UneNewsSociétéPolitiqueReligionsEconomieMédias
Par Lina Farelli, le 11/07/2018

Contre la menace terroriste, ce que préconise un rapport du Sénat ciblant le salafisme

Une commission sénatoriale a rendu, mardi 10 juillet, son rapport intitulé « Pour une République juste mais plus ferme ». Contre la menace terroriste, les membres de la commission ont choisi de cibler particulièrement le salafisme, en plaidant que ce courant puisse être inscrit « sur la liste des dérives sectaires » en France. Après sa création le 11 janvier 2018, la Commission d’enquête sénatoriale sur « l’organisation et les moyens des services de l’État pour faire face à l’évolution de la menace terroriste après la chute de l’État islamique » a rendu son rapport, mardi 10 juillet, après 32 auditions effectuées pour certains à huis clos entre le 6 mars et le 12 juin. Tout en reconnaissant les efforts et les moyens mobilisés par l’État pour combattre le terrorisme, la commission présidée par Bernard Cazeau (LREM) avec, pour rapporteuse, Sylvie Goy-Chavent (Union centriste), estime que « le traitement de la menace terroriste soufre de réelles…

Par Amara Bamba, le 11/07/2018

Hommage des harkis à l’émir Abdelkader, héros des deux rives de la Méditerranée

Des harkis ont rendu hommage à une part de la mémoire de l’Algérie, à Cannes. Dimanche 24 juin, ils étaient venus en couple, entre amis, en famille ou seul-e-s pour se retrouver afin de « marcher dans les pas de la smala de l’émir Abdelkader ». Tôt le matin, dans une ambiance de recueillement, ils étaient environ une soixantaine à embarquer au quai des îles, à Cannes. Un quart d’heure de traversée pour accoster à Sainte-Marguerite, une île où s’est écrit un chapitre peu connu de l’histoire de l’Algérie.

Par Hanan Ben Rhouma, le 09/07/2018

Les fédérations font front commun autour du CFCM pour lancer l’Association pour le financement du culte musulman

La création de l'Association pour le financement et le soutien au culte musulman (AFSCM), sous l'égide du Conseil français du culte musulman (CFCM), a été actée samedi 7 juillet par l'ensemble des fédérations musulmanes de France, qui refusent de voir naître une structure similaire dont elles n'ont pas la main et qui, à terme, les affaiblirait grandement. L’ensemble des fédérations musulmanes de France* ont acté, à l’unanimité, le lancement d’une association pour le financement du culte musulman à l’issue d’une réunion organisée samedi 7 juillet à la Grande Mosquée de Paris, apprend-t-on lundi 9 juillet. Son nom : l’Association pour le financement et le soutien au culte musulman, sous l’acronyme AFSCM, placée sous l'égide du Conseil français du culte musulman (CFCM) présidé actuellement par Ahmet Ogras. Selon les statuts de la structure en cours de création – qui seront déposés à la préfecture « à la fin du mois de juillet » selon nos…

Par Hanan Ben Rhouma, le 09/07/2018

Le CFCM au Vatican : le cardinal Tauran était « un facilitateur de la rencontre » avec le pape

En novembre 2016, la direction du Conseil français du culte musulman (CFCM) avait été reçue en audience par le pape François au Vatican. Un moment dont se souvient Anouar Kbibech, qui conduisait alors la délégation en tant que président de l'institution musulmane. Après son décès, il délivre auprès de Saphirnews un témoignage en hommage au cardinal, pour qui il a été « un facilitateur de la rencontre » avec le souverain pontife quand Mgr Michel Dubost en a été l'artisan. Le cardinal Jean-Louis Tauran a été un ardent défenseur et un grand bâtisseur du dialogue interreligieux. Il a été un visionnaire sur la nécessité d'un dialogue islamo-chrétien qui dépasse les préjugés et qui unis les efforts pour une meilleure compréhension mutuelle et un plus grand respect de la religion de l'autre. J'ai eu le grand privilège et l'immense plaisir de m'entretenir avec lui lorsque j'ai conduit une délégation du Conseil français du culte musulman (CFCM) au Vatican…

