez-vous. A l’occasion de ses dix ans, le Musée national de l’histoire de l’immigration propose une plongée pluridisciplinaire autour de la thématique des migrations et de l’hospitalité. Du 21 septembre au 24 novembre, danse, théâtre, projections, concerts et débats offriront au public un regard original sur les réfugiés. En invitant des artistes réfugiés en France et en Europe, le festival WELCOME ! est l’occasion de penser l’autre ainsi que les conditions de l’hospitalité. Reportages sur la « jungle » de Calais, documentaires sur l’errance aux frontières de l’Europe, pièce de théâtre imaginant un monde où tous les peuples sont des réfugiés, rencontres avec des artistes exilés, les activités sont variées. Les 7 et…

Par Imane Youssfi

« Les Hommes d'argile », le devoir de mémoire aux vétérans marocains enrôlés pour la France

Avec « Les Hommes d'argile », Mourad Boucif revient sur l'enrôlement forcé des indigènes du Maghreb, et plus particulièrement du Maroc, qui ont combattu pour la France contre le nazisme. Le réalisateur belge transpose à l'écran avec justesse et émotion le sort des vétérans marocains lors de la Seconde guerre mondiale. Un film qui leur est dédié et qui sort en salles en France le 20 septembre. C'est par devoir de mémoire que Mourad Boucif déclare s'être lancé dans la réalisation du film « Les Hommes d'argile » après avoir produit « La couleur du sacrifice » en 2006. Au Maroc, et alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage en Europe, Sulayman fait partie de ces hommes éloignés de la vie citadine et dont le mot « guerre » reste inconnu. Le jeune berger est orphelin, et c'est un ermite qui l'élève depuis son plus jeune âge. C'est lui qui l'accompagnera demander la main de Khadija, fille d'un puissant caïd de la région. Le mariage est…

Par Linda Lefebvre

A la 2e Biennale des photographes du monde arabe, un parcours pluriel pour sortir des clichés

Initiative lancée par l’Institut du monde arabe (IMA) et la Maison européenne de la photographie (MEP) en 2015, la Biennale des photographes du monde arabe revient cette année du 13 septembre au 12 novembre, avec des expositions simultanées présentées dans huit lieux parisiens. Cette nouvelle édition met en avant les travaux photographiques sur la Tunisie et l’Algérie. « Cette exposition est une gifle à la bêtise humaine, à la violence », a martelé Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe (IMA) à l’occasion de l’inauguration de la Biennale des photographes du monde arabe. « Sortir des clichés les plus éculés sur le monde arabe, en révéler des réalités cachées, améliorer la compréhension des peuples », telles sont les ambitions affichées par l’ancien ministre de la Culture. L’événement a pour écrin huit lieux d’exposition offrant au public un parcours au cœur de Paris : outre la Maison européenne de la photographie (MEP)…

Par Huê Trinh Nguyên

Moi, musulman, je n’ai pas à me justifier. Manifeste pour un islam retrouvé, de Seydi Diamil Niane

Âgé d’à peine plus d’un quart de siècle, l’auteur franco-sénégalais a déjà un brillant parcours. Nourri à l’enseignement traditionnel en sciences islamiques dans son pays d’origine, initié à la voie soufie tijaniyya, il est actuellement doctorant à l’université de Strasbourg avec deux masters en poche d’islamologie et d’études arabes. Mais Seydi Diamil Niane ne vient pas ici pour étaler son savoir. Deux ans après les attentats de 2015, ce militant de l’interreligieux et de l’interconvictionnel, qui aime à citer Frantz Fanon, Abd al Malik et Amadou Hampâté Bâ, témoigne humblement et appelle dans ce manifeste à changer le monde avec humanisme et spiritualité.

Par Huê Trinh Nguyên

Finalement, il y a quoi dans le Coran ?, de Rachid Benzine et Ismaël Saidi

En savoir plus sur ce que « dit » le Texte sacré des musulmans tout en n’étant ni historien, ni anthropologue, ni sémiologue, c’est possible avec cet ouvrage de dialogue entre l’homme de théâtre Ismaël Saidi et l’islamologue Rachid Benzine. Aux questions faussement naïves de l’un sur des sujets polémiques (le « voile », les « mécréants », les « juifs », le « djihad »…), les réponses de l’autre apportent les bases rigoureuses de la connaissance minimale à avoir sur l’islam : « Pour comprendre le Coran, il faut comprendre trois choses essentielles : le temps du Coran, le lieu du Coran et le groupe humain du Coran. » Une invitation au voyage dans la société arabe du VIIe siècle pour mieux s’interroger ensuite sur notre compréhension de l’islam au XXIe siècle dans nos sociétés contemporaines.