Par Chloé Barbaux, le 09/07/2018

Trois jours à Taizé pour célébrer l'amitié islamo-chrétienne

Du 5 au 8 juillet, la communauté œcuménique de Taizé a organisé la seconde édition du weekend d’amitié entre jeunes chrétiens et musulmans. L'association Coexister et le Groupe d’amitié islamo-chrétienne se sont joints aux 300 croyants présents sur le site pour des débats et des prières. Reportage. « À Taizé, on a l’opportunité de se concentrer sur les principes communs du christianisme et de l’islam, et d’oublier les divergences théologiques », explique Yasmina, une jeune musulmane venue de Londres. Elle a traversé la Manche pour s’« éduquer et s’ouvrir aux autres ». « Je veux comprendre les chrétiens dans leur foi, et par là même, me conforter dans ma religion. » Vendredi 5 juillet, à Taizé, en Saône-et-Loire, les frères de la communauté œcuménique accueillaient de jeunes chrétiens et musulmans du monde entier pour les inviter à débattre avec des responsables des deux religions. « On rencontre des croyants venus du Mali, du Brésil…

Par Huê Trinh Nguyên, le 06/07/2018

Vincent Feroldi : « Dans le dialogue interreligieux, le cardinal Tauran était un homme de la rencontre, directe et fraternelle »

Après l’annonce du décès du cardinal Jean-Louis Tauran, le Père Vincent Feroldi, directeur du Service national des relations avec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France, revient auprès de Saphirnews sur l'homme que fut le président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, son influence au Vatican ou encore ses relations avec les mondes musulmans. Interview.

Par Hanan Ben Rhouma, le 06/07/2018

Hommage au cardinal Jean-Louis Tauran, fervent avocat du dialogue interreligieux au Vatican

Toute la Curie romaine est en deuil : le cardinal Jean-Louis Tauran, fervent défenseur du dialogue interreligieux au Saint-Siège, s’est éteint jeudi 5 juillet à Meriden (Connecticut), aux Etats-Unis, à l’âge de 75 ans. Depuis quelques années déjà, la maladie de Parkinson s'était emparée de ce cardinal français le plus haut placé dans l’administration papale. Une maladie qui ne l’avait pas empêché, en avril dernier, de se rendre en Arabie Saoudite pour rencontrer les plus hauts dirigeants du royaume, à l’instar du roi Salmane, pour plaider en faveur de la liberté religieuse dans ce pays ultraconservateur. « Ce qui nous menace tous n’est pas le choc des civilisations, mais plutôt le choc de l’ignorance et du radicalisme », avait alors déclaré celui qui fut le président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux depuis 2007. Lire aussi : Vincent Feroldi : « Dans le dialogue interreligieux, le cardinal Tauran était un homme de la

Par Lina Farelli, le 04/07/2018

Projet d'attentat antimusulman : incompréhension après la libération du leader du groupe terroriste d'extrême droite

C'est l'incompréhension qui domine parmi les musulmans de France. Après avoir été mis en examen, mercredi 27 juin, avec neuf autres suspects pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », le chef de file présumé du groupuscule d'extrême droite, qui prévoyait de commettre des attentats sur le sol français contre les musulmans, a été relâché avec un autre suspect et placé sous contrôle judiciaire vendredi 29 juin, apprend-t-on par l'AFP mardi 3 juillet. Les raisons de sa libération n'ont pas été communiquées mais il n'en demeure pas moins que le choix fait par les autorités judiciaires a surpris.

Par Hanan Ben Rhouma, le 03/07/2018

Tulle inaugure fièrement sa première mosquée

L’année 2018 signe le début d’une nouvelle ère pour la communauté musulmane de Tulle. Après 20 ans à devoir se tasser dans un minuscule local faisant office de salle de prière, les quelque 250 familles musulmanes vivant dans cette petite commune de Corrèze se sont dotées d’une mosquée flambant neuve. Celle-ci n’est rien de moins que le premier lieu de culte musulman digne de ce nom à Tulle. Ouverte cette année à l’occasion du mois de Ramadan, elle a été inaugurée dimanche 1er juillet en présence du maire de Tulle Bernard Combes et du président de l’Union des mosquées de France (UMF) Mohammed Moussaoui sans qui la mosquée n’aurait vu le jour.

Par Hanan Ben Rhouma, le 02/07/2018

L’imam de Toulouse s'excuse auprès des juifs de France pour « l’interprétation décontextualisée de ses propos »

La Grande Mosquée de Paris affirme son soutien à Mohamed Tatai. L’imam d’origine algérienne, président de la Grande Mosquée de Toulouse récemment inaugurée, est au centre d’une vive polémique autour de prêches du vendredi en fin d’année 2017 dont les propos sont susceptibles de constituer une incitation à la haine à l’encontre des juifs. Appelé à clarifier ses positions après son prêche controversé « consacré à l’eschatologie des fins dernières et à la souffrance du peuple juif », Mohamed Tatai a été convoqué par la Grande Mosquée de Paris. A l’issue de son entretien avec le recteur Dalil Boubakeur lundi 2 juillet, et « en présence de son conseil d’imams », l’imam, qui ne parle qu'en arabe, « s’excuse profondément auprès de ses amis de la communauté juive de Toulouse et de France de l’interprétation décontextualisée de ses propos ».

Par Hanan Ben Rhouma, le 29/06/2018

Une enquête ouverte sur l'imam de Grande Mosquée de Toulouse, accusé de prêcher la haine contre les juifs

A peine inaugurée que la Grande Mosquée de Toulouse est en proie à une polémique. Le parquet de Toulouse a ouvert, vendredi 29 juin, une enquête sur l'imam et président du lieu de culte Mohamed Tatai, accusé de tenir des propos susceptibles de constituer une incitation à la haine à l’encontre des juifs. Cette grave accusation fait suite à la publication de vidéos de prêches en arabe filmées dans la mosquée Ennour en octobre et en décembre 2017 mais relayées sur le Web depuis le 26 juin, trois jours après l’inauguration de la mosquée, par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI) qui a sous-titré une partie des vidéos en anglais. Ce centre de traduction - très orienté - des médias essentiellement arabes et iraniens, crée en 1998 par Yigal Carmon, ancien conseiller en contre-terrorisme d’anciens Premiers ministres israéliens comme Yitzhak Rabin, est basé à Washington.

Par Lina Farelli, le 29/06/2018

Paris sous les étoiles, l’astronomie pour tous

La Ville de Paris lance une invitation à la découverte des merveilles du ciel auprès des petits et des grands. En partenariat avec l’Association française d’astronomie, la mairie propose aux plus curieux d'entre nous de contempler aux télescopes les étoiles et les astres depuis divers parcs de la capitale du 6 juillet au 1er septembre. Qui n'a jamais eu envie de mieux décrypter ce qui se présente sous nos yeux dans le ciel durant les nuits d'été ? A l'occasion de l'ouverture en nocturne d'une dizaine de parcs parisiens, la mairie de Paris, en partenariat avec l’Association française d’astronomie (AFA), lance l'opération « Paris sous les étoiles » du 6 juillet au 1er septembre, pour permettre aux petits et aux grands d'observer les étoiles et la voie lactée depuis les parcs. Pour cette première édition, elle promet « dix soirées exceptionnelles » d'observation des étoiles entre 21h à 2h du matin dans sept parcs et jardins disséminés dans divers

Par Hanan Ben Rhouma, le 26/06/2018

Aïd al-Adha 2018 : pourquoi AVS ne certifiera pas de moutons halal cette année (vidéo)

AVS prend une décision inattendue. L’organisme français de certification halal a décidé de ne labéliser aucun agneau cette année à l’occasion de l’Aïd al-Adha, prévue vers le 22 août. Il refuse d’engager sa responsabilité « devant Dieu et devant la communauté » musulmane, estimant que « les conditions imposées par les abattoirs et par les éleveurs ne nous permettent pas d’opérer un abattage d’ovins pour le sacrifice de l’Aïd Al-Adha dans un respect strict du rite islamique ». « D’une part, nous avons des avis religieux qui nous poussent à privilégier des moutons d’un an minimum mais les éleveurs sont dans l’incapacité de nous les fournir. D’autre part, nous avons des avis religieux acceptant l’agneau de six mois minimums mais il devient de plus en plus difficile pour nos contrôleurs de le vérifier objectivement », explique l’association.

Par Lina Farelli, le 26/06/2018

Macron chanoine de Latran : mais quel est ce titre décerné par le Vatican ?