Par Samba Doucouré

Le prix du succès : on ne choisit pas sa famille

Tahar Rahim incarne Brahim, un humoriste à succès qui, pour en franchir un nouveau, souhaite se débarrasser de Mourad (Roschdy Zem), son manager et bras droit de toujours. Problème, il s’agit de son frère. « Le prix du succès » est une comédie dramatique qui met en relief la question de la fidélité à son clan lorsque celui-ci n’est plus un tremplin mais devient un obstacle vers les sommets de la gloire. Brahim (Tahar Rahim) est la star montante de la scène comique française. En une dizaine d’années, il est passé des petites salles de stand-up à l’Olympia. Sollicité par ses fans, par le monde de la publicité et du showbiz, il est en passe de franchir un nouveau cap. Hervé (Grégoire Colin), un producteur, lui propose de le faire entrer dans une nouvelle dimension mais à la condition de se séparer de son manager et grand frère Mourad (Roschdy Zem). Or, jusqu’ici, son succès, l’humoriste le doit aussi à son aîné, son premier admirateur et homme de…

Par Huê Trinh Nguyên

Nos rêves de pauvres, de Nadir Dendoune

« Mon père le plus fort », « maman courage »… L’auteur, qui a gravi l’Everest (dont l’exploit a inspiré le film L’Ascension), rend ici hommage à ses deux parents, venus en France illettrés mais combattifs pour donner des conditions de vie dignes à leurs enfants dans une France pas tendre avec ses immigrés. Il décrit leur pudeur pour dire « Je t’aime » et cette biographie familiale, à l’écriture incisive, leur envoie tout son amour.

Par Huê Trinh Nguyên

Les cathos, de Linda Caille

Lorsqu’on est musulman-e, l’on voit des catholiques exprimer leurs convictions soit lors de La Manif pour tous ou des meetings de soutien à Le Pen et à Fillon, soit lors de rencontres interreligieuses islamo-chrétiennes. Mais ces deux positionnements ne suffisent pas à décrire la réalité de la première religion de France. La parole est ici donnée à une diversité de personnes, de l’arboriculteur au geek, de l’étudiante au prêtre, comme autant de manières diverses d’être catholiques. Un ouvrage de témoignages et de récits de vie absolument passionnant.

Par Huê Trinh Nguyên

Marie au regard de l’islam

D’abord initiées à la basilique de Longpont-sur-Orge (Essonne), autour de la fête de l’Annonciation (qui célèbre l’annonce de la naissance de Jésus faite par l’ange Gabriel), les rencontres interreligieuses « Ensemble avec Marie » en sont à leur 3e édition en 2017 et rencontrent un succès grandissant en se déployant sur 18 villes en France, en Belgique et en Afrique. Elles ont donné lieu à la publication d’un bel ouvrage collectif sur la figure spirituelle de Marie-Maryam, qui scelle l’amitié islamo-chrétienne. « Sa vie a été tout à la fois lecture, signe, message. Marie est un être lumineux qui nous invite à construire le même élan vers le divin, la douceur et la bonté », lit-on sous la plume de Fouzia Oukazi, membre de l'Association internationale soufie alawiya (AISA), auteure également de l'ouvrage Femmes en islam (L'Harmattan) Sous la houlette de Mustapha Cherif, les dix auteur-e-s musulman-e-s (Tayeb Chouiref, Khaled Roumo, Leila Bousquet,…