Sur les pas de quelques-uns de ces prédécesseurs, Emmanuel Macron s’est rendu au Vatican mardi 25 juin pour recevoir des mains du pape François le titre honorifique de chanoine honoraire de l’Eglise romaine de Saint-Jean de Latran, la cathédrale du Pape en tant qu'évêque de Rome. Inscrit dans la tradition française, ce titre revient de droit aux rois français depuis Henri IV puis aux présidents français après l’abolition de la monarchie. Zoom sur ce titre décerné par le Vatican et ses implications. Etymologiquement, un chanoine est celui qui possède un canonicat dans une église cathédrale qui, à la différence des moines, assume pleinement les charges pastorales. La congrégation des chanoines de Latran, constituée en 1823, réunissait alors des communautés religieuses liées à la basilique Saint-Jean-de-Latran à Rome. Pour comprendre l’implication de la France, il faut remonter à 1604 lorsque Henri IV a donné à l’église Saint-Jean-de-Latran les…

Par Hanan Ben Rhouma, le 26/06/2018

Quatorze ans après l'incendie criminel, la mosquée d’Annecy inaugurée : « A nous de donner l’exemple »

C'est en plein centre-ville d'Annecy que la mosquée, détruite en 2004 des suites d'un incendie criminel, est inaugurée mardi 26 juin. Un moment de grande joie pour les Annéciens de confession musulmane qu'ils attentaient depuis 14 ans. A l'heure de l'inauguration, parole à Ahmed Karboua, président de Nouvel Avenir, gestionnaire du lieu de culte. La lumière au bout du tunnel pour les musulmans d'Annecy (Haute-Savoie). Quatorze ans après l'incendie qui avait détruit la mosquée, c'est une immense joie que les fidèles musulmans d’Annecy manifestent depuis l’annonce de l’inauguration du nouveau lieu de culte mardi 26 juin. Pour l'occasion, l'événement réunira une cinquantaine d'officiels, incluant le maire de la commune Jean-Luc Rigaut et le préfet de Haute-Savoie Pierre Lambert. Pour Ahmed Karboua, président de l’association Nouvel avenir qui gère la mosquée, c'est « un bonheur de savoir les musulmans d'Annecy posséder un lieu de culte digne de ce nom », lui…

Par Hanan Ben Rhouma, le 26/06/2018

Des assises territoriales de l’islam de France annoncées par le ministère de l'Intérieur

Une série de concertations dans les départements, destinées à restructurer l'organisation de l’islam de France, a été annoncée, lundi 25 juin, par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, à l'issue d'une rencontre avec le Conseil français du culte musulman (CFCM). Près de 15 jours après l'iftar annuel du Conseil français du culte musulman (CFCM), le ministre de l'Interieur Gérard Collomb a annoncé, lundi 25 juin au soir, le lancement des « assises territoriales de l’islam de France », ceci « en vue de permettre une grande concertation associant les acteurs de terrain dans chaque département, dans la continuité des instances de dialogue » avec l'islam de France organisées en 2015 et 2016 sous l'égide de son prédécesseur Bernard Cazeneuve. Cette annonce du ministre d'Etat, dans la continuité de son discours prononcé au dîner de rupture du jeûne du Ramadan, intervient après une rencontre entre le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et la direction…

Par Lina Farelli, le 25/06/2018

La Grande Mosquée de Toulouse enfin inaugurée

Plus d'une décennie après la pose de la première pierre en avril 2005, la Grande Mosquée de Toulouse, située le quartier Empalot, a enfin été inaugurée en grande pompe samedi 23 juin. Ce complexe religieux compte deux salles de prière pouvant accueillir près de 3 000 fidèles, une école d’enseignement de la langue arabe, du Coran, de la culture et des sciences islamiques ainsi qu'un local pour les cours de soutien scolaire. « C’est la petite mosquée Al Nour qui a permis de construire la grande et mêmes les échecs auxquels nous avons dû faire face au fil des années nous ont permis d’aboutir à cette inauguration », explique à La Dépêche avec fierté Mohamed Tatai, imam de la mosquée Al Nour à l’origine de cette construction et qui œuvre en France depuis les années 1980. Sur les quelque six millions d’euros mobilisés pour la construction de cette mosquée, seuls 213 000 euros venaient du ministre des Affaires religieuses d’Algérie et 131 000 euros…

Par Benjamin Andria, le 24/06/2018

Extrême droite : un projet d'attentat contre des mosquées et des femmes voilées déjoué en France

Coup de filet dans les milieux d'extrême droite. Dix membres d'une milice, qui s'apprêtait à commettre des attentats contre des mosquées en France, ont été arrêtés dans plusieurs régions françaises par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dimanche 24 juin au matin, selon TF1 qui livre l'information lors de son JT du 20h et que rapporte ici Saphirnews. Outre les lieux de culte musulmans, cette milice lourdement armée s'apprêtait également à tuer des imams et des femmes voilées dans la rue, au hasard dans la rue. Les motivations du groupuscule terroriste, qui se faisait appeler AFO pour « Action des forces opérationnelles », étaient de « se venger » des attentats commis sur le sol français, estimant que les musulmans dans leur ensemble sont fautifs. C'est la deuxième fois, en quelques mois, que la DGSI arrête un réseau d'extrême droite islamophobe. Dix personnes affiliées à l'extrême droite, accusées d'avoir projeté une série…

Par Fanny Miallet, le 22/06/2018

Le statut des réfugiés palestiniens en question

Depuis la guerre israélo-arabe de 1948, la question du droit au retour de ces réfugiés palestiniens est restée un sujet de désaccord profond entre dirigeants arabes et dirigeants israéliens. Les positions prises par le gouvernement de Netanyahu et l’administration Trump, durant ces derniers mois, ne préfigurent pas un règlement serein de la situation. Le point avec Fanny Miallet, en partenariat avec l’Observatoire Pharos du pluralisme des cultures et des religions. Les violences qui ont éclaté ces derniers mois entre Israéliens et Palestiniens sont étroitement liées à la question des réfugiés. Les protestations côté palestinien ont commencé il y a plus de deux mois, à l’occasion de la commémoration de la Nakba (l’exode palestinien consécutif à la guerre israélo-arabe de 1948) et du début de la « marche du retour » symbolique, en revendication du droit au retour de ces réfugiés et de leurs descendants. La question des réfugiés palestiniens est en…

Par Lina Farelli, le 22/06/2018

Dépénalisation de l'homosexualité, égalité dans l'héritage... des sujets tabous sur la table en Tunisie

Se dirige-t-on vers une révolution sociétale en Tunisie ? Plusieurs jours après la remise de son rapport au Palais de Carthage, la Commission des libertés individuelles et de l’égalité (Colibe), créée en août 2017 par le président Béji Caïd Essebsi, a rendu public, mercredi 20 juin, un document relatant plusieurs propositions de réformes inédites dans le monde arabe. Des suggestions qui s’attaquent à des sujets souvent tabous dans les sociétés arabes. La présidente de la Colibe, Bochra Belhaj Hmida, a affirmé, lors de la conférence de presse présentant les propositions, qu’il s’agit d’un « projet révolutionnaire qui appartient maintenant à tous les Tunisiens » et qui cherche à apporter « le bien-être à chaque individu ». Reconnaissante envers le président tunisien, cette députée a reconnu auprès de Libération que cette réforme reste « une opportunité historique qui, peut-être, ne se représentera pas ».

Par Laurent Tessier, le 21/06/2018

Réfugiés au Canada : « compassion », sécurité et « opportunités économiques »

Connu pour sa forte tradition d’accueil des migrants, le Canada a su absorber, à partir de 2015, le flux massif de réfugiés, en particulier ceux qui venaient de Syrie et d’Haïti. Une intégration des « nouveaux arrivants » réussie, grâce à un système de parrainage privé où de simples citoyens s’engagent pendant un an à aider un demandeur d’asile dans ses démarches administratives. Toutefois, la politique migratoire risque de venir au centre des débats dans la période électorale qui s’approche. Explications avec Laurent Tessier, en partenariat avec l’Observatoire Pharos du pluralisme des cultures et des religions. De part sa situation géographique et géopolitique (relativement éloignée des zones de conflits ou de pauvreté), le Canada est très peu exposé aux flux massifs et soudains de réfugiés. Le pays contrôle ainsi ceux qui sont autorisés à entrer sur son territoire et à quel moment. Au sein de la population canadienne, le sentiment d’être…