Par Imane Youssfi

Islams africains : la préférence soufie, par Jean-Loup Amselle

Ethnologue et anthropologue, Jean-Loup Amselle, directeur d’études émérite à l’EHESS, a longtemps réalisé des travaux sur le terrain au Mali, en Côte d'Ivoire et en Guinée. Ce fin connaisseur de l’Afrique subsaharienne déconstruit au fil de son livre cette idée reçue d’un seul et unique islam dit africain. Il y évoque l’influence des coutumes de ces pays sur la religion, les différentes pratiques de la religion musulmane entre différents pays africains et pour quelles raisons celles-ci sont distinctes. Jean-Loup Amselle s’oppose fermement à ce concept d’un « islam noir », création coloniale qui réduit les courants de pensées dans cette région. L’auteur propose aux lecteurs de voir l’islam en Afrique en dehors des clichés sur le fétichisme et la sorcellerie. Le récit est ponctué d’événements historiques et politiques que l’auteur tente de vulgariser pour permettre au mieux à son lecteur de comprendre les enjeux et l’évolution de la…

Par Samba Doucouré

Dunkerque : les soldats indigènes de l'Inde britannique, les grands oubliés du film

Dunkerque, le dernier film à l'affiche de Christopher Nolan, suscite des critiques pour la représentation historique qu'il offre d'un épisode historique qui eut lieu au début de la Seconde Guerre mondiale. En Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, plusieurs voix se sont élevées contre l’invisibilisation des soldats originaires de l’Inde britannique. Une attitude qui, pour certains, paraît suspecte à l’heure du Brexit et du repli identitaire qui s’opère dans le royaume. A la tête des box-offices américain, britannique et français, et avec des recettes qui s’élèvent à plus de 100 millions de dollars en seulement deux semaines d’exploitation, Dunkerque (ou Dunkirk en anglais) porte l’étiquette du film historique à succès... non sans polémiques. Le long-métrage rejoue l’opération Dynamo qui a consisté à évacuer 330 000 alliés du nord de la France vers les côtes anglaises en mai 1940 après une cinglante défaite contre l'armée du Reich. Le film fait…

Par Samba Doucouré

L’islam e(s)t ma culture, par Tristan Vigliano

Maître de conférences à l’Université Lumière Lyon 2, Tristan Vigliano nous met à disposition les cours qu’il a improvisé après les attentats de 2015. Son intention est d’évoquer les rapports tumultueux entre l’Europe et l’islam à travers des études de cas liés à l’époque de la Renaissance. Contrairement à ce qu’on pouvait espérer, il ne s’agit nullement d’un exercice de vulgarisation. A travers les leçons dispensées par l’auteur, on découvre la peur, le rejet, la fascination et le casse-tête intellectuel que suscitait l’islam auprès des intellectuels européens durant le Moyen-Age et l’époque moderne. Bien qu’instructives en de nombreux points, les démonstrations de Tristan Vigliano ont peine à nous convaincre. Car l’auteur flirte avec le hors-sujet et l’anachronisme à plusieurs reprises. En témoigne le chapitre II consacré aux « islamophobies », qui se cantonne à analyser le concept sous l’angle de « la peur de l’islam

Par Hanan Ben Rhouma

Requiem pour le père Jacques Hamel. Lettres d'un musulman, par Mohammed Nadim

Un an après l'attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray, le dialogue islamo-chrétien ne s'est jamais aussi bien porté. Une bénédiction née d'une tragédie, l'assassinat du père Jacques Hamel à qui Mohammed Nadim a choisi de rendre un hommage particulier depuis Timimoun, au sud de l'Algérie, dont il est originaire. C'est par une série de lettres que le Franco-Algérien de confession musulmane a choisi d'exprimer sa compassion et sa fraternité aux catholiques, et plus globalement aux chrétiens, meurtris par la mort d'un homme de Dieu aimé des Hommes. Ce meurtre a tout autant touché en plein cœur les musulmans qui ont vu l'islam instrumentalisé à des fins macabres. Mohammed Nadim est de ceux-là, avec ce plus d'avoir su trouver les mots pour écrire de belles lettres ici-bas à un être parti au ciel, trop tôt malgré ses 86 ans tant son départ vers l'au-delà fut brutal, en mêlant des extraits bibliques et coraniques. Requiem pour le père Jacques Hamel, préfacé par Mgr…

Par Hanan Ben Rhouma

Le Message : le film sur les débuts de l'islam en replay (vidéo)

Le Message, dans sa version anglaise, a été diffusé lundi 24 juillet sur Arte. Ils ont été 584 000 téléspectateurs à avoir vu ce film sur les débuts de l'islam, portant l'audience à 3,2 %. La chaîne franco-allemande le propose en replay pendant 30 jours. Une qualité d'images en plus. Lire aussi : Le Message : que sont devenus les acteurs du film mythique sur la naissance de l'islam ?

Par Hanan Ben Rhouma

Le Message : que sont devenus les acteurs du film mythique sur la naissance de l'islam ?

Evénement. Arte diffuse lundi 24 juillet en prime time « Le Message », le film mythique sur la naissance de l’islam. L’épopée à succès, qui commence au cours du 7e siècle avec le Prophète Muhammad, est projetée pour la première fois dans une chaîne française depuis 1979. Trois ans après la sortie du film en 1976, « Le Message » n’avait en effet été retransmis qu’une fois : ce fut sur Antenne 2 en prime time lors d'un numéro de l'émission Les Dossiers de l'écran consacré à l'islam. Et c'est la version anglaise qui remporte la mise, hier comme aujourd'hui. Mais que sont devenus les acteurs du film ? Le Message (Al-Rissala), un film mythique qui traverse des générations de musulmans depuis sa sortie en 1976. Cette épopée fait partie des incontournables à voir pour mieux connaître l’islam et les circonstances de sa naissance en Arabie. A l’occasion de la diffusion de la version anglaise du film sur Arte lundi 24 juillet, nombreux sont ceux qui se…

Par Samba Doucouré

Marianne, la sœur du dealer, par Maliya Allie

Marianne, Maliya Allie, deux pseudonymes en guise de couverture pour se protéger des retombées médiatiques qui pourraient nuire à sa carrière professionnelle. Une protection bien faible face à la brutalité des coups assenés par la machinerie médiatico-politique qui s’est mise en branle en 2012 contre l’auteure et sa famille. A travers cet ouvrage, la jeune femme raconte comment quatre familles d’une cité HLM des Hauts-de-Seine ont été des victimes collatérales de la très médiatique politique de répression de la petite délinquance. Des foyers aux situations sociales très fragiles ont été condamnés à l’expulsion et à la vindicte populaire pour n’avoir pas su tenir éloigner leurs enfants des trafics de cannabis. Un coup de massue pour ces familles, déjà accablée par la misère sociale dans le département le plus riche de France. Loin d’être un récit victimaire, le livre de Maliya Allie est une apologie de la lutte contre le déterminisme et les…

Par Imane Youssfi

Saint-Etienne-du-Rouvray : l'hommage d'un rappeur à son père et au Père Hamel (vidéo)

Un an après l'attentat perpétré à l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, un rappeur rend hommage au prêtre lâchement assassiné ainsi qu'à son père musulman agressé au lendemain de l'attaque à travers un titre rassembleur. Un an après le tragique attentat à l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), l’artiste et rappeur Thierno Dia a composé une chanson « Mon père : Amour & Paix » en hommage au père Jacques Hamel et à son propre père, un septuagénaire musulman victime d’une agression jugée islamophobe au lendemain de l'attentat survenu le 26 juillet 2016. Malgré la gravité des faits reprochés, l'agresseur n'avait été condamné en novembre 2016 qu'à cinq mois de prison avec sursis et avait été relaxé des poursuites pour injures racistes et islamophobes par le tribunal correctionnel de Rouen.

Par Imane Youssfi

Mokhtar Awards 2017 : l'exil sous toutes ses formes à l'écran

La question de l'exil et des migrations a été des plus soulevées en Europe depuis 2016. C'est sur cette thématique que le festival des Mokhtar Awards a choisi de surfer. Une cinquantaine de productions sont aujourd'hui soumises au public avant la tenue d'une cérémonie prévue pour octobre. Pour sa quatrième édition, les Mokhtar Awards ont demandé à des vidéastes et réalisateurs français et étrangers d’élaborer des courts métrages (de 9 minutes) sur la thématique de l’exil. Ce sont cinquante films qui sont désormais soumis au vote du public avant la cérémonie finale organisée en octobre 2017. Elle récompensera à cette occasion les participants dans trois grandes catégories : la fiction (3 000 euros pour le premier prix, 1 500 euros pour le deuxième prix et deux jours de tournage avec mise à disposition de matériel professionnel pour le troisième prix) ; le documentaire (trois prix du même montant que la catégorie fiction) et le lauréat du public (1